AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Dim 27 Mar - 22:12

Debout devant l'immense fenêtre ornant le bureau de mes appartements, je regardais pensivement la cour intérieure du château, le plaisir d'être enfin revenu était entaché du deuil qui nous frappait tous. A peine avions nous franchit la frontière qu'un corbeau venant des Kenning nous avait annoncé la mort de ces derniers. Attristé, j'avais immédiatement libéré Gareth de mon service et l'aurais sans doute accompagné si je n'avais eu mes propres obligations. L'arrivée de Jeyne requérait des ajustements et tous nous attendait avec impatience. J'avais enlacé mon ami avant de le laisser partir organiser leur deuil et le bûcher de leur parents. Quelques jours plus tard, il m'avait envoyé un corbeau pour m'annoncer son retour en compagnie de sa jeune sœur.

Je soupirais doucement. J'étais heureux d'être rentré évidemment, mais j'aurais sans doute préféré que cela se passe dans d'autre circonstance évidemment. Nous avions envoyé une délégation assister aux funérailles mais je regrettais de ne pas avoir pu me déplacer moi même. Jeyne prenait doucement ses marques, entourée de mes sœurs, elle n'avait pas franchement besoin de moi mais mes affaires courantes requéraient ma présence. J'avais tenu a être immédiatement informé de son retour et je n'avais pas perdu de temps pour le convoquer. Certes, j'avais quelque chose a lui demander mais plus que cela, je tenais a savoir comment il se sentait et si il tenait le coup. Les Kenning étaient une grande famille  chaleureuse, dans mes souvenirs du moins, j'avais de la peine pour Gareth et sa fratrie. Le domaine qu'ils géraient ne tomberait pas dans l'oubli et sera reprit par l'ainé, quand a Gareth...Sa position était désormais assurée. Restait sa jeune sœur à placer, sans doute au service de Jeyne si celle ci le voulait bien. Quoique je ne l'imaginais pas refuser. On frappa à ma porte :

« Entre Gareth. »

Jetais je en me retournant, contournant mon bureau pour me porter à sa hauteur, observant ses traits tirés avant de l'étreindre dans une embrassade fraternelle.

« Comment tu te sens ? »

Demandais je en le libérant, posant mes paumes sur ses épaules.

« Viens t'assoir. »

Ajoutais je en le poussant vers un fauteuil confortable prêt de l'âtre, m'asseyant à mon tour en face de lui.

« Je suis désolé pour ta famille Gareth et si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas à me le dire, je ferais mon possible pour t'aider. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Lun 28 Mar - 16:09

L'espace d'un instant, alors que nous étions enfin sur les terres de l'Ouest, j'avais cru que les choses se calmeraient un peu. Que nous allions retrouver notre vie d'avant, enfin essayer tout du moins, en nous accoutumant des décisions prises dans le Nord et dont les conséquences n'allaient pas manquer de nous rattraper d'une façon ou d'une autre. Mais, dans l'ensemble, j'étais heureux de rentrer, de retrouver les miens. Mais c'était jusqu'à voir la silhouette de ce messager, un rien paniqué. Sur le coup, j'avais eu peur qu'il soit arrivé quelque chose au château mais, au regard de Lyman quand il avait lu la missive, j'avais compris que c'était de moi dont il s'agissait.

Le reste ? Je serais incapable de me rappeler précisément de ce qui s'est passé. Je me souviens être allé au galop en direction de Kayce avec la bénédiction des Lannister, sans même passer par Castral Roc, sans même croiser une fiancée qui ignorait encore tout de ce qui allait lui arriver. Je me rappelle de l'étreinte de mes frères et sœurs, de leur regard triste mais aussi de cette volonté de garder la tête haute, de faire ce qu'il faut pour que nos parents soient encore et toujours fiers de nous.

Le retour à Castral Roc s'est fait dans un silence inhabituel, ma sœur et moi, grands bavards d'ordinaire, n'arrivant pas à trouver quoi que ce soit pour alléger cette ambiance des plus pesantes. Mais la petite a tenu bon jusqu'au bout. J'ai vu ses yeux se mouiller de larmes à plusieurs reprises mais pas une fois elle n'a cédé. Je ne saurais dire si c'est une bonne ou une mauvaise mais, dans tous les cas, je ne peux m'empêcher d'être fier d'elle et d'espérer que cette décision de la ramener avec moi, appuyée par un ainé dévasté et incapable de s'occuper d'elle dans l'immédiat, ne soit pas une erreur.

J'ai que le temps de guider Alys dans sa chambre que l'on me fait déjà mander. La servante est partagée entre l'envie de me féliciter et de me présenter ses condoléances et j'ai pitié d'elle. Je lui accorde un sourire, un rien forcé et loin de la mine avenante que j'ai en temps normal mais cela semble lui suffire. Heureusement, je ne serais de toute façon pas capable de plus.

Je me dirige rapidement vers les appartements de Lyman, rasant les murs et prenant un maximum de raccourcis pour n'avoir à croiser personne. Le stratagème marche bien et je frappe à la porte du lionceau qui m'attend, seul. J'en suis soulagé et je lui rends son étreinte, mâchoires crispées, incapable de dire quoi que ce soit l'espace d'un instant. Je suis aussi stupide que le reste de la fratrie et je ne veux pas qu'on me voit tomber, quand bien même j'ai devant les yeux le meilleur ami que j'ai jamais pu avoir, tout prince qu'il est.

"Je… je n'en sais rien. Enfin si, je suis fatigué et quelque peu déboussolé mais ce n'est rien en comparaison de mon frère ainé qui a perdu son épouse et qui devient lord de la maison au même moment. J'ai la chance d'avoir mon foyer depuis longtemps à Castral Roc et d'y avoir mes marques. Même si tout a l'air d'être chamboulé là aussi."

Je ne me fais pas prier quand il me propose de m'assoir près de l'âtre et je m'y laisse tomber avec un profond soupir. Au reste de ses propos, j'ai un bref hochement de tête et je souffle, fronçant les sourcils alors que mon regard se perd dans la contemplation du feu de cheminée.

"Merci. Je ne crois pas avoir besoin de quoi que ce soit en ce qui me concerne. Comme je t'ai dit dans la missive que je t'ai envoyé, j'ai préféré amener Alys ici. Même si c'est temporaire, je ne veux pas qu'elle vive dans cette ambiance morbide, elle n'a pas besoin de ça. Devoir assister à la crémation des corps a déjà été assez difficile pour elle. Pour tout le monde en fait."

Je dois encore aller voir Jeyne pour lui demander si elle acceptera de la prendre en dame de compagnie, au moins elle aurait la sensation de se rendre utile un minimum mais, sans bien savoir pourquoi, l'idée d'avoir à croiser une des nordiennes me met plus mal à l'aise qu'autre chose. Je ne sais pas ce qu'elles ont pu apprendre me concernant, à propos des fiançailles ou de la mort de mes proches et je ne suis pas sûr d'être capable de les affronter, que ce soit leur colère ou, pire encore, leur compassion.

Je me frotte le visage, essayant de reprendre un air un peu plus alerte, sans grand succès avant de reprendre, reportant mon attention sur Lyman.

"Comment s'est passé votre arrivée ici ?"

Les sous-entendus de cette question sont si nombreux que je ne serais même pas capable de tous les lister. Mais, je préfère de loin apprendre ce qui s'est passé et comment les gens ont réagi en voyant le couple princier arriver que de songer encore et encore à la mine dévastée des membres de ma famille ou mes propres sentiments sur lesquels je refuse pour l'heure de me pencher.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Mer 30 Mar - 14:32

Je regarde attentivement son visage. Il est fatigué et je pense que je le serais tout autant si une tragédie comme celle qu'il venait de connaître m'était arrivée. Les coudes sur mes genoux, les mains croisées entre eux, je l'écoute. Décelant sa lassitude dans le ton de sa voix, dans sa manière de se tenir.

« Tu es ici chez toi et tu le sais. Je demanderais a ce que l'on te laisse tranquille dans les jours à venir. Remarque, les servantes sont tellement occupées a installer Jeyne et Lynara qu'elles ne savent plus où donner de la tête. »

Je fronce doucement les sourcils lorsqu'il me parle de sa sœur, non pas que j'ai été contre cette idée, le Roc était assez grand pour l'accueillir, j'espérais juste qu'elle trouverait parmi nous un apaisement certain malgré le chagrin.

« Elle peut rester autant de temps qu'elle le désire, c'est le moins que je puisse faire pour vous dans l'état actuel des choses. Ton frère fera un bon seigneur, il a été a bonne école. Veux tu que je demande à Jeyne de la prendre a son service ?  Je gage qu'elle accepterait.»

Néanmoins, je devais aussi laisser a Gareth le soin de s'occuper de sa propre fratrie. Je n'ai que rarement vu sa jeune cadette et, à vrai dire, je ne la connais pas très bien, peut être prendra-t-elle ma sollicitude comme une insulte, allez savoir. Je souris furtivement lorsqu'il me retourne une question, nullement dupe de la manœuvre d'ailleurs, mais je le laisse a sa pudeur. Il y avait des choses qu'il était difficile de partager, fusse-t-il avec son meilleur ami d'ailleurs. A vrai dire, je ne savais pas réellement comment aborder la chose alors autant ne rien faire du tout. C'était mieux que d'être maladroit n'est ce pas ?

« Comme on s'y attendait, tout le personnel du château était sur le pied de guerre. Quelques seigneurs voisins se sont invités a la danse, poussés par la curiosité sans doute. Jeyne s'en est bien sortit mais je n'en attendais pas moins d'elle. Une fête sera organisée dans quelques temps, nous l'avons repoussé par respect pour tes parents, mais certains de nos bannerets les plus lointains attendent avec impatience ce moment. Sans doute pour juger eux même de leur future reine. Mère s'affaire a ton mariage avec Megara et Nyméria est intenable à l'idée de partir pour les Eyriés bientôt. »


Je me massais légèrement la nuque, en vérité, toute cette agitation me dérangeait d'une certaine façon, bien que j'en puisse comprendre les raisons évidemment. D'ordinaire, j'adorais voir le Roc grouiller de vie, mais là, je me sentais mal pour mon ami et les réjouissances qui se devait être ainsi me semblaient déplacées d'une certaine façon.

« Nous avons déjà officialisé tes fiançailles mais repousser un peu le mariage par respect pour ton deuil. »

A que cette situation était inconfortable ! Lui parler mariage alors même qu'il venait de perdre ses parents. Eux qui s'était fait une joie de voir leur fils s'unir a la famille royale. Oui, ils avaient été fiers mais la mort les avaient fauchés avant même qu'ils puissent en profiter.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Jeu 31 Mar - 21:26

Je sens le regard scrutateur de Lyman sur moi et je ne peux guère lui en vouloir. A sa place, j'agirais de la même façon mais ça n'en est pas moins difficile à supporter pour autant. Il est probablement, certainement même, la personne qui me connait le mieux et avec qui le masque que je te tente d'aborder depuis mon retour ne fonctionnera pas. A dire vrai, je n'essaie même pas, mais je suis incapable d'être vraiment moi-même.

"Je le sais… et je t'avoue que j'ai été soulagé de revenir. Même si me rendre compte que je me sens plus chez moi à Castral Roc qu'à Kayce me parait pour le moins inconvenant au vu des circonstances. Et ne t'inquiète pas, les quelques personnes que j'ai croisées ne savent pas sur quel pied danser. Elles ont l'air soulagées que je les évite et n'insistent pas vraiment, partagées entre l'envie de me féliciter ou de me présenter leurs condoléances. Et ma mine ne doit pas les aider."

Je sais que je devrais probablement me montrer plus enthousiaste, ne serait-ce que pour éviter que les rumeurs ne commencent à circuler quant aux raisons ce mariage, mais j'ai du mal à me débarrasser de cet air hagard que j'ai entraperçu en jetant un regard à mon propre reflet.

"Merci… pour elle. Et pour moi. La savoir ici me rassure, je me dis qu'elle pourra mieux continuer à vivre sa vie. Pour ce qui est de demander à Jeyne de la prendre à son service… j'avoue c'est une bonne idée. Mais peut-être devrais-je lui demander moi-même."

Quand bien même je ne l'ai pas vue depuis son arrivée au Roc. Mais, pour l'heure, j'avoue avoir un peu de mal à avoir les idées claires et je ne saurais dire si Alys souhaite réellement rester longtemps ici ou pas. Il faudra que je lui en parle, dès que j'aurais l'impression de maitriser à nouveau la situation.

Heureusement que le lionceau me connait et qu'il n'insiste guère, se saisissant de ma question pour me raconter un peu la façon dont se sont passées les choses depuis leur retour. J'arrive à me bricoler tant bien que mal un sourire alors qu'il me dit que Jeyne s'en sort bien. Le contraire aurait été étonnant, la jeune louve sera une grande reine, je n'en ai jamais douté.

"Je me disais bien qu'il y avait bien plus de monde qu'en temps normal. En même temps, il fallait s'y attendre, il y a tellement de changements ces derniers temps que tout le monde veut être aux premières loges pour y assister et pouvoir raconter qu'il était là pour parler à la jeune épouse du lionceau… ou pour fêter le reste."

Je sens un malaise grandissant émaner de Lyman mais je n'arrive pour l'heure pas vraiment à en saisir la teneur. Il faut dire que je suis bien moins perspicace qu'en temps normal et que si je comprends le prince en un clin d'œil d'habitude, là, c'est plus délicat. Mais ses mouvements ne font que me conforter dans mon pressentiment et je fronce légèrement les sourcils, essayant de me focaliser sur ce qu'il est en train de dire pour essayer d'en comprendre l'origine.

Et puis, quand il évoque à nouveau le mariage, je comprends enfin et je pousse un profond soupir, laissant filer un long silence. Avant de lever les yeux en direction de Lyman.

"Je sais que ce mariage est important. Et qu'on ne peut pas trop le repousser. Je vous remercie de votre sollicitude mais… enfin je sais qu'il est nécessaire. Comment les gens prennent l'annonce ?"

Je n'ose pas demander comment Megara a pris la chose. Il va vraiment falloir que je lui parle, en tête à tête. Si pour l'heure elle s'occupe de notre mariage, je n'arrive pas à m'imaginer sa réaction et je ne suis pas sûr d'être prêt à le découvrir. Je laisse à nouveau filer un silence avant de souffler, d'un ton presque naturel.

"Tu crois qu'il y est possible d'avoir quelque chose à manger ? Je me rends compte que je n'ai rien avalé depuis hier."


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Jeu 7 Avr - 9:13


Je pouvais comprendre ce que ressentait Gareth, enfin autant que faire ce peu. Il avait vécu toute sa vie ou presque avec moi, ici, dans les couloirs de Castal Roc, même moi j’aurais dorénavant du mal à l’imaginer ailleurs qu’ici. C’était quelque peu égoïste comme pensée si l’on y réfléchissait, mais c’était mon sentiment.

« Ce n’est pas une situation facile effectivement, mais donne toi un peu de temps, veux-tu ? Au moins le temps que l’on installe ta sœur dans les appartements qui lui conviendront. »

Au moins l’idée de faire de sa cadette une des Suivantes de Jeyne sembla lui plaire, au moins, elle ne resterait pas oisive à songer au malheur qui vient de s’abattre sur eux.

« Elle aura ainsi un rôle à la cour et je gage que Jeyne lui occupera suffisamment l’esprit pour qu’elle ne songe pas aux malheurs qui vous frappent. »

C’était bien là l’une des seules choses que je pouvais vraiment faire. Mes propres affaires m’occupaient et elles se fichaient bien de savoir si je voulais passer plus de temps à soutenir un ami en deuil. C’est sans doute pour cela que je me sentais mal à l’aise a l’idée d’évoquer son mariage futur. Pourtant, nous ne pouvions le repousser indéfiniment. A vrai dire, il nous fallait marier Megara rapidement pour pouvoir enfin sceller notre alliance avec le Val. Mais je me gardais bien de le lui dire, combien pouvait il s’en douter par ailleurs. Il n’avait pas besoin de cette pression supplémentaire sur les épaules. Et puis cela ferait terriblement sans cœur, or je ne l’étais pas. J’avais repoussé les noces autant que possible, c’était déjà bien. Un sourire légèrement mesquin ombra un instant mes lèvres :

« Lui parler ou tenter de la dévorer, c’est au choix, je suppose que c’est naturel de vouloir estimer la force de sa future souveraine. Enfin…-soupirais je – Jeyne a fait honneur à son rang, c’est le principal. »

Et je ne pouvais pas la protéger de la curiosité des gens, quoique j’avais tendance à beaucoup moins me méfier de l’attention du peuple que de mes nobles. Pensée mesquine mais vraie. Néanmoins, beaucoup avait espéré voir Gareth arriver à mes côtés et même caressé l’idée d’assister à la première rencontre de mon ami et de ma sœur en tant que fiancés. Espoirs déçus, bien évidemment.

« Oh il y a eu quelques jalousies mal placées, des rumeurs s’inquiétant d’un possible déshonneur. Honnêtement, entre les mots concernant ma femme et tes fiançailles…J’en ai encore les oreilles qui bourdonnent. Mais tu n’as pas à t’en faire pour cela. »

Non, nous nous occuperions du mécontentement de certain, tout simplement et plusieurs pistes s’offraient à nous pour ce faire.

Mon sourire se fit plus franc lorsqu’il réclama à manger et je n’eus qu’ a appeler d’une voix plus forte pour qu’une servante ne se dresse à nos côtés, se fendant d’une révérence et d’un coup d’œil interrogatif :

« Fais nous porter une collation et du vin. »


Puis je reportais mon attention sur Gareth. Oui, il avait maigrit j’en convenais.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Mer 13 Avr - 11:45

L'avantage d'être face à Lyman sans qu'il ait à tenir son rôle de Prince en public, c'est que je sais qu'il me comprend à mi-mots, que je n'ai pas besoin de me répandre en longs discours pour m'exprimer même si, en cet instant précis, j'ai tout de même du mal à savoir exactement ce que je veux dire.

Je laisse filer pourtant, avec une grimace en réponse à ses propos.

"Le temps n'est pas un luxe que nous pouvons nous permettre, tu le sais aussi bien que moi. Il va falloir que je retrouve bonne figure rapidement, ne serait-ce que pour éviter d'alimenter des rumeurs qui n'attendent que ça. Si j'ai le droit d'être en deuil, il faut tout de même que je montre de l'enthousiasme pour le reste. Mais effectivement, je peux gagner un peu de temps avec l'arrivée d'Alys."

Je hoche d'ailleurs la tête quand nous évoquons l'idée d'en faire une suivante de Jeyne. J'imagine sans mal qu'Alys saura vite comprendre le privilège qui sera le sien si la jeune louve accepte ma requête.

"Elle se sentira utile oui. Et elle pourra aider Jeyne à connaitre un peu mieux les coutumes de l'Ouest. Même si cela risque de faire encore parler dans les couloirs et qu'elle est loin d'être la plus au fait des jeux de la cour. Au moins, Jeyne sera entourée par une ouestrienne qui ne cherche pas à la manipuler."

Je sais pertinemment que Lyman prend un temps qui lui est précieux pour me parler et je ne peux que lui en être reconnaissant, même si j'ai du mal à le lui montrer. Mais, au fond, je sais que je n'ai pas à le remercier pour ça, il me connait assez pour savoir que pouvoir parler de la sorte, sans faux-semblant et sans avoir à chercher les mots les plus appropriés est déjà un soulagement assez rare au sein de Castral Roc pour ne pas m'en rendre compte. Je lui rends son sourire sans même m'en rendre compte lorsque nous évoquons l'arrivée de Jeyne à la cour et j'ai un bref haussement d'épaules.

"J'aurais bien aimé voir ça. Essayer de dévorer une louve, voilà qui est courageux. Ou suicidaire, c'est selon. Mais je n'ai aucun doute quant à ses capacités à les affronter et à leur montrer à quelle future Reine ils auront à faire. Elle a bien réussi à me moucher alors que je ne suis pas en reste quand il s'agit de dévorer les proies faciles."

J'arrive tant bien que mal à retrouver un semblant de légèreté, dès que je songe à autre chose qu'à ma famille. Je l'interroge alors sur la réaction des gens à l'annonce de mon mariage à venir et rien de ce qu'il m'apprend ne m'étonne. Je hoche doucement la tête, soufflant, à nouveau pensif.

"J'imaginais bien que certains parleraient de déshonneur. Il y aura surement aussi l'évocation d'une mésalliance, ce genre de choses. Il faudra prévenir Megara surtout, qu'elle sache à quoi s'en tenir si ce n'est pas déjà fait. Et donc, quel effet cela te fait de ne pas être la cible de tous les murmures pour une fois ?"

Quand je demande à manger, il ne se fait pas prier pour appeler un serviteur et réclamer une collation. Je pousse un profond soupir alors que je me cale dans mon siège, avant de fixer Lyman à nouveau, un fois le serviteur parti.

"Bien. La date a été fixée ou pas alors ?"

Je le scrute alors vraiment, pour la première fois depuis que je suis entré dans ses appartements avant de continuer, essayant au mieux de masquer ma fatigue, ma lassitude.

"Et il y a autre chose non ?"

Enfin, comme si cette histoire de mariage n'était déjà pas suffisante, il faut que je me cherche des problèmes supplémentaires. J'ai encore réussi à ne pas parler une seule fois de Lynara et, quelle que soit mon affection pour Lyman, j'espère qu'il ne l'évoquera pas de lui-même.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Ven 15 Avr - 23:47

Je soupirais légèrement en écoutant mon plus vieil ami remettre un pied a l'étrier. Je secouai néanmoins légèrement la tête :

« Je ne le nie pas Gareth mais j'aimerais que tu m'écoute pour une fois, nous respecterons ta période de deuil et je veillerais a ce que le Roc en fasse de même. »

Pour lui comme pour sa sœur d'ailleurs. Ils avaient besoin de se reposer un peu pour reprendre des forces. Je ne pensais pas que cela change grand chose aux rumeurs qui pourraient parcourir les couloirs du château, au contraire cela pouvait se retourner contre lui. Je voulais que pour une fois, il se moque de tout ce qui n'était pas lui. Mais si il n'y mettais pas du sien, je serais impuissant.

« Je gage que celui plaira, je ne peux la couver constamment au risque qu'on ne la pense trop faible et pour tout te dire, je me moque des rumeurs pour le moment, cela passera, cela passe toujours. »

La suite me prouve, comme si j'en avais besoin d'ailleurs, que Gareth se montre toujours le plus loyal envers moi, et dieu savait que j'avais profité de cette loyauté, néanmoins je chassais ces nuages de mes pensées, ce n'était guère le moment et nous nous étions déjà expliqué, inutile de jeter de l'huile sur un feu éteint n'est ce pas ? J'esquissais un sourire en coin, peint d'une légère moquerie, non pas pour mon complice de toujours mais plutôt en souvenir de la scène que nous avions vécu a notre retour du Nord.

« Effectivement, je pense qu'ils s'attendaient a une jeune jouvencelle dénuée de canines, c'est bien mal connaître les loups. Jeyne n'a effectivement pas sa langue dans sa poche, elle a pense qu'elle a prit sur elle, je l'ai sentis bouillonner, mais c'était un passage obligé, je le crains. »

Je finis par hausser une épaule, c'était couru d'avance et malgré mon rang, je ne pouvais empêcher les gens de parler, tout comme je ne pouvais contrecarrer les on dit concernant ses fiancailles éclair. Qu'importe nous nous en occuperions si cela devenait trop lourd.

« Je suis déjà aller la voir, quant au reste, j'avoue que je devrais être jaloux, mais au contraire, je suis soulagé, pour une fois, comme tu le dis si bien, ce n'est pas sur moi que cela est centré. »

Mais Gareth restait Gareth, il ne perdait jamais totalement le nord. Je me frottais le menton :

« Dans environ un mois, Mère tient a ce que Megara soit mariée avant Nyméria. »

Ce qui était un délai très court pour un mariage princier, mais nous devions pressé notre alliance avec le Val et je devais bien avouer que je pestais actuellement contre la rigidité de ma mère à ce propos. Je n'avais pas réussit a la faire changer d'avis malgré le deuil qui touchait les Kenning. Je remarquais son regard soudainement plus fin et aiguisé se posant sur moi. Ah...il était toujours inutile de tenter de lui cacher quelque chose, c'était parfois fatiguant. Je soupirais :

« Ah, tu me connais trop bien...Effectivement, il y a autre chose, mais je t'avouerais que je trouve le moment fort mal calculé pour t'en parler mais d'un autre côté, cela t'occuperas. »

Mon sourire disparu alors que mes traits se faisaient plus durs.

« J'ai reçu des corbeaux du Prince du Conflans qui me pousse a soupçonner la présence d'espion. Qu'ils soient du Conflans ou d'ailleurs m'importe peu mais je ne peux pas ignorer cette menace, même a l'état de rumeur. J'aimerais que tu mène une enquête discrète, vois qui furète un peu partout, les nouvelles têtes, soit a l'écoute des rumeurs. Je veux nettoyer le Roc pour commencer, nous étendrons au reste de la contrée si cela s'avère payant. Et les Sept savent que j'espère que tu ne trouveras rien. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Sam 16 Avr - 20:42

Je jette un regard en coin, rendant un sourire en écho à son soupir. Voilà quelque chose de familier et de presque rassurant, d'être encore capable de l'exaspérer, cela veut bien dire que je suis encore moi-même malgré tout.

" Pour une fois ? Voyons ton Altesse, je t'écoute tout le temps, à chaque fois que tu te montres sensé en tout cas. Et là, je ne veux pas que notre monde s'arrête de tourner à cause de cela. Ce serait trop à porter pour moi."

Je ne sais si je suis clair dans mes propos mais j'aimerais vraiment que les regards cessent de se poser sur moi de cette façon. Je ne suis pas persuadé d'être à même d'assumer le changement mais j'ai du mal à gérer la compassion, autant le dire tout de suite. Je sais bien que j'ai pourtant besoin de repos, de me changer les idées ou que sais-je encore, mais j'ai l'impression que ce serait pire encore. Je laisse alors échapper un soupir avant de reprendre, pensif.

" A dire vrai, je ne sais pas ce qui serait vraiment bon pour moi, rumeurs ou non. Je n'ai pas l'habitude d'être ainsi désemparé et j'en viendrais presque à réussir à m'agacer moi-même à la longue. Quant à Alys, je ne veux pas qu'elle subisse mes humeurs, elle a assez des siennes. Elle sera bien auprès de Jeyne, si elle veut bien d'elle. J'irais lui demander dès que je le pourrais."

Autant que je fasse les choses de moi-même. Demander des faveurs n'est pas dans mes habitudes et je n'ai pas envie qu'elle croit que je veux lui faire passer les choses par Lyman. Je ne l'ai en plus pas croisée depuis mon retour, il serait temps d'aller rendre mes hommages à la nouvelle princesse de l'Ouest.  L'image de Jeyne face à la cour a de quoi faire sourire et je souffle, d'un ton amusé.

" Ils n'ont encore rien vu je parie. Il lui faut le temps de prendre ses marques et de se sentir chez elle, après ils vont se faire souffler. Ce sera amusant."

C'est encore et toujours la même chose. Nous sommes habitués depuis toujours à jongler entre les rumeurs, les non-dits et j'en passe mais, pour une fois que je suis au centre de l'attention, je trouve l'exercice un peu moins facile. J'avoue sans honte avoir hâte de retourner dans l'ombre du Prince, même si je sais qu'avec ce mariage, rien ne sera jamais plus vraiment comme avant. Si mes faits et gestes étaient déjà étudiés, je sais que ce sera bien pire, que ce soit par ceux qui pensent que je ne mérite pas cette récompense, ceux qui voudraient cette place ou ceux qui se défient de moi. Je rétorque pourtant, avec une ombre de malice.

" Ne t'en fais pas, tu reviendras bien vite sur le devant de la scène quand la routine reprendra le dessus. Tu pourras de nouveau capter tous les regards."

Je finis par poser l'une des questions qui me préoccupe et, à sa réponse, j'ai un hochement de tête, à court de mots l'espace d'un instant. Je savais que ce serait rapide mais là, j'ai vraiment du mal à réaliser réellement ce que cela peut impliquer. Enfin, je le sais, mais l'assimiler est une toute autre histoire.

" Bien. Le mariage de Nymeria va être particulièrement rapide alors si je comprends bien. Je… Bien, bien."

Voilà qui est particulièrement éloquent. Je crois n'avoir encore jamais été aussi peu loquace en présence de Lyman et je m'en rends bien compte alors que je laisse filer à nouveau un silence. Heureusement, sa mine préoccupée ne m'échappe pas et je l'interroge. Sa réaction ne m'étonne pas et je lui laisse le temps de me répondre avant de hausser les épaules.

" Comme tu le dis, j'ai besoin de m'occuper l'esprit au lieu de m'apitoyer sur mon sort. J'aurais été pleinement à mon rôle de futur marié heureux je ne serais probablement pas venu frapper à ta porte, alors je t'écoute."

Je vois son sourire disparaitre et le masque du Prince se dessiner alors qu'il reprend la parole. Je hoche la tête, me faisant sérieux et étonnamment soulagé à l'idée de songer à autre chose. Même si ce qu'il me dit n'est pas pour me plaire. Je sens mes mâchoires se contracter alors que je réfléchis et je finis par lâcher, mon ton s'étant modifié, retrouvant ce sérieux que j'ai quelques rares fois quand je suis avec lui.

" J'aimerais dire que la nouvelle me surprend mais ce serait mentir. Avec tout ce qui se passe autour de nous, il était évident que nous allions être espionné. Le mariage avec Jeyne nous fait clairement pencher d'un coté et l'alliance avec le Val ne fera qu'accentuer la chose. Je peux savoir ce qu'il t'a dit pour avoir de tels soupçons ? Il n'a quand même pas été assez stupide pour te le dire si ?"

Nous savons tous les deux qu'il y aura forcément quelque chose, surtout si j'y applique correctement. Je songe déjà aux hommes que je vais utiliser et aux endroits où je vais aller mener l'enquête. C'est l'avantage d'avoir grandi ici, je fais partie des murs ou, en tout cas, je sais ce qui se cache derrière chacun d'entre eux.  

" Et j'imagine que j'ai toute la marge de manœuvre que j'estimerais nécessaire, non ?"

L'idée me déplait, tout comme celle d'aller combattre les sauvageons. Mais j'ai bien compris le prix à payer en étant aux cotés de Lyman. Et je me rends compte, avec la mort de mes parents, que je l'ai accepté depuis longtemps, qu'il a toujours importé plus que ma propre famille. Ce constat me fait pourtant froncer les sourcils sans même que je m'en rende compte.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Mer 20 Avr - 10:54

Je penchais légèrement la tête sur le côté en regardant mon compère, un sourire moqueur au coin des lèvres. Bien évidemment, il m'écoutait quand cela l'arrangeait, mais je ne pouvais pas nier qu'il savait pertinemment quand il fallait mieux m'écouter. Néanmoins, il refusait que j'en fasse trop pour lui apparemment, je pouvais comprendre son désir. Ne pas trop porter d'importance a ses humeurs pour qu'il puisse mieux les oublier. Soit. Je capitulais donc :

« Soit. »

Admis je avec un bref hochement de tête. Je me passais une main dans les cheveux à la suite. Ce n'était qu'un mauvais moment à passer aurais je tendance à dire, il serait de toute façon sous les feux des projecteurs durant quelque temps c'était inévitable.

« Il n'est jamais évident d'être celui que l'on regarde sans cesse, mais rassures toi, ce ne sera pas éternel. »

Non, les gens trouveront bien d'autre chose à examiner avec attention. Souvent des choses futiles et sans importances comme si leur vie n'avait que cela pour vibrer. C'était réducteur et sans doute faux d'ailleurs, mais parfois, je ne pouvais m'empêcher de penser ainsi helàs.

« Je la préviendrais de ta visite dans ce cas. »

Qu'elle puisse lui libérer du temps car je la savais occuper, d'autant plus que bientôt ma mère la prendrait sous son aile pour tenter de la façonner a sa manière. Je doutais qu'elle y réussisse mais Jeyne aurait beaucoup de chose à apprendre de ma souveraine. Mais je pouvais d'ores et déjà me réjouir de l'entente qui existait entre les deux femmes, j'avoue avoir craint une rivalité épuisante et sans fondements, mais toutes les deux étaient assez intelligente pour éviter cet écueil.

« Oh je crois qu'ils ont expérimenté le délicieux regard polaire de la louve, c'était très amusant à voir pour moi je l'avoue. C'est très mesquin mais certains en ont fermé la bouche de dépit, très plaisant. Enfin, ce n'était que le début sans aucun doute mais passons, Jeyne devra de toute façon s'imposer par elle même. »

Je vois bien les nuages s'amonceler sur le front de Gareth lorsque je lui annonce la date du mariage, il ne s'attendait sans doute pas a ce que ce soit si rapide, mais nous n'avions pas vraiment le choix, nous devions hâter le mariage de Nyméria sans trop tarder. La guerre menaçait à nos frontières et, bientôt, déplacer ma sœur serait difficile, nous devions le faire maintenant.

« J'ai conscience que cela est précipité Gareth et tu m'en vois désolé, la reine est restée intraitable sur ce point et je n'ai pu la faire fléchir »

M'excusais je avec une légère grimace, effectivement, moi même je trouvais le délai très court pour un mariage princier mais nous ne pouvions faire autrement. De plus celui ci se passerait en comité restreint. Néanmoins prendre de ses nouvelles n'est pas la seule raison de ma convocation et il le sait sans même que je n'ai besoin de le lui dire, c'était aussi pour ça que je pouvais lui faire une confiance aveugle d'ailleurs.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Jeu 21 Avr - 17:13

Je me passe une main dans les cheveux, laissant filer un silence face à ce qui ressemble à de la résignation venant du lionceau. Il faut dire qu'il me connait suffisamment pour savoir quand j'ai envie de m'épancher et quand j'ai besoin de parler d'autre chose. Et, en l'occurrence, j'ai suffisamment de mal à savoir ce que j'éprouve pour réussir à le développer devant lui. Je lui décoche un bref sourire avant de reprendre, à mi-voix.

"Mais je sais où aller frapper si j'ai la sensation de me sentir écrasé. Et ne t'en fais pas, je ferais ça à des heures décentes, je m'en voudrais de te déranger."

Je retrouve mon sérieux tout aussi vite, ne réussissant guère à donner le change bien longtemps de toute façon et j'ai une grimace à ses propos, pensif.

"Je t'avoue que pour avoir passé ma vie dans ton ombre, je m'en contente très bien. Mais ce n'est pas tant être au centre de l'attention qui me pèse, même si c'est le cas évidemment. Ce serait plutôt de ne pas savoir pourquoi. Entre ceux qui m'en veulent, qui m'envient, qui ont pitié… il y a trop de choses à gérer et j'avoue que pour une fois, je ne m'en sens pas les capacités."

Enfin j'ose espérer qu'il a raison et que les regards se porteront rapidement sur d'autres. Mais d'ici mon mariage, voire après, il est peu probable que les choses se calment. Les gens guetteront mon quotidien avec Megara et ne manqueront pas de décortiquer les moindres difficultés, à n'en pas douter. A cette pensée j'ai une grimace que je n'arrive pas à masquer avant de reporter mon attention sur Lyman alors que nous évoquons Jeyne.

"C'est gentil. Préviens-moi quand elle sera disponible, qu'elle ne dégage expressément pas du temps pour moi ce serait stupide. Je sais qu'elle a fort à faire."

Et j'admets que j'appréhende quelque peu l'idée de me retrouver en tête à tête avec elle, autant le dire tout de suite. Le lionceau s'en rendra probablement compte s'il y prête attention mais je préfère ne pas trop lui en laisser le temps alors que nous discutons de l'arrivée des nordiennes à la cour. Evidemment, l'imaginer ne peut que me faire sourire et je souffle, avec un sourire.

"Ah le regard polaire du Nord… on n'y résiste guère. Et je n'ai aucun doute quant au fait qu'elle arrivera à s'imposer. Elle a ce qu'il faut pour être une grande Reine."

Quand il m'annonce la date du mariage, je perds de nouveau cette ombre de sourire que j'avais réussi à afficher. A croire que mon humeur a des hauts et de bas, encore plus que je ne l'aurais cru possible. L'idée d'être marié dans un mois à peine a quelque chose d'impossible à concevoir, pour le moment en tout cas et je me contente pour le coup de hocher la tête, le regard un peu dans le vide avant de reprendre, d'un ton neutre qui ne reflète pas vraiment le fond de ma pensée.

"Ne sois pas désolé. La Reine m'avait prévenu que les choses se feraient rapidement. Elle n'a par contre pas vraiment donné de détails sur les conditions du mariage. Je suppose qu'il va y en avoir non ?"

Peu m'importent les conditions et il le sait bien. Mais il va bien falloir un contrat, des clauses, des cadres qui calmeront les bannerets les plus véhéments. Je me frotte la nuque avant de reprendre, captant le regard de Lyman pour savoir que ce n'est pas tout. Il ne cherche même pas à s'en défendre, heureusement, ce serait une perte de temps pour nous deux.




"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Mer 27 Avr - 17:52

Je haussais un sourcil amusé malgré moi, malgré que la situation ne s'y prêtait absolument pas, je pense qu'il avait sans doute besoin de retrouver un peu de légèreté :

« Tu ne me dérangera pas. Il n'est pas faux de dire que j'ai beaucoup de mal à prendre le temps nécessaire pour accompagner Jeyne mais je doute qu'elle me tienne rigueur de t'épauler quelque temps alors viens quand tu en ressens le désir, je serais présent. »


Après tout, je ne l'épargnais pas. Vraiment pas même, l'obligeant a nier les inclinaisons de son cœur pour satisfaire les désirs du royaume. Quant aux rumeurs... Je soupirais légèrement :

« Ils trouveront toujours quelque chose, pour l'heure c'est partagé. Entre mon propre mariage et le tien. Il m'est venu des rumeurs parlant de la pilosité de ma femme, certaines servantes m'ont même plainte, je t'avoue que ce fut perturbant. Ne te préoccupe pas de ces rumeurs, je m'en chargerais pour toi le cas échéant et nul ne pourra remettre en cause ta loyauté envers nous combien ne puis je exposer les raisons de ce mariage ouvertement. »

C'était tout de même le moins que je puisse faire pour lui évidemment. Je le brusquais et prenais le contrôle de sa vie lorsque je m'étais promis de ne jamais le faire. D'ordinaire, je tenais ma parole mais pas cette fois..Non pas cette fois. Je balayais son objection de la main :

« C'est mal connaître Jeyne que de penser qu'elle attendra ton bon vouloir, ma femme possède un cœur tendre malgré ce que l'on peu dire et ses colères sont rarement dotées de rancoeur. Quoiqu'il se soit passé entre vous, elle t'a déjà pardonné, de plus elle m'a fait part de son inquiétude te concernant et je ne suis pas sûr d'avoir été convainquant en la rassurant, elle préférera sans doute s'en assurer par elle même. »

Telle était mon épouse. Jeyne explosait mais une fois l'explosion faite, elle demeurait quelqu'un de juste et d'attachant. Je l'avouais aisément, elle était facile a vivre et, hormis notre discussion houleuse concernant notre supercherie, je dois bien avouer qu'elle se montrait plaisante avec moi, voir bien plus, cela dit, elle n'en était pas soumise pour autant et nos conversations tournaient parfois en duel parlé mais je savais désarmer ses colères avant même qu'elles ne naissent.

« Elle est généreuse, laisse la donc te materner un peu. »

Je me contentais de hocher légèrement la tête a son avis sur ma princesse :

« Sans nul doute. J'ai été fort chanceux. »

Même si j'avais eu des doutes lorsque l'annonce de ces fiançailles me furent faite. D'ailleurs, Jeyne était parfois trop tendre pour faire une reine grandiose pour le moment, mais je ne doutais pas qu'elle saurait le devenir. C'était une combattante malgré son statut de femme. Cela étant, je vois bien a quel point je le choque lorsque j'énonce la date de son mariage et je me retiens de grimacer. Malheureusement, je n'avais pas réussit a convaincre ma mère de marier Nyméria avant Megara, la reine demeurant intraitable et je savais lorsque le combat était perdu d'avance avec elle.

« Certainement, mais Mère ne m'a pas encore donné tous les détails, néanmoins, je m'assurerais que tu ne sois pas spolié. »

Nous lui enlevions la possibilité de suivre les inclinaisons de son cœur, faisant de lui un héritier alors qu'il ne l'était même pas. J'avais longtemps envié la liberté de Gareth, cette façon qu'il avait d'être lui en faisant fi des conséquences lorsque moi j'étais enfermé dans mon rôle de futur roi. Je l'avais jalousé et je l'avais aimé pour cela, il ne m'avait jamais traité avec hypocrisie et je le récompensais bien mal.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   Jeu 28 Avr - 22:01

J'ai un bref hochement de tête, ne voulant pas en rajouter. Je suis touché par ce qu'il me dit et je sais pertinemment que je pourrais venir le voir quand je veux. Mais je ne suis pas persuadé que cela me ferait vraiment du bien. Il va me falloir surtout du temps et le droit de ne pas porter de masques de temps en temps. A dire vrai, je peux le faire avec lui, même si je ne souhaite guère abuser de la situation. Je me contente de me passer une main dans les cheveux, fermant les yeux quelques instants avant de souffler, à mi-voix.

"Merci."

J'ai un soupir en écho au sien quand nous abordons les rumeurs et je laisse filer à nouveau un silence avant de répondre, mon regard fixant le vide.

"Je n'ai pas besoin que tu t'en charges, ne t'en fais pas. Je ne veux pas que ça risque de porter préjudice à Megara mais j'irais lui parler aussi. Je ne veux pas que cette union démarre sous de mauvais auspices."

Quand bien même c'est déjà le cas d'une certaine façon quand je vois que mes pensées continuent de se tourner vers Lynara malgré mes résolutions. J'ai un mince sourire à son objection quand nous parlons de Jeyne et je rétorque, d'un ton plus léger que je ne m'en serais cru capable.

"Très bien, tu as gagné. Je te laisserais lui dire que j'ai besoin de lui parler alors. Et je sais qu'elle a un cœur tendre, il lui faut au moins ça pour t'apprécier autant qu'elle le fait. J'irais la voir dès que possible. Ne serait-ce que pour la rassurer."

Ne reste qu'à reprendre un brin de contenance avant de le faire, ce qui n'est pas chose aisée et encore moins gagnée d'avance. Mais j'essaierais, pour la jeune princesse qui a vraiment tout mon respect et mon affection sincère. Quand nous abordons mon propre mariage, difficile de masquer ma réaction quant à la date si proche même si je fronce les sourcils à sa réponse.

"Je ne pensais pas à cela. Je sais très bien que tu feras au moins pour éviter que les autres ne soient trop envieux et pour que les choses te paraissent le plus jutes possibles."

Il en a plus besoin que moi et je ne compte pas l'en empêcher même si, dans le fond, en cet instant, je m'en moque complètement.



Je laisse filer à nouveau un silence, n'ayant pas envie de m'appesantir sur tout cela plus que de nécessaire. Je ferais ce qu'il faudra quand il le faudra et, d'ici là… je lève les yeux en direction de Lyman avant de souffler, avec un bref sourire.

"Tu sais ce que j'aimerais là tout de suite ? Manger et aller dormir un peu. Je sais, nous sommes au beau milieu de la journée mais…"

Après tout, autant profiter des rares fois où cela m'arrive en ce moment non ? Et nous verrons bien ce qui se passera après.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 1096
Membre du mois : 32
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Parce que le devoir sait se faire silence [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mec qui sait pas faire un plat, c'est trop un boloss (Topic de Rems)
» Parce que l'amour vous fait faire n'importe quoi... [PV : Andrew Clensen / Alistair M. Fitzbern]
» On n'avait pas un truc à faire ? (pv Nicolaï) [terminé]
» Parce que moi aussi je veux faire des cadows !
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc
-
Sauter vers: