AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Mer 24 Fév - 21:16

La fête bat son plein et le mariage se passe à merveille, tout du moins c'est l'impression que j'en ai. J'entends les rires des convives et il est difficile de ne pas se sentir entrainé par la bonne humeur ambiante. D'ailleurs, j'avoue, ça n'aurait tenu qu'à moi, j'aurais continué dans mon élan et invité quelqu'un d'autre après avoir dansé avec Jeyne. Probablement Lynara, même si c'est une idée totalement ridicule mais tellement tentante. Enfin, il n'y a pas de mal à la tenir entre mes bras le temps d'une danse non ? Même si ça n'ira jamais plus loin. Mais le regard lancé par ma Reine ne me laisse guère le loisir de l'ignorer, quand bien même ça m'aurait grandement arrangé. Une fois la musique terminée, je m'éloigne de quelques pas et j'attrape deux coupes de vin avant d'en tendre une à Jordane qui vient de s'approcher de moi.

Je souffle alors, avec un sourire en coin alors que nous continuons de marcher et de nous éloigner du centre de la grande salle.

"Je n'ai pas encore eu le temps de vous féliciter votre Altesse. C'est un honneur d'assister à pareil événement."

Depuis le temps, je la connais suffisamment bien pour savoir qu'elle ne sera pas venue me parler uniquement pour le plaisir. Enfin, ce soir pourrait faire exception. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'on marie son fils ainé et surtout avec un tel faste, même si je me demande ce qu'elle pense de ces barbares nordiens toujours prompts à vider leur chope encore plus vite que ne pourrait le faire nos compatriotes. Je reprends, après l'avoir observée quelques instants.
Elle a aussi pris de mes nouvelles depuis mon retour mais nous n'avons pas encore eu l'occasion de réellement nous retrouver tous les deux. Et, autant être parfaitement honnête, ce n'est pas un moment que j'attendais avec impatience. Elle doit probablement s'en douter même si je continue, du même ton léger, comme pour continuer à donner le change.

"Et je pense qu'on a du vous le dire un nombre de fois incalculables mais vous êtes réellement époustouflante. Encore plus qu'en temps normal."

Ce n'est même pas un compliment forcé, elle sait depuis longtemps que je ne serais pas du genre à lui dire ça, sauf si nous sommes en public, je le pense sincèrement. L'élégance de la Reine de l'Ouest n'est plus à prouver depuis longtemps et ce soir elle le démontre une fois de plus. Mais ça ne m'empêche pas de me dire que je ne vais pas vraiment apprécier les instants qui vont suivre.

Elle a probablement déjà du converser avec Lyman suite à notre dernier petit tête à tête. Elle sait que j'ai accepté. A contrecoeur et malgré les conséquences que cela aura pour ma propre vie personnelle mais je l'ai fait. Je laisse échapper un soupir, vidant la moitié de mon verre avant de laisser planer le silence entre nous. Je finis alors par lâcher, sans bien savoir pourquoi, alors que mon regard embrasse la salle dont nous avons un parfait point de vue maintenant que nous sommes bien à l'écart.

"Nous rentrons bientôt n'est-ce pas ?"

Dit à haute voix, ça sonnerait presque un rien trop mélodramatique et ne colle pas du tout à ma personnalité en temps normal. Je ne suis même pas sûr qu'elle s'en rende réellement compte ou, si elle le voit, mes états d'âme doivent probablement la laisser plus ou moins indifférente. Et je devrais être un rien plus enthousiaste, après tout, je rentre chez moi et je sais que ma famille ne pourra qu'être honorée de mon retour et de ce qu'ils auront entendu dire sur moi. Et pour le reste aussi. Je remarque alors Lynara qui danse et qui sourit, sans arriver à bien discerner avec qui. Et je vide le reste de mon verre d'une traite. J'aurais peut-être du le garder pour plus tard en fait, quand je saurais ce que me veut exactement Jordane.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 844
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Jeu 25 Fév - 0:21


Alors que les accords prenaient doucement fin, Torrhen les rapprochait une dernière fois pour souffler à son oreille : « Gare, Majesté, vous allez finir la soirée en danger, à force de révéler vos faiblesses à un loup... » Sous les applaudissements de la foule remerciant les musiciens, Jordane couvait d'un regard chaleureux l'homme qui s'inclinait devant elle pour déposer sur ses doigts frileux un chaste baiser. « Une lionne n'est jamais en danger lorsqu'elle passe sa soirée en compagnie entendue, mon ami. » Elle le gratifiant d'une chaste révérence qui eut, dans toute sa simplicité, comblé un empereur. Du regard, elle suivit sa silhouette inviter Sharra Arryn à danser, et elle se fondit dans la masse des invités. Elle cherchait quelqu'un en particulier. Un quelqu'un qui venait d'attraper la main de la nouvelle Jeyne Lannister. Intriguée, elle choisit le parti d'observer le couple le temps d'une danse, avant de le prendre à part.

°°°

La noce était joyeuse. Les jeunes mariés irradiaient d'un bonheur visible, et on murmurait entre deux éclats de rires, pas de danse ou bonne chaire, que le couple ne tarderait pas à donner de beaux fruits. Cependant, de nouveaux duos se formaient au rythme des tambours, et celui qui menait Jeyne Lannister à son bras n'était pas son époux. Reluisant de toute la fièvre de son audace mêlée à une joie sincère de voir son acolyte de tout temps embrasser avec un tel succès la voie matrimoniale, Gareth Kenning menait l'épousée d'une main gonflée de fierté. Tapie dans l'ombre de son œuvre, telle la lionne en chasse épiant sa proie d'ores et déjà condamnée par l'envie prédatrice, Jordane suivait des yeux la silhouette élégante du jeune homme, un sourire aux lèvres. Il avait déjà remarqué le regard que sa souveraine dardait sur lui, et pour avoir suffisamment vécu dans l'entourage de Castral-Roc, nul doute qu'il savait pertinemment ce que le regard des double saphirs luisant sous les torches brûlantes signifiait. Aussitôt égrainées les dernières notes de musique, il s'avançait vers elle d'un pas assuré, tenant d'une main non moins prévenante deux coupes de vin bien remplies. « Je n'ai pas encore eu le temps de vous féliciter, votre Altesse. C'est un honneur d'assister à pareil événement. » Littéralement choquée, la Reine du Roc s'empara du verre qu'il lui tenait de deux doigts crispés, comme s'il venait de lui proposer du poison. Le rictus qui déformait ses lèvres achevait de lui donner un ton glacé. « L'honneur est-il si grand qu'il vous en fait oublier que lorsque l'on s'adresse à une Reine, on la nomme Majestée ou Votre Grâce ? Vous tacherez de garder l'Altesse pour les jeunes mariés, ou je cesse sur le champ cet entretien ! »

Toute à son courroux devant ce qui ne pouvait être qu'un viol du protocole auquel elle tenait tant, elle lui laissait suffisamment de temps pour rattraper à la hâte sa maladresse. Noyant son dédain dans le verre qu'il venait de lui donner, elle pouvait rafraichir son palais desséché sous l'effet de la gifle verbale. Pour avoir vu le jeune homme maintes et maintes fois en compagnie de son aîné, elle le savait suffisamment habile pour réparer sa faute. D'ailleurs, il devançait ses attentes par une pirouette de charme, qui eut aussitôt pour effet de lui arracher cette fois, un sourire sincère. « Je pense qu'on a dû vous le dire un nombre de fois incalculables : vous êtes réellement époustouflante ! Encore plus qu'en temps normal ! » Décidément, on s'évertuait en ce jour glorieux de la complimenter. Ce qui n'était pas pour lui déplaire. Jordane n'était pas femme à bouder une attention masculine, et plus encore lorsqu'elle émanait d'un vassal qui resplendissait de vigueur et d'une jeunesse que parfois, il lui arrivait de regretter. « Apprenez qu'après Sa Majesté le Roi du Nord » fit-elle, non sans appuyer le qualificatif royal qui à l'instant, avait cruellement manqué au discours du jeune homme « Vous êtes le seconde seulement à me donner le plaisir de ce compliment. Vous confirmer là ce que le temps passé à vous observer m'avait déjà laisser penser de vous : vous savez très bien ce que vous faites. Et tant mieux... »

Le sous-entendu était on ne pouvait plus compréhensible. D'un geste du doigt, elle intima Gareth à le suivre dans un renfoncement de pierre, propice aux confidences secrètes. Dans le brouhaha ambiant, personne n'aurait idée à espionner leur conversation. « Nous rentrons bientôt n'est-ce pas ? » demanda-t-il, l'air de rien. Cependant, Jordane lisait entre les lignes, et discernait là non sans peine un mélange de joie e de tristesse. Voyant la vitesse à laquelle il vidait son verre, et le regard qu'il jetait à la danse qui reprenait, Jordane fronça un sourcil. D'un geste peu naturel chez elle, ou du moins que peu lui connaissaient, elle posa une main réconfortante sur le bras du jeune homme. « Dès le lendemain, nous prendrons la Route d'Or en direction de Castral-Roc. Il me tarde de revoir mes roches et mes plages. Et vous ? » ajouta-t-elle, où pointait un soupçon d'inquiétude.

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Jeu 25 Fév - 18:09

Je devrais prendre une mine contrite mais, sans bien savoir pourquoi, j'ai un sourire en réponse à la mine outrée que m'offre la souveraine de l'Ouest. En fait, je me rends compte que même ça m'avait manqué, j'ai presque l'impression de me retrouver de nouveau à Castral Roc et d'avoir à peine 12 ans. Je ne suis pas sûr qu'elle apprécie ma réaction mais mon regard pétillant doit parler pour moi alors que je m'incline en guise d'excuse.

"Votre Grâce, j'ai été cantonné à un rôle de valet avant de me retrouver en plein milieu d'une bataille de sauvageons. J'ai du malencontreusement oublié quelques notions rudimentaires, vous m'en voyez navré même si ce n'est pas une raison."

Difficile de ne pas continuer de sourire mais elle semble apprécier le compliment. Probablement pour la franchise dont je fais preuve, surement même. Mais je me fige un peu au reste de ses propos, un rien gêné et guère habitué à ce genre de paroles venant de la reine de l'Ouest. J'ai plus souvent été habitué à ses regards noirs qu'à autre chose et elle réussit à me souffler le temps d'un instant avant qu'un sourire contrit ne se dessine sur mes lèvres.

"Merci Majesté. Voilà un compliment précieux."

Je n'en dis pas plus, elle risquerait encore de trouver que je manque au protocole d'une façon ou d'une autre, comme d'habitude. Et pourtant, elle n'est pas dupe quand je parle de notre départ une fois vraiment à l'écart de cette foule qui continue de s'amuser sans se soucier de rien. Sa réaction, surprenante en temps normal, ne fait que me conforter que je dois visiblement être peu enthousiaste. Pourtant je le devrais et, à ses propos, je me force à sourire avant de hocher brièvement la tête.

"Je serais heureux de retrouver les miens. Mais tant de choses ont changé que je vous avoue avoir un peu peur de réussir à retrouver ma place."

Je ne sais pas pourquoi j'ai répondu cela, c'est totalement idiot, surtout face à la Reine mais c'est trop tard.



"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 844
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Ven 26 Fév - 0:33


Le sourire qu'il affichait en guise d'excuse aurait pu l'irriter encore d'avantage. Ceux qui avaient les habitudes de la Reine du Roc savaient qu'elle souffrait mal les manquements au protocole. Résidus d'une éducation stricte ayant laissé ses traces, les bonnes manières étaient autant d'armes dont la Reine aimait user, à défaut de pouvoir manier l'épée ou l'archer. Peut-être que si elle avait encore été la jeune Lady Crakehall d'alors, elle aurait viré des talons, brisé là l'entretien et définitivement raillé Gareth Kenning de son paysage. Mais les années qui séparaient la noble damoiselle de la souveraine, et les effluves d'alcool qui remontaient le long de ses reins achevèrent d'adoucir complètement son humeur, et de chasser le courroux si présent quelques secondes auparavant. D'ailleurs, la révérence qu'il lui offrait chassait définitivement le soupçon de disgrâce qui planait sur lui. « Votre Grâce, j'ai été cantonné à un rôle de valet avant de me retrouver en plein milieu d'une bataille de sauvageons. » Jordane sourit. Un sourire qui enfermait autant de compréhension que de compassion. Nombre de récits avaient déjà été brodés autour de cette atroce campagne, où la victoire et le sang étaient allées de pair. Elle y avait perdu un fils. Lyman était revenu homme du front enneigé, et elle se souvenait vivement de l'unique larme coulant le long de ses joues d'ordinaires roses de fierté, alors que Lyman lui contait le supplice des massacrés.

« J'ai dû malencontreusement oublier quelques notions rudimentaires, vous m'en voyez navré même si ce n'est pas une raison. » D'un geste gracieux, elle balayait l'excuse, redressant l'échine comme si elle sentait le poids des morts sur ses épaules dénudées. « Allons bon, je vous pardonne. Plus aisément encore que vous avez contribué à ces batailles d'une façon aussi inestimable que brave. Votre courage sera récompensé » ajouta-t-elle, d'un ton plus gai. « Il y a fort à parier que le Roi mon époux vous décore d'un ordre prestigieux. Mais je vous préviens : il exigera que vous lui fassiez le récit de cette campagne, et je gage qu'il ne s'agisse pas d'un moment agréable. Ni pour vous, ni pour moi...» Loren était friand d'histoires de guerre. Tout comme Rickard. Elle s'imaginait déjà dans la Gallérie d'Or, Loren entouré de ses hommes, le poing apposé à son menton à boire des paroles de cadavres et de rugissements belliqueux. Il était coutume, même pour les dames, d'écouter les sombres épopées des guerriers victorieux, la poitrine frémissante de peur, le souffle à moitié coupé. Plus d'une fois, elle avait senti la main de Megara agripper la sienne, réprimant un hoquet de convulsion à l'écoute d'une tirade monstrueuse où les entrailles des ennemis mises à nue tenaient le beau rôle. 

A son grand soulagement, Gareth semblait nullement vouloir réitérer l'expérience. En gentilhomme qu'il était, il préférait glisser sur le champ des galanteries, et cette fois-ci, le sourire de Jordane se faisait moins crispé. « Merci Majesté. Voilà un compliment précieux. »[/color] Portant de nouveau sa coupe à ses lèvres, elle scrutait attentivement le jeune visage où, bien les plis de gaité creusés par la fête ambiante étaient en plus grand nombre, elle discernait ça et là une ombre nouvelle. D'autant qu'elle pouvait se souvenir, le jeune Kenning ne lui était jamais apparu soucieux. Elle craignait un instant qu'il ne se soit pris d'amour pour l'art de la guerre, et qu'elle ramenait dans la suite de son fils une énième tête brûlée à présent enflammée de ses premiers grands succès militaires. Mais la réponse qu'il lui fit était toute autre, et pour un peu, elle en eu presque éructé un soupir de soulagement. « Je serais heureux de retrouver les miens. Mais tant de choses ont changé que je vous avoue avoir un peu peur de réussir à retrouver ma place. » Elle arqua alors un sourcil étonné. Comme c'était étrange. Si jeune, et déjà si préoccupé. Finalement, le garçon d'hier se révélait être un homme d'une singulière sagesse. Elle partageait ce sentiment. Ce mariage royal signifiait beaucoup de choses, et tout comme lui, elle ne serait plus la même une fois rentrée au Roc. « Il est vrai qu'il me semble avoir passé une vie entre les neiges de nos hôtes. Les évènements nous ont tous changés, moi comprise. Songez... » ajouta-t-elle, tentant de le mettre à l'aise d'un ton malicieux, « Que c'est une belle-fille que je ramène dans mes bagages ! »

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Ven 26 Fév - 13:42

Voir la Reine sourire a toujours été assez rare pour que ce ne soit pas réellement appréciable. Surtout qu'en temps normal, j'aurais été réprimandé de plus belle pour mon insolence. Mais cette journée est suffisamment exceptionnelle pour que certains protocoles puissent être oubliés sans qu'elle ne m'en tienne pas trop rigueur visiblement. Alors, impossible de ne pas lui sourire, quand bien même je sais que la suite de la conversation ne sera probablement pas tout  fait à mon goût. Et pourtant, elle comprend ce que j'essaie de lui dire sans réellement réussir à trouver les mots, ce que j'ai fait passé sous un trait d'humour alors que, dans le fond, ce n'était pas totalement anodin.

A sa réponse, je me retiens de dire que la bravoure n'a peut-être pas joué un réel rôle dans ma contribution à la bataille. Il m'est plus facile de repenser à tout ce qui s'est passé mais je ne me vois pas en homme courageux qui s'est illustré au combat, loin de là. Indécemment chanceux oui, c'est même une certitude mais pour le reste…

"Je suppose qu'il est inutile de préciser que je n'ai pas demandé à suivre son Altesse au combat pour obtenir une quelconque récompense. Mais je serais honoré de toutes les attentions que le Roi pourra avoir pour moi."

Quand elle évoque les récits que je ne pourrais visiblement pas éviter, j'ai une grimace involontaire. Il faut dire que je suis peu enclin à revivre une fois de plus les événements mais je sais aussi que Jordane a raison. J'ajoute alors, d'un ton léger qui ne masque probablement pas cette ombre qui doit voiler mon regard, comme elle voile parfois celui de Lyman lorsque nous avons la stupidité de reparler de ce qui s'est passé.

"J'ose espérer que mon père et mes frères seront présents. J'aimerais autant ne pas avoir à répéter trop souvent ce qui s'est passé. Même si peut-être, à force de raconter cette histoire, je finirais par oublier que cela nous est vraiment arrivé."

Les quelques soirées passées à entendre certains soldats ou anciens combattants évoquer leurs aventures n'étaient pour moi que de vagues souvenirs au cours desquels Lyman et moi nous contentions d'écouter avec une attention plus ou moins soutenue selon notre humeur mais, à bien y réfléchir, je revois maintenant la Reine, lèvres pincées et je me rends compte que ce n'était peut-être pas seulement dû au comportement pour le moins déplacé de certains hommes mais plutôt la douleur éprouvée à les entendre.
Voilà qui change quelque peu la vision que j'ai pu avoir de ce genre de soirées.

Sa réaction quand je parle de mes appréhensions quant au retour au Roc m'étonne un peu, comme tout le reste ce soir à dire vrai. Je lui rends pourtant son sourire alors que mon regard s'attarde quelques instants sur Jeyne qui continue de danser avant qu'il se passe une nouvelle fois sur Lynara, un peu trop longtemps cette fois-ci.

"J'avoue, j'ai hâte de retrouver le climat de l'Ouest, c'est une certitude."

Je reprends alors, fixant à nouveau la Reine alors que je pense à Jeyne et à tous les échanges que nous avons pu avoir.

"Et vous avez une belle-fille remarquable votre Grâce."



"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 844
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Mar 1 Mar - 2:31


Sa gorge était sèche. Malgré les gorgées de vins, son palais l'irritait. Il y avait fort à parier que l'évocation de la guerre contre les Sauvageons n'y était pas étrangère, et elle constatait avec satisfaction, bien qu'elle n'en ai pas douté un sens instant, que Gareth n'était pas friand de ce genre d'expédition. D'ailleurs, il se défendait de toute enthousiasme, invoquant devoir et fidélité en alliées. « Je suppose qu'il est inutile de préciser que je n'ai pas demandé à suivre son Altesse au combat pour obtenir une quelconque récompense. Mais je serais honoré de toutes les attentions que le Roi pourra avoir pour moi. » D'un geste doux, elle posa sa main baguée sur son bras. « Rassurez-vous, j'ai bien conscience que vous ne cherchiez pas les honneurs. La victoire s'en est chargée, bien que je constate tristement que remporter la journée nous a coûté bien cher... » Beaucoup de vies ouestiennes gisaient dans les froides neiges d'Au-Delà du Mur. En pensant à ces dépouilles lentement mordues dans leur chair en décomposition rongées par la grêle et le vent, un frisson glacé lui parcourait l'échine. Les Dieux soient bénis, elle n'avait pas affronté l'horreur de ses propres yeux. Aussi, bien consciente que les yeux du jeune homme, eux, avaient gravé le désespoir au plus profond de sa mémoire, elle ne pouvait que l'en admirer d'avantage. Si jeune. Pourtant, c'était bel et bien un homme qui se tenait devant elle.

Jordane savait qu'il n'y aurait rien de plus pénible que de revivre les moments de la bataille. La tradition l'exigeait cependant, et pas même elle, La Lannister que tous redoutaient tant, ne pouvait y faire dérogation, fusse pour Gareth Kenning, ou même son fils Lyman. Elle connaissait trop Loren pour savoir qu'il ne bouderait pas son plaisir. Pour les récits de guerre et de grandes épopées militaires, il répondait toujours présent. Mais quand il s'agissait de mener bataille sur des fronts diplomatiques... « J'ose espérer que mon père et mes frères seront présents. J'aimerais autant ne pas avoir à répéter trop souvent ce qui s'est passé. Même si peut-être, à force de raconter cette histoire, je finirais par oublier que cela nous est vraiment arrivé. » Sa réflexion lui arracha un triste sourire. La famille Kenning serait reçue avec tous les honneurs, son souhait pouvait être exaucé sans peine. En revanche, pour ce qui était de penser les cicatrices laissées par le cauchemar vécu, elle ne pouvait en répondre avec autant d'assurance. « Quand bien même votre famille ne serait pas présente, ce qui ne saurait être le cas lorsque le fils est honoré, j'aurais sitôt fait de ne pas vous infliger cette cruelle expérience ! » De façon très égoïste, elle ne souhaitait pas qu'il reste dans toutes les mémoires que, pour ramener la Princesse Stark sur les terres du Lion, il avait fallu payer le prix fort et couvrir une grande partie de ses meilleurs soldats de l'ombre du sang. Aussi, elle ferait en sorte que l'on ne parle plus de cette campagne. « Le Roi mon époux éprouve peut-être quelque plaisir à cette sinistre besogne, je ne partage pas ses goûts. Je puis donc vous affirmer qu'il ne s'agira là que d'un mauvais moment à passer. »

Noyant son amertume dans l'alcool, Jordane tentait de se détendre à nouveau. Après tout, l'heure était aux réjouissances, et non à se morfondre qu'à bien des égards, Loren Lannister était loin du lion triomphant et reluisant que la jeune fille qu'elle avait été imaginait. Le temps des désillusions était passé, révolu. Aujourd'hui, un nouvel avenir se dessinait. Pour la maison Lannister et ses loyaux vassaux, mais plus généralement pour l'Ouest qui avec ce mariage, affirmait une nouvelle fois qu'elle était une puissance de Westeros sur laquelle il fallait compter. Elle n'était pas seulement des roches et des plages. Elle avait une âme, proposait une vision. L'Ouest était grande et belle, et Jordane avait mis sa vie et son œuvre service tout employé à la faire briller. « J'avoue, j'ai hâte de retrouver le climat de l'Ouest, c'est une certitude. » Son souhait faisait écho au sien. D'un geste entendu, elle fit teinter leurs verres l'un contre l'autre. Trinquer au retour. Trinquer au foyer. « Et vous avez une belle-fille remarquable, votre Grâce. » Reprenant une gorgée, Jordane acquiesça. « Jeyne St... Jeyne Lannister ! » fit-elle brusquement, un sourire malicieux aux lèvres mais une réelle joie ponctuant ses dires, « promet d'être tout ce que j'espérai, et bien d'avantage. J'ai eu le temps de la connaitre lors des préparatifs de cette noces. Elle fera une Dauphine exquise, et une grande Reine... sous mon apprentissage, bien évidemment. »


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Mar 1 Mar - 20:51

La sollicitude de la Reine a quelque chose de rassurant et de stabilisant à la fois. Je suis sa main du regard quand elle la pose sur mon bras et j'ai un bref hochement de tête à ses propos, ne sachant pas vraiment quels pourraient être les bons mots en réponse à ce qu'elle vient de dire. Au moins, elle sait que je ne mens pas, comme j'ai pu le dire à Lyman comme nous étions encore là-bas. Je suis venu dans le Nord pour veiller sur le lionceau et le reste importait peu. Je n'ai jamais eu ce besoin de reconnaissance que certains nobles peuvent avoir et que nous avons rencontrés à de trop nombreuses reprises.

"La victoire a couté cher il est vrai, mais c'est une leçon qui nous restera longtemps en mémoire et qui fera de Lyman un souverain encore plus avisé quand il sera temps pour lui de monter sur le trône, j'en suis persuadé."

Il a beau soutenir que cette histoire m'a rendu plus sage, j'avoue, je n'en suis pas convaincu. Mais je n'ai pas particulièrement envie de m'appesantir sur le sujet alors que Jordane évoque le fait que je n'y couperais pas et qu'il faudra forcément que je raconte nos aventures. Je réprime un sourire en me rappelant de Nelya qui m'a évoqué comment enjoliver les choses mais, j'avoue, je ne suis tout de même pas particulièrement enthousiaste. Heureusement, elle le comprend, tout comme je comprends que l'effort sera de mise quand je serais face au Roi et aux miens. Mais ça, je le savais déjà et je souffle, d'un ton plus léger que mon humeur ne pourrait le laisser présager.

"Je ne manquerais pas à mon devoir de conter à quel point l'Ouest a été brave, voilà qui plaira à sa Majesté et à mes frères, à n'en pas douter. Et puis, cette expérience me permettra aussi de me rappeler que je m'en suis plutôt bien sorti."

Et voilà que nous trinquons. A notre retour dans l'Ouest, moi qui, après n'avoir jamais songé à ce qui se passerait une fois dans l'ouest, avais fini par me demander si nous allions rentrer un jour et, surtout, dans quel état. Bien des choses vont changer, c'est une certitude maintenant, mais, au fond, j'ai de la chance de pouvoir rentrer chez moi. Alors je lui rends son sourire, avec ma malice habituelle, sans avoir à la feindre cette fois, et mon sourire se fait plus large quand elle confirme mes propos concernant Jeyne.

"Je suis heureux qu'elle ait votre approbation votre Grâce. Du peu que j'ai appris à la connaitre, je l'apprécie réellement."




"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 844
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Mer 2 Mar - 12:06


Elle pouvait s'estimer chanceuse. Bien que tous les vassaux juraient allégeance et loyauté à leur suzerain, les ambitions familiales ou quelque incompatibilité de nature venaient trop souvent empoisonner les relations entre souverains et sujet. Arwin Lannister en avait longtemps fait les frais. Ses élans belliqueux et conquérants avaient eu raison de la patience des maisons secondaires, qui n'avaient pas hésité par le passé à se dresser frontalement contre le Roc. Le règne de La Lannister se distinguait de celui de son beau-père par sa capacité à canaliser et, lorsque la persuasion faisait défaut, à soumettre ceux qui se prenaient la fantaisie de contester son autorité. A présent, les grondements d'antan laissaient place à des ronronnement dociles, et lorsque l'un d'eux sortait quelque griffe encore acérées par autrefois, Jordane avait l'art et la manière de les mater.

En ce qui concernait Gareth, et la maison Kenning dans son ensemble, jamais la Reine du Roc n'avait eu à user de la force pour se faire obéir. Si leur ascension était possible, c'était parce qu'ils s'étaient toujours montrés présents et attachés aux intérêts de la Couronne du Roc. Et lorsque certains autres dignitaires grommelaient, estimant qu'ils méritaient d'avantage d'honneurs, Jordane coupait court. A chercher les honneurs, on perd le sien. A son jeune âge, Gareth l'avait bien compris.
« La victoire a couté cher il est vrai, mais c'est une leçon qui nous restera longtemps en mémoire, et qui fera de Lyman un souverain encore plus avisé quand il sera temps pour lui de monter sur le trône, j'en suis persuadé. » Sa main n'avait toujours pas quitté son bras, et elle s'autorisa même une légère pression rassurante. Il imposait beaucoup de respect. Elle qu parfois s'était demandé s'il n'exerçait pas une mauvaise influence sur son fils, les deux jeunes gens étant tout aussi friands l'un l'autre de virées nocturnes un peu trop alcoolisée, il fallait reconnaitre qu'elle s'était laissée abuser pas sa jeunesse. Sous la carapace juvénile était né un homme, réfléchi et très mûr. « Votre sagesse vous honore, Messire Kenning. Nombre de mes vassaux auraient bon goût de venir chercher auprès de vous quelques leçons d'humilité. »

Elle espérait que le supplice de l'audience avec Loren ne s'éternise pas. Mais si elle voulait être franche, et ne pas jeter opprobre sur son époux, elle ne connaissait suffisamment pour savoir qu'il ne pousserait pas le mauvais goût jusqu'à harceler le pauvre garçon. S'il aimait tant les récits de guerre, c'est parce qu'il l'avait en horreur, et qu'il préférait qu'elle soit contée plutôt que vécue. Un pacifisme qui n'était pas sans poser quelques problèmes, notamment lorsque Jordane estimait, du haut de ses grands chevaux diplomatiques, que le temps des mots était révolu et qu'à présent, seules les armes pouvaient parler. Lors des années passées, alors que la menace du Noir se faisait plus pressante, ou que les éternelles querelles avec le Bief faisaient trembler leur frontière sud, combien de fois la demeure royale avait retenti des colères de la Lionne, qui s'étonnait de ce que son royal époux estimait qu'il n'était pas de bonne augure d'appeler le ban ? Elle espérait que cette abnégation du combat armé jouerait lorsque Gareth se présenterait à lui. « Je ne manquerais pas à mon devoir de conter à quel point l'Ouest a été brave, voilà qui plaira à sa Majesté et à mes frères, à n'en pas douter. Et puis, cette expérience me permettra aussi de me rappeler que je m'en suis plutôt bien sorti. » Tandis que les luths entamaient une nouvelle mélodie, Jordane lui offrit un large sourire. Il avait l'art et la mnière de ménager, et c'était une qualité qu'elle appréciait. « Je me demande si je ne devrais pas faire vous mon nouveau conseiller. Vous jouez fort bien de cet instrument que l'on nomme diplomatie... »

Bien sûr, elle avait proposé cela sur le ton de la plaisanterie. La Reine du Roc n'aimait pas s'entourer d'une flopée de monde, et la présence de son frère Rickard comptait pour dix. Le conseil du Roc avait cela de particulier que les fonctions attribuées à chacun avaient d'avantage quelque chose d'honorifique, dans la mesure où La Lannister concentrait la quasi totalité des charges entre ses mains. Jusqu'ici, cela lui avait plutôt bien réussi, bien que certaines mauvaises langues de Port-Lannis aimaient à railler les hauts dignitaires se rendant en salle du conseil, alors que tous savaient que peu importe leur suggestion, la Reine entendrait mener politique à sa manière. Un élément que la jeune Jeyne devrait apprendre, et surtout comprendre. « Je suis heureux qu'elle ait votre approbation votre Grâce. Du peu que j'ai appris à la connaitre, je l'apprécie réellement. » « Je suis heureuse que la Dauphine vous plaise. Il est important qu'une future souveraine sache se faire aimer. » De sa sincérité poussait un soupçon d'ironie : Jordane Lannister, souveraine de l'Ouest, suscitait, elle, plus d'une controverse !

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Dim 6 Mar - 16:01

Si je connais la Reine depuis toujours ou presque, il est rare, pour ne pas dire exceptionnel, qu'elle m'ait déjà accordé ce genre d'entretien pour autre chose que me réprimander. Alors, quand je la vois me sourire, se montrer particulièrement aimable, j'avoue, je suis un rien déstabilisé. Pour autant, je ne change pas d'attitude envers elle. Autant je suis habitué depuis des années à adapter mon comportement aux humeurs royales, autant ce soir, il n'en est rien. Peut-être à cause de tout ce qui est en jeu ou de l'attitude de la Lannister qui me met plus à mon aise qu'en temps normal.
Je laisse échapper un rire à ses propos et je secoue légèrement la tête avant de souffler, d'un ton que j'essaie de rendre léger.

"Je suis loin d'être sage votre Grâce, disons juste que ces événements m'ont permis de comprendre certaines choses à leur juste valeur. Et de confirmer mes engagements auprès du Prince."

Je préfère ne pas trop insister sur l'humilité. Voilà bien quelque chose dont je manque depuis toujours, il faut dire que ma position ne m'a jamais incité à l'être et encore moins le comportement des gens dans mon entourage. A bien y réfléchir, c'est depuis ma venue dans le Nord que j'ai commencé à goûter cette qualité. Rien de bien étonnant quand on joue le rôle d'un valet pendant plusieurs mois c'est vrai. Pour autant, il ne faut pas j'oublie tout ça une fois de retour dans l'Ouest, quand bien même il serait plus facile de me glisser dans l'ancien rôle qui m'attend sagement.

Je me fais alors plus malicieux quand elle évoque une place de conseiller. Il faudrait être idiot pour penser même un instant qu'elle pourrait être sérieuse mais l'idée a quelque chose d'amusant. Je laisse alors échapper, sur le ton de la confidence.

"La diplomatie est un art qu'il est utile de maitrise quand on vit à la Cour de l'Ouest, n'est-ce pas votre Grâce ? Et, si je suis loin d'être parfait, voilà bien quelque chose que j'ai compris rapidement."

Je n'ajoute rien de plus alors que nous évoquons Jeyne. La réponse de la Reine me fait sourire, je la connais suffisamment pour savoir que ses paroles sont toujours à double sens et cette fois ne fait pas exception, quand bien même elle semble porter une réelle affection pour sa bru.

"C'est important il est vrai. Et nul doute qu'elle saura tout autant se faire respecter. Elle a déjà réussi à me surprendre et à s'imposer auprès de moi avec une facilité déconcertante en tout cas."

Je ne sais si elle saisit le sous-entendu quant au fait que je serais du coté de la jeune femme dès notre retour dans l'Ouest ou si elle ne se sent guère concernée. Mais je n'ai pas le temps de vraiment y songer que nous changeons de sujet, abordant quelque chose de bien plus délicat.




"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 844
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Ven 22 Avr - 15:45


La fête battait son plein. Tout autour d'eux n'était qu'éclats de rires, pas de danse, quelques chants même, le tout ponctué du tintement des verres qui s'entrechoquent pour boire à la santé des mariés. Une allégresse générale transcendait l'assemblée, mêlant rudesse des nordiens au raffinement des ouestiens. Et tandis que Gareth et sa souveraine se livraient à leur aparté, la gaieté ambiante commençait malgré tout à gagner la Reine du Roc. Elle qui au début de leur entretien s'était crispée du manque de manières de son jeune vassal se penchait sur lui, prenant appui sur son bras et chuchotant près de son oreille, comme deux personnages se vouant une confiance et une amitié de longue date. Il fallait mieux pour le jeune homme qu'il savoure précieusement ce moment unique ; car sitôt rentés en Terres de l'Ouest, Jordane Lannister reprendrait son masque royal, se drapant de l'étiquette comme d'autres brandiraient un bouclier. « Je suis loin d'être sage, votre Grâce. Disons juste que ces événements m'ont permis de comprendre certaines choses à leur juste valeur. Et de confirmer mes engagements auprès du Prince. » Elle hocha la tête, non sans ponctuer son geste d'un sourire. Pour un peu, elle aurait rit à gorge déployée. Mais cela aurait attiré l'attention ; or, s'ils s'étaient dit l'essentiel, elle ne cherchait pas à ce que l'on trouble déjà le secret de leur conciliabule. « Soit, vous n'êtes pas sage. Décidément, ce soir, ceux de votre sexe ont décidé de faire les allergiques à mes compliments... » Sa mine faussement boudeuse brillait dans la lumière des torches. Du bout des lèvres, elle venait ni plus ni moins de le hisser, dans son estime, au même rang que le puissant Torrhen Stark.

Elle prit une nouvelle gorgée de vin, cependant qu'il entrait dans le jeu de sa plaisanterie. Mais là encore, agile et fin, il retournait la chose à son avantage et une fois de plus, Jordane acquiesçait, ravie. « La diplomatie est un art qu'il est utile de maitriser quand on vit à la Cour de l'Ouest, n'est-ce pas votre Grâce ? Et, si je suis loin d'être parfait, voilà bien quelque chose que j'ai compris rapidement. » « Oh, mais pas seulement à la Cour de l'Ouest... » fit-elle, de nouveau plus sérieuse. Il ne fallait pas qu'il se trompe. Toutes les cours des sept couronnes comportaient avec elles leur lot de dangers, contre lesquels l'usage de la bonne parole pouvait beaucoup. A Winterfell, elle caressait les loups dans le bon sens du poil ; aux Eyriés, elle appelait de ses vœux l'aide des aigles ; à Accalmie, elle apaisait les emportements des cerfs ; à Hautjardin, elle chantait la beauté des roses ; à Dorne, elle accompagnerait la persuasion des lances. Il n'y avait qu'envers les sèches et les dragons qu'elle n'était pas persuadé de la force de son arme de prédilection. Pour le moment, le pacte conclu avec le Noir maintenait les Lannister à flot ; mais il lui avait du même coup aliéné le feu des Targaryen. « Ne sous-estimez tout de même pas la valeur de votre épée, mon ami. » Il reviendrait sans doute rapidement le temps où les lames parleraient à la place des mots. Et alors, la valeur du jeune combattant lui serait précieuse.

Mais pour l'heure, il était question de Jeyne. Si elle s'était elle-même persuadée des talents de la jeune fille pour le métier royal, le plus dur resterait encore à venir. Après tout, on ne faisait pas d'une princesse du nord une souveraine du sud en un tournant de main. Au moins, si elle pouvait compter sur l'enthousiasme de son peuple d'adoption, elle partait avec un joli avantage. Un sentiment que Gareth semblait partager. « C'est important il est vrai. Et nul doute qu'elle saura tout autant se faire respecter. Elle a déjà réussi à me surprendre et à s'imposer auprès de moi avec une facilité déconcertante en tout cas. » Pour toute réponse, Jordane éructa un sourire. Il y avait plus au métier de Reine que de plaire à des jouvenceaux. Et si Jeyne s'était prouvée plus d'une fois aux yeux de sa belle-mère, elle restait sa plus grande critique. Elle ne lui mènerait pas une vie facile, car ce n'était pas ainsi qu'elle entendait élever sa bru au rang absolu. Jeyne connaitrait la même poigne de fer que ses enfants, peu importe qu'elle ait toutes les qualités extérieurs. « Nous verrons... » fit-elle, songeuse. Avant d'ajouter, malicieuse : « Ne vous tourmentez pas, je ne la traumatiserai qu'à moitié... ! »



Spoiler:
 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   Ven 22 Avr - 20:07

La réaction de la Reine m'amuse, tout comme elle me surprend. Je m'attends à chaque instant à prendre une réelle rebuffade mais il n'en est rien. Il est évident que ce moment est hors du temps et qu'il sera à graver dans mon esprit. A sa répartie, je la fixe avant de souffler, à mi-voix.

"Je ne saurais parler pour les autres représentants de mon sexe mais assurément, peut-être sont-ils comme moi et pensent ne pas mériter tant d'attention de sa Grâce."

Mon sourire se fait malicieux à sa mine boudeuse. Voilà qui doit faire succomber, encore aujourd'hui, bien des hommes sans qu'elle n'ait à se donner du mal. Pour autant, la distance qu'elle impose tout naturellement peut sans conteste en effrayer plus d'un. Nous continuons pourtant de discuter, d'un ton toujours aussi léger, chose qui ne m'est guère arrivé en sa présence depuis bien longtemps. Pour être parfaitement honnête, je ne suis pas persuadée qu'en fait ce genre de discussion ait déjà réellement eu cours entre nous. Pas aussi longtemps en tout cas et pas sans que je me sente aussi prêt à l'affronter. Ou qu'elle se montre aussi accessible. Voilà qui ne durera pas, à n'en pas douter. Alors, j'avoue, j'en profite un peu, jouant avec les limites sans les dépasser comme à mon habitude.

J'ai un bref haussement d'épaules à sa remarque, avant de grimacer sous la douleur. L'espace d'un instant j'avais oublié ma blessure, voilà qu'elle aime se rappeler à moi quand ce n'est guère le moment. Je réussis pourtant à sourire à nouveau, complice, avant de souffler en direction de la Reine.

"Oh j'ai en effet eu l'occasion de le voir à Goëville également. Et ici, d'un tout autre point de vue mais qui a été pour le moins instructif, à n'en pas douter. Je suis loin de connaitre toutes les ficelles nécessaires à la survie dans les milieux les plus hostiles mais j'apprends vite."

Je me suis fait sérieux à mesure que je parle. La Reine sait très bien que j'ai toujours été particulièrement doué dans ce genre d'exercice et que je suis particulièrement bien intégré à la cour. Mais elle a raison quand elle reprend et évoque mon épée. J'ai eu l'occasion de le voir ces derniers temps, elle m'a permis d'obtenir une forme de respect que je n'aurais certainement pas gagnée autrement face aux nordiens. Je hoche alors doucement la tête avant de répondre, d'un ton calme.

"Un sage conseil votre Grâce, que je ne manquerais pas d'appliquer à nouveau si cela se fait nécessaire. Même si je préfère de loin manier les mots, autant être honnête."

Quand elle évoque Jeyne, je me fais un peu plus audacieux. Il est vrai que j'apprécie tout particulièrement ma future reine et que j'ai hâte de voir comment les choses vont se passer à Castral Roc. Et la réaction de la Reine me fait sourire largement et je souffle, le regard pétillant.

"Tant que ce n'est qu'à moitié…"



Je jette alors un regard autour de moi et j'ai un bref sourire alors que d'un regard, je confirme qu'il est plus que temps que cet entretien prenne fin. Je m'incline alors devant ma Reine dans une révérence aussi élégante que possible au vu de mon bras en écharpe et je souffle, malicieux.

"Votre Grâce, ce fut un réel plaisir de partager ces quelques instants avec vous. En espérant qu'une telle occasion se représentera, je m'en vais de ce pas fêter dignement les épousailles de son Altesse. Que le Nord sache que nous sommes aussi capables de nous divertir."

Je m'autorise un léger clin d'œil avant de filer, en direction de la piste de danse. La nuit promet d'être agitée et il est hors de question que j'en perde une miette. Après tout, il s'agit visiblement de mes derniers vrais instants d'insouciance à l'entendre, enfin si l'on oublie ces derniers mois. Mon regard se perd un instant sur le couple de jeunes mariés avant que je n'esquisse un sourire. Assurément, je ferais tout pour que les choses se passent bien. Aussi bien que possible. Il ne pourrait en être autrement.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 844
Membre du mois : 38
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Facing the Red Queen | [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» L'avenir est un long passé [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Mêlées du Grand Tournoi [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Nord :: Winterfell
-
Sauter vers: