AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]
MessageSujet: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Sam 13 Fév - 21:52

La houle s'abat sur la côte de Salvemer. Dans une atmosphère indescriptible, les navires sont chahutés sur les flots. D'autres percutent avec fracas les rochers et le rivage du Conflans alors qu'une pluie drue s'abat sur la région depuis plusieurs heures. La nuit est parsemée d'éclairs fugitifs témoignant de la violence des cieux. Il s'agit d'un de ces évènements qui nous rappelle notre condition. Faible, vulnérable, impuissant. Du haut de mon promontoire, je contemple le désespoir. Les Mallister ont ordonné à chacun de rejoindre leur domicile tandis que j'assure l'exercice du pouvoir en l'absence du Noir parti oeuvrer contre Aegon d'une quelconque manière.

De nombreux marchands ainsi que leurs passagers, échoués sur nos côtes, courent dans les rues à la recherche d'un abri. Des brigands s'en donnent à coeur joie et rançonnent le tout venant dans les alcôves de Salvemer. La garnison de Salvemer est sollicitée mais se révèle impuissante face à la dispersion des attaques. Mes hommes tiennent leur mal en patience jusqu'à ce que je leur donne l'ordre de déchaîner leur ardeur. La hache en main, nous parcourons les axes de Salvemer en soutien des troupes locales. La mort rôde en mer et dans les rues.

Ma lame brutalise, blesse, achève des visages semblables et inconnus. Peu importe leur région de provenance, leur statut, je ne permettrai à ces hommes d'oeuvrer en toute impunité. Aucune facétie abjectement inutile se distingue dans mes gestes. J'ai été élevé par la guerre, pour la guerre. Le projet du Noir, l'expérience d'un père qui a davantage produit une bête que léguer un héritage à son fils. Cette pluie nous rend lourds dans nos mouvements. Le sang s'évacue aussi rapidement que l'eau entre les pavés des différentes ruelles.

C'est alors que nous rencontrons de la résistance pour parvenir à entrer dans cette auberge dans laquelle je décèle une certaine agitation.  Etrangement, j'éprouve un plaisir malsain, presque masochiste, à circuler dans ses rues, complètement trempé, la hache à la main. Le destin a créé les conditions ainsi que le prétexte pour que le prince de Sel et de Roc puisse exprimer sa folie destructrice, sa passion, son animalité.

"Ouvrez !! Sinon, je  vous garantis que c'est moi qui vais vous ouvrir tous autant que vous êtes.... "

Je me retourne vers mes hommes pour qu'ils entament le siège de cet établissement.

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Gouverneur des Îles de Fer et Prince du Sel et du Roc.
Âge du Personnage: 34 ans.
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Brûle de t'élever.
Messages : 763
Membre du mois : 8
Célébrité : Charlie Hunnam
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieux – Sans Pitié – Fou Amoureux - Arrogant - Patient - Jaloux
Brûle de t'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Dim 14 Fév - 14:35

Salvemer…Domaine des Mallister. C’est la première fois qu’Aylan y mettait les pieds, d’ailleurs c’était la première fois qu’il venait dans le Conflans. Autant dire que ce n’était pas de gaieté de cœur qu’il venait dans ce coin du monde gouverné par les fer-nés qu’il détestait au plus haut point. Son grand-père avait insisté pour qu’il y aille, il devrait gouverner la maison un beau jour et devait donc se charger de représenter cette dernière auprès des autres familles. Heureusement, il ne traitait pas directement avec ces raclures, il n’aurait jamais pris la peine de faire le déplacement sinon. Le Conflans et le Bief entretenaient des relations commerciales, et les Redwyne comptaient bien vendre leur vin aux Conflanois. Son oncle était là pour l’assister, le jeune homme avait encore beaucoup à apprendre en ce qui était le commerce, et mieux fallait-il qu’il ne fasse pas d’erreur pour que la visite soit un succès. Plusieurs hommes d’armes et chevaliers de la Treille étaient également du voyage, l’itinéraire était souvent la cible de pirates et fer-nés en tout genre, autant ne pas leur donner le plaisir de leur rendre la tâche trop facile.

Ils étaient les hôtes de Lord Mallister et il devait assurer leur protection, si tel n’était pas le cas, il manquerait à son devoir et il se verrait affliger d’une réputation déplorable. Les Mallister étaient en train de leur faire visiter leur fief quand une tempête se leva, faisant tomber une plaie battante sur la cité, les vents se déchainèrent et les vagues s’éclataient sur les récifs. La décision fut prise de rentrer au château pour se mettre à l’abri en attendant que l’orage passe. Ils s’installèrent tous dans la salle de réception où ils purent se réchauffer et festoyer comme il le fallait. Des gardes vinrent prévenir le seigneur que des brigands avaient saisis l’occasion pour mettre à sac la ville et qu’ils avaient dû mal à les repousser. Aylan entrevit la discussion et se porta volontaires pour assister les forces locales. Le seigneur de Salvemer lui dit que si tel était le cas, il ne pouvait assurer sa sécurité et que son devoir d’hôte n’était plus en jeu. Il ferait juste en sorte de lui porter assistance une fois que les choses se seraient calmés.

Soit. Le jeune homme avait prêté ses vœux de chevalier et comptait bien les prendre au sérieux. Cinq chevaliers de la Treille se portèrent volontaires pour l’assister. Ils avaient pour mission de protéger les faibles, les innocents et surtout de protéger toute femme. Certains chevaliers ne prenaient pas à cœur leurs vœux et profitaient de leur titre pour avoir des privilèges, ce n’était pas le cas d’Aylan.  Si donc au plein cœur de la tempête que les Bieffois sortir pour protéger les villageois. Ils croisèrent la route de plusieurs brigands qu’ils passèrent au fil de l’épée sans grande difficulté. Les chevaliers récupérèrent plusieurs individus : vieillards, femmes et enfants qu’ils escortèrent jusqu’à une auberge où plusieurs personnes s’étaient déjà refugiées.

L’entrée fut sommairement barricadée pour éviter que les brigands aient l’idée d’entrer. Certains habitants étaient légèrement blessés. Aylan ordonna à quatre des chevaliers de rester dans l’auberge pendant qu’il effectuerait une sortie avec un autre chevalier pour ramener de nouvelles personnes en sécurité. Les habitants commencèrent à retirer les obstacles de l’entrée pour qu’ils puissent sortir quand une voix menaçante se fit entendre de l’extérieur. Peu de chances que ce soit des amis… Les hommes d’armes de la maison avaient encore leur épée tirée. Sur la lame d’Aylan, plus une goutte de sang n’était visible, elle avait totalement été rincée par la pluie torrentielle. Des tâches de sang étaient difficilement remarquables sur sa cape, car celle-ci était rouge, le bas de cette dernière avait été tâchée par la boue.

Le chevalier rassura une jeune femme qui avait le teint anormalement pâle, aucune chance qu’elle soit du Sud. Elle avait plutôt un joli minois, mais ce n’était pas le moment de s’y attarder. Sourire nerveux, il lui toucha quelques mots :


«- Ne vous inquiétez pas, ma dame. Nous nous débarrasserons de ces vauriens en un rien de temps !»

D’un signe de la tête, il fit signe à l’aubergiste d’ouvrir la porte. Cette dernière s’y écarta précipitamment pour ne pas être attrapé et alla rejoindre ses amis. D’un geste de sa main libre, il défit la boucle de sa cape portant bien distinctement les armes de sa maison, cette dernière pourrait l’entraver lors de l’éventuel combat à venir. Pointant sa lame vers l’encadrement de la porte et d’un ton sec et rude, il s’exclama :

« Il n’y a rien pour vous ici ! Repartez !»

Les cinq chevaliers à ses côtés étaient prêts à agir, il espérait tout de même qu’un bain de sang pourrait être évité.


Le Chevalier  fait de l’amour une valeur suprême qui peut entrer en conflit avec l’honneur ou le devoir patriotique. Mais l’on est aimé pour son mérite. La prouesse permet donc souvent de surmonter le conflit.

Spoiler:
 

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier / Héritier
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ripe for victory
Messages : 4593
Membre du mois : 47
Célébrité : Bradley James
Maison : Redwyne
Caractère : Patient - Capricieux - Brave – Misogyne - Fidèle - Hautain - Charismatique - Têtu- Stratège- Manipulateur
Ripe for victory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Dim 14 Fév - 21:20

An 0, l' «Ombre de Karhold » parcourrait d'un pas lent les couloirs de la demeure paternelle. Le teint pâle, ses cheveux noirs détachés le long de ses épaules, la benjamine de la famille se rendait dans sa chambre. Au détour d'un couloir, elle croisa l'un de ses neveux. L'enfant salua sa tante qui ne répondit que par un léger hochement de tête. La jeune femme n'avait pas l'habitude d'en faire plus. C'était façon à elle de saluer ceux qu'elle croisait ça et là lorsque c'était nécessaire. Mais malgré le temps clame qui régnait au Nord, la dernière née des Karhold redoutait un changement brutal. Elle avait la désagréable impression qu'il ne s'agissait que du calme avant la tempête. Elle pressa le pas et rejoignit le cocon douillé de sa chambre. C'était l'une des rares pièce de la forteresse dans laquelle elle se sentait réellement bien. C'était son antre, sa tanière, là où elle savait que personne ne viendrait la déranger. Ici, dans cette salle, elle s’adonnait à son passe temps préféré quoi qu'un peu malsain. Là, assise à son bureau, elle laissait sa plume écrire tout ce qu'elle pensait. Les lettres se bousculaient sur les parchemins. Autant de parchemins que de lettres qu'elle n'enverrait jamais. Et pour cause, toutes ces lettres étaient pour sa sœur, Sigyn. Elle en avait pris l'habitude après sa mort. Déjà lorsque son aînée avait quitté les murs de Karhold, sa gamine s'était mise à lui écrire de temps en temps, lorsque Bowen ne lui donnait pas de novelle. Mais depuis qu'elle avait rejoint ses ancêtres, c'était un besoin presque vital. Théa Karstark en avait besoin. Elle avait ce besoin compulsif de raconter tout ce qui se passait à sa chère disparue. Elle finit sa lettre et la rangea finalement avec toutes les autres. Puis elle fronça les sourcils en repensant à son neveu. Elle se leva et pris la décision d'aller parler à son frère. Il était peut-être temps pour son frère de commencer à penser à leur vie futur. Surtout que l'un des jumeau était destiné à lui succédé lorsque lui-même aurait pris la place de leur père. A 14 ans, ils pourraient bien être fiancé à une demoiselle de bonne famille. Enfin, elle ne voulait pas non plus presser son frère sachant qu'elle-même à 25 ans ne l'était pas encore. D'ailleurs son père ne semblait pas vouloir la fiancée de si tôt, étrange tout de même. Il avait bien commencé des négociations il y a de cela presque 10 ans. Avec le cadet de la famille Mormont, alors pourquoi il ne revenait pas à la charge ? Pourquoi son père ne lui en parlait plus ? Théa ne le savait pas mais elle était bien décidée à se trouver un mari. Mais alors qu'elle s’apprêtait à aller parler à son frère, une nouvelle lubie lui traversa l'esprit. Elle pourrait très bien aller voir les Mormont pour discuter avec eux. Après tout elle n'avait pu l'occasion de les voir ni de s'excuser après tout ce temps. Alors certes ce n'était pas à elle de le faire mais elle y tenait.

C'était alors qu'elle était en route pour l'île-aux-ours, sur un bateau dans lequel elle était monté avec pas moins de cinq hommes après avoir traverser la forêt aux loups. Son père avait accepté qu'elle s'y rende à l'unique condition que des hommes l'accompagnent ainsi qu'une servante à son service. La jeune femme n'avait pas eu d'autre choix que d'accepter. De toute façon, elle comprenait parfaitement la réaction de son père. Mais le temps en avait décidé autrement. Alors qu'ils étaient en route pour l'île-aux-ours, un tempête se leva et fit dériver le navire bien plus vers le sud et les écartant de leur trajectoire d'origine. Les hommes du navire n'avaient pas d'autres choix que d'aller dans le sens du vent. Il serait temps de reprendre le cape initial plus tard. Malgré tout ces aléas, Théa était ravi. Elle ne connaissait pas bien l'ensemble du territoire que sa sœur avait u jour eu sous sa coupe. Mais à cause de cette tempête, cela lui était dorénavant possible. Le navire aborda les côtes de la falaise de Flint et l'équipage débarqua. Le temps était redevenu plus clément et la jeune femme en profita pour visiter la région. Le climat était un peu différent que celui de Karhold. Cela était clairement visible qu'ils se trouvaient plus au Sud vers les terres plus agréables du Conflan. Lorsque la jeune femme en eut assez, le petit groupe reprit le bateau. Mal heureusement le sort s'acharnait sur eux. Mais quoi de plus étonnant ces temps-ci. Les tempêtes étaient fréquente et l'équipage dû rejoindre les côtes conflanaises au niveau de Salveneur. Les cinq hommes et les deux femmes trouvèrent refuge dans une auberge. La pluie s’abattait dans les rues. Au sec, Théa Karstark, regardait au dehors. Le temps passait pas le temps horrible. A ce moment-là, la jeune femme se demandait se qui avait bien pu lui passer par la tête pour se retrouver au Conflan. Elle commençait à se dire qu'elle aurait mieux fait de rester entre les murs protecteurs de Karhold.

La Brune se tenait près d'une fenêtre lorsque des hommes rentrèrent dans l'auberge. Ils étaient armés et instinctivement les hommes se trouvant aux côtés de la nordienne posèrent leur main sur leurs propres épées. « Non, laissez messieurs ! » lâcha la jeune femme. Ils n'étaient pas sur leurs terres et elle ne tenait pas à  déclencher un quelconque incident. Surtout qu'elle ne les connaissaient pas. Manifestement, les hommes n'étaient pas là pour s'en prendre à eux, ce qu'elle ne pouvait pas affirmer de ceux se trouvant à l'extérieur au vu de l'intonation de la voix qui venait de s'élever derrière la porte. L'un des hommes se tourna vers elle et s'adressa à elle pour la rassurer. Théa Karstark ne répondit pas tout de suite à l'homme. Pensait-il réellement ce qu'il venait de dire. Elle était bien entourée et elle comptait bien le lui faire remarquer. « Je vous remercie mais mes hommes son là pour ma sécurité. Préoccupez-vous plutôt des autres. » répondit-elle tout aussi froidement que d'habitude. Les hommes de sa maison s'avancèrent aussitôt. L'un des hommes s'adressa à l'aubergiste qui ouvrit la porte et s'écarta précipitamment. Le jeune homme s'adressa à l'autre individu qui leur faisait fasse avec d'autres hommes en armes. Théa regardait la scène qui se déroulait devant elle. Puis elle fit un petit signe de tête à l'un de ses hommes qui s'approcha de la porte. Sa voix raisonna presque tout de suite après. « Déclinez votre identité je vous prie  ! »



Spoiler:
 




Dernière édition par Théa Karstark le Lun 27 Juin - 0:56, édité 1 fois

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Karkstark
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
the Sun in the shadow of the Wolf
Messages : 666
Membre du mois : 4
Célébrité : Janet Montgomery
Maison : Karstark
Caractère : Loyale - Froide - Aimante - Franche - Douce - Mélancolique - Protectrice - Maladroite - Élégante - Rancunière - Généreuse - Imprudente - Réservée - Trop méfiante
the Sun in the shadow of the Wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Sam 27 Fév - 12:20

Les cieux sont en colère, la mer est déchaînée. Le Dieu Noyé ne peut me permettre la moindre clémence aujourd’hui. Ces rats se sont emmurés dans cette auberge en imaginant que je les laisserai jouir d’un toit et d’un repas frugal. Ce serait mal me connaître. Une poutre a été récupérée par l’un de mes hommes dans le but d’élaborer un bélier de fortune. Le bois est dur et épais et notre énergie finira par venir à bout de cette vulgaire porte. J’entends dans le même temps une voix nous ordonnant de quitter les lieux. Qui est cet illuminé arrogant pensant une seconde que nous détournerons notre chemin ? Cela n’a jamais été notre façon de faire, ce n’est pas le cas aujourd’hui, et ce ne sera jamais notre habitude. Nous conquérons et nous éliminons sur le terrain. Il n’y a aucune autre solution.

«Repartir ? Si le sang doit encore couler, je vous garantis que ce sera le vôtre…»


Je me tourne vers mes hommes, empoignant la poutre à mon tour. C’est alors que la porte s’ouvre précipitamment devant nous. Nous lâchons aussitôt notre bélier de fortune pour nous avancer de manière vigilante. J’observe presque une dizaine d’individus à l’intérieur. Certains sont mieux vêtus que d’autres et une voix me fait abandonner mon observation.


«Qui nous sommes ?..Joren Hoare…Prince de Sel et de Roc et commandant des armées des Iles de Fer et du Conflans…Mais, cela n’a que peu d’importance pour des maraudeurs semant le trouble sur mes terres… »


Fixant du regard les occupants de cette auberge, je me tiens à une distance relative tout en attendant qu’ils se présentent à leur tour. Mon intuition m’indique au vu de leur teint, de leur tenue vestimentaire et des écus arborés qu’il y avait une certaine probabilité que ce ne soit que des voyageurs.

« Je peux savoir à qui je fais face ? »

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Gouverneur des Îles de Fer et Prince du Sel et du Roc.
Âge du Personnage: 34 ans.
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Brûle de t'élever.
Messages : 763
Membre du mois : 8
Célébrité : Charlie Hunnam
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieux – Sans Pitié – Fou Amoureux - Arrogant - Patient - Jaloux
Brûle de t'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Mer 2 Mar - 21:53


La réponse de la jeune femme lui jeta un froid tout le long de sa colonne vertébrale. Rarement il avait entendu un membre du gente féminine être aussi froid dans ses propos, cette nonchalance dans cette voix en était presque troublante. Il resta quatre bonnes secondes la bouche entrouverte, cherchant quelque chose à répliquer à cela. Mais les mots ne lui vinrent pas, elle l’avait dignement envoyé paître alors que ça partait d’une bonne intention ! Puis bon, si elle avait des gens qui étaient prêts à la défendre, grand bien lui fasse. Aylan était presque vexé des propos qu’elle avait tenu, elle se prenait pour qui celle-là ? Vu comment elle était habillée, il aurait pu clairement affirmer que c’était une noble, de quelle maison ? Cela il l’ignorait, peut-être qu’il le découvrirait plus tard. Ou alors elle faisait peut-être parti d’une riche famille marchande, c’est de là que venez peut-être son air supérieur. Puis elle avait une escorte, sa maison ou sa famille avait de quoi s’allouer les moyens de fines lames pour défendre la dite personne. Cinq gardes avec elle, cela ne devait pas non plus être n’importe qui, qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire dans cette sinistre taverne ?

La jeune femme était peut-être venu trouver refuge avec sa troupe, comme l’avait fait Aylan et ses chevaliers. Ils se retrouvaient maintenant pris au piège comme des rats. Le Bieffois ne comptait pas trépasser sans se battre s’il devait en arriver là. Son épée dégainée et était prêt à réagir face à la menace qui passera la porte. Un des individus à l’extérieur s’exclama pour répondre au propos du Redwyne. Il menaça que si du sang devait encore couler, ça serait celui de ceux présents dans l’auberge. Il voulait clairement considérer les individus à l’extérieur des murs comme hostiles. Etait-ce les bandits qui avaient semé le trouble dans les rues de la Cité ? Il y avait de fortes chances, les gardes de la Maison Mallister n’auraient pas pris le temps de défoncer la porte de l’auberge et se seraient plutôt occupé des criminels encore présents à l’extérieur des bâtiments.

Ils allaient donc devoir se battre, le chevalier allait devoir protéger les innocents présents aussi bien qu’il le pouvait. Ses hommes et lui avaient un serment à tenir, et Aylan était prêt à payer le prix de sang, voir à donner sa vie si c’était nécessaire, pour le respecter. On entendit les personnes à l’extérieur essayer de défoncer la porte, surement avec un bélier de fortune confectionné avec ce qu’ils avaient pu trouver dans le coin. L’aubergiste finit par ouvrir la porte et elle s’écarta précipitamment pour ne pas se faire prendre par les supposés brigands. Ils rentrèrent dans la pièce, arme à la main. Ils avaient tout l’air de criminel, suite à l’interpellation d’un des réfugiés de l’auberge, un homme, qui semblait être leur chef, s’avança et répondit.

Cette personne affirmait être le Prince de Sel et  de Roc, la maison Hoare…Fer-né… Il ne connaissait que de nom cet individu, mais cette maison ne lui inspirait que du dégoût et de la méfiance. Il semblait croire que les personnes dans la taverne étaient les brigands qui saccageaient la ville. Ce fer-né ne semblait pas avoir un très grand sens de l’observation, Aylan lui rétorqua sèchement et presque de façon dédaigneuse :

«- Si vous auriez pris  un peu le temps de regarder autour de vous, vous auriez  pu constater que nous n’avons rien à voir avec les brigands que vous recherchez…»

Par ses propos, il montrait clairement le peu d’estime qu’il avait pour les fer-nés, pour un chevalier comme lui, il n’y avait pas individu plus lâche que ces pirates, violeurs et bouchers. Les mots lui manquaient pour les définir correctement. Le jeune homme ne comptait pas ranger son arme, vigilant, il n’avait aucune confiance en eux et ne mettrait sa lame dans son fourreau que lorsqu’il s’assurerait qu’ils soient partis. Le prince voulait savoir à qui il avait à faire. Ne le quittant pas du regard, Aylan répondit de façon tout aussi froide que précédemment :

« Ser Aylan Redwyne de la Treille. Moi et ma maison sommes les invités de Lord Mallister. »


Le Chevalier  fait de l’amour une valeur suprême qui peut entrer en conflit avec l’honneur ou le devoir patriotique. Mais l’on est aimé pour son mérite. La prouesse permet donc souvent de surmonter le conflit.

Spoiler:
 

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier / Héritier
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ripe for victory
Messages : 4593
Membre du mois : 47
Célébrité : Bradley James
Maison : Redwyne
Caractère : Patient - Capricieux - Brave – Misogyne - Fidèle - Hautain - Charismatique - Têtu- Stratège- Manipulateur
Ripe for victory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Sam 12 Mar - 20:52

La jeune femme avait entendu les menaces proférées par l'homme qui se tenait maintenant devant elle. À ce moment là, elle n'avait pas cillé. Elle était restée droite prête à faire face à la moindre menace. Et si la Karstark avait fait preuve d'un calme remarquable, les hommes qui l'escortaient ne l'était pas, eux. Ils avaient resserré leurs doigts sur leur épée. Et lorsque la porte s'était ouverte sur l'homme qui avait parlé, les traits s'étaient tirés. Les lames avaient légèrement grincé dans leur fourreau. Théa Karstark avait froncé les sourcils quelques secondes avant de se reculer légèrement. Il venait de se présenter comme le prince du Sel et du Roc. Ces quelques mots avaient suffi à la jeune femme pour lui dire ce qu'elle devait faire. Les hommes assurant sa protection s'étaient instinctivement avancés, faisant barrage au moindre danger. Théa n'aimait pas cela. Elle n'aimait pas se sentir aussi faible. Malgré tout, elle laissa faire. Son père les lui avait imposer alors qu'ils fassent leur travail sans qu'elle ne les dérange. Protéger une personne qui n'en fait toujours qu'à sa tête c'était insupportable. Alors Théa resta là, gardant un oeil sur ses gardes. Le nom lui disait aussi quelque chose, enfin surtout le titre. Des fer-nés, elle aurait préféré en croiser le moins possible. Ces hommes avaient pillé allègrement les côtes du Nord et ce malgré l'accord passé entre leur roi et Torrhen. Ses lèvres se pincèrent lorsqu'il demanda à qui il avait à faire. Théa resta muette. Le jeune homme de tout à l'heure se présenta finalement après quelques répliques tintées de mépris. Mais elle devait reconnaître qu'il n'avait pas tort. S'il les avait regardé un peu mieux, ce prince n'aurait sûrement pas dit la même chose. Seulement voilà, il avait débarqué, tambour battant sans faire attention avec ses gros sabots. Théa dévisagea presque le jeune homme lorsqu'il s'annonça comme « Ser Aylan Redwyne ». C'était nom inconnu d'elle, mais cela n'avait pas grande importance. Il semblait être l'invité du seigneur de cette ville c'était l'information à retenir et Théa la garda bien au chaud dans sa mémoire.

« Damon, au service de Lady...» avait commencé à dire l'homme qui avait demander à leur interlocuteur de décliner son identité. Le nordien regarda Théa Karstark qui venait de l'interrompre en lui prenant le bras. Théa plongea son regard dans celui de l'homme. Elle ne savait pas encore quelle position adopter face à cet homme. Elle ne savait pas comme le prince de Sel et de Roc réagirait en apprenant qu'elle n'est autre que la belle sœur du Torrhen Stark. D'un autre côté, elle ne pouvait pas non plus ne pas lui répondre. Théa finit par inspirer profondément, elle faisait le pari que tout irait bien. Elle s'avança et se plaça aux côtés du dénommé Damon. Son regard était froid, sa voix perçante.

« Lady Hildegarde Théa Karstark. Je suis ici par inadvertance. Mon voyage n'avait pas pour but de venir jusque sur vos terres.»

La Brune ne se dérida pas pour autant. Elle attendait la réponse du prince du Sel et du Roc avec impatiente et un peu de crainte. Mais elle s'efforçait de ne rien montrer. Peut-être que finalement elle n'aurait pas du partir de Karhold. Elle lança un regard à Damon, celui qui encadrait les autres. L'homme se rapprocha d'elle et lui souffla quelques mots pour la rassurer. « Nous reprendront la route vers le nord dès que possible Madame. » Et puis il lui sourit. Théa soupira et regardea fixement Joren Hoare. « Vous n'allez peut-être pas rester dehors ? À moins que vous soyez ici pour une raison précise. » lâcha-t-elle.



Spoiler:
 




Dernière édition par Théa Karstark le Lun 27 Juin - 0:56, édité 1 fois

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Karkstark
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
the Sun in the shadow of the Wolf
Messages : 666
Membre du mois : 4
Célébrité : Janet Montgomery
Maison : Karstark
Caractère : Loyale - Froide - Aimante - Franche - Douce - Mélancolique - Protectrice - Maladroite - Élégante - Rancunière - Généreuse - Imprudente - Réservée - Trop méfiante
the Sun in the shadow of the Wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Sam 9 Avr - 20:27


L’insolent blondinet est bien l’inconscient qui m’a agacé lorsque je m’impatientais de l’autre côté de la porte. Enervé et épris de la folie de cette soirée, je n’ai que peu prêté attention à ses effets pour avoir une première idée de son identité. Sa lame sortie de son fourreau, il se permet de me donner la leçon. Sa vie ne semble tenir qu’à ma volonté de ne pas déclencher un incident diplomatique que Père devrait gérer en plus du reste de ses pérégrinations diplomatiques. Son arrogance sur mes terres d’une certaine manière nourrit cette violence dissimulée froidement derrière l’azur de mes prunelles.

Et puis, la Karstark est la seconde surprise de la soirée après le Bieffois. Ici par inadvertance ? Il est vrai que le peuple du Nord n’apprécie guère les terres occupées par les Fer-nés en raison d’un différent maintenant historique auquel j’ai participé. Une première campagne militaire dans laquelle j’ai foulé cette neige et observé des hommes tomber à cause des maladies sévissant dans le Neck. Tous ces souvenirs inondent ma mémoire comme si c’était hier. Après tout, nous n’oublions jamais les premières fois. Celle-ci avait été clairement établie par Père dans un but qui me paraît encore obscur.

«Si vous aviez pris un peu le temps de regarder autour de vous, vous auriez pu comprendre que l’on ne s’adresse pas à moi sur ce ton…Ser Redwyne de la Treille. »


La foudre jaillit dans le ciel et éclaire le littoral tandis que le grondement des cieux résonne impitoyablement dans la taverne. Mes pas m’amènent sûrement vers Ser Redwyne et ses hommes pour soutenir le défi qu’il me lance en plantant mes yeux dans les siens.

«Vos effets ne vous dispensent pas de présentation…à moins que votre langue ait été arrachée par un homme accueillant un voyageur en détresse moins patient que celui qui vous fait face actuellement. Est-ce que je me suis fait comprendre, Ser Redwyne ? »


Cérébral, je m’énonce d’une voix calme et rocailleuse. Récupérant un chiffon sur le comptoir de la taverne, j’essuie grossièrement ma hache que je mets en évidence pour résumer les dernières activités auxquelles j’ai participé avec mes hommes. Je ne le crains pas, je n’ai aucun intérêt à m’en prendre à lui mais je ne le laisserai pas se méprendre pour autant.

«Lord Mallister recueille effectivement bon nombre d’invités suite à cette tempête. Je peux vous y mener. Vous et lady Karstark. »

Pivotant vers la brune, je suis assez surpris de voir une femme du Nord se préoccuper de moi. Ce soupçon de surprise ne peut que se révéler assez éphémère. C’est notre identité de fer-né qui nous l’impose. Reposant le chiffon teinté de sang sur le comptoir tout en adressant mes remerciements au tavernier d’un geste bref de la tête, je me retourne ensuite vers lady Karstark.

«Les brigands sont de sortie la nuit, particulièrement quand les conditions s’y prêtent. Ma présence ne s’explique que par ma présence inopinée dans la région, ma volonté d’assurer l’ordre public et de soutenir les hommes de Lord Mallister…Les rues semblent de nouveau sûres. Et nous avons assez d’hommes entre les miens, ceux de Ser Redwyne et les vôtres pour parer toute déconvenue sur le chemin…»

(HJ: désolé pour le retard.)


Joren "The Butcher" Hoare

Days in and days out, i will get extreme to show how badly i want it.
Breaking skulls, taking souls, delivering death and digging holes.
Unleashed, Unhinged and Undisputed.



Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Gouverneur des Îles de Fer et Prince du Sel et du Roc.
Âge du Personnage: 34 ans.
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Brûle de t'élever.
Messages : 763
Membre du mois : 8
Célébrité : Charlie Hunnam
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieux – Sans Pitié – Fou Amoureux - Arrogant - Patient - Jaloux
Brûle de t'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Lun 11 Avr - 21:00

Une Karstark, une nordienne donc. Aylan se demandait ce qu’elle pouvait faire si loin au Sud, il n’avait jamais rencontré de nordiens jusqu’à présent, on lui avait pourtant conté tant d’histoires, légendes et rumeurs sur eux.  A ce qu’il avait pu entendre, ils quittaient rarement leur contrée froide et stérile, ils préféraient rester entre eux plutôt que côtoyer des « Sûdiers ».Certains affirmaient que les membres de la famille royale, les Stark, étaient capables de se transformer en loups géants pour mettre en pièces leurs ennemis. Ce n’était que de folles légendes répandues par des piliers de bar bien trop portés par la plaisir de la boisson. Mais cela était bien suffisant pour attiser le mystère autour de cette maison qui était une des plus vieilles de Westeros selon les mestres. Lorsqu’il était encore un petit garçonnet, il avait appris beaucoup de choses sur cette maison, en tant que futur seigneur, il se devait d’en savoir un maximum sur les familles royales : leur devise «  L’hiver vient », leur domaine, leur puissance,etc…

Le jeune homme aurait peut-être l’opportunité de s’y rendre à l’avenir et ainsi vérifier si tout ce qu’on racontait au sujet du Nord était vrai ou si ce n’était que fabulation. Puis il n’y avait encore aucun traité commercial entre le Royaume du Bief et celui du Nord, pourquoi ne pas tenter un rapprochement ? La maison Redwyne pourrait ainsi écouler ses stocks de vin dans le Nord, nul doute que la boisson ravirait les papilles des Stark et de leurs bannerets.

Il était assez surprenant de voir une Nordienne de si haute naissance dans ce coin de Westeros, la paix entre les fer-nés et le royaume le plus septentrional ne datait que de huit ans, cela aurait pu s’arrêter là. Cependant on parlait bien de fer-nés, des êtres sans honneur et parole. On disait que ces sales pouilleux continuaient à piller les côtes Occidentales du Nord en menant raids et pillages dans les villages côtiers, n’hésitant pas à violer toutes les femmes qui passaient à leur portée et en égorgeant les enfants. Il ne comprenait donc pas la présence de la Karstark, c’était assez curieux, il se demandait si les gardes de la Lady sauraient mettre leurs histoires sur le côté pour ne pas étriper le Hoare. Aylan avait déjà une folle envie de lui planter sa lame dans le bide, en plus de cela le fer-né demandait plus de considération. Sérieusement, pour qui il se prenait ? Pour son prince ou son roi ? Il n’était rien pour lui, il évita de le remettre dans sa condition pour ne pas le froisser davantage, il répondit donc froidement :


«- Si je m’adresse à vous sur ce ton, c’est peut-être parce qu’il y a à peine trente secondes, vous menaciez de nous ouvrir en deux. Vous ne pensiez tout de même que j’allais courber l’échine devant un être aussi hostile ? Je peux comprendre que la violence qui règne dans les rues à cette heure, vous pousse à être prudent et que le qui-vive, mais rien ne vous oblige à menacer de parfaits étrangers !»

Aylan n’abaissa pas le regard un instant, il n’avait d’ailleurs toujours pas rangé son arme, il n’avait aucunement confiance en lui et il le montrait par son comportement. S’il abaissait le regard, c’est comme s’il montrait au Hoare qu’il avait raison ou qu’il lui devait un quelconque respect. Le chevalier ne bougea pas d’un pouce quand le fer-né avança vers lui, ses sens étaient en alerte, il était prêt à tout.  Il s’était présenté, il ne comprenait pas sa réaction, il répliqua donc en arquant un sourcil d’incompréhension :

« J’ai décliné mon identité et la raison de ma venue dans le domaine des Mallister. Je ne vois pas pourquoi j’en dirais plus pour le moment, la situation n’est pas la plus idéale pour que j’expose toutes les raisons de ma venue dans cette contrée. Et sachez, prince , que je ne suis point l’un de vos sujets, cessez donc d’essayer de me donner des leçons.»

Par la suite, il proposa de rentrer au château de Lord Mallister et qu’ils avaient assez de gardes pour se frayer un chemin jusqu’au fort si jamais des brigands croisaient leur chemin. A vrai dire, Aylan préférait encore croiser le fer avec ces vauriens, plutôt qu’à faire confiance aux fer-nés. Il y a à peine une dizaine d’années, ils pillaient les côtes du Bief, tous des pouilleux et des pirates. Cependant le Hoare pourrait s’avérer utile pour mener tout le groupe en lieu sûr jusque dans les murs du seigneur de la localité. Le Bieffois devrait mettre sa rancœur sur le côté et essayait de collaborer temporairement avec le Hoare pour le bien commun. Il n’avait absolument aucun problème pour traiter avec la Karstark, il n’avait aucune hostilité envers elle, tant qu’elle savait à quoi s’en tenir et qu’elle ne sortait pas de son rôle de Lady en voulant lui donner des ordres.
Aylan souffla:

« Bien, faisons comme vous avez dis alors. Ces pendards semblent s’être calmés, mais il doit encore il y en avoir encore quelques-uns qui rôdent dans le coin. Rentrons au château de Lord Mallister, ainsi tout le monde pourra y passer le reste de la nuit en sécurité. »

HRP: J'ai utilisé "Prince", car je savais pas trio quelle appellation donner...


Le Chevalier  fait de l’amour une valeur suprême qui peut entrer en conflit avec l’honneur ou le devoir patriotique. Mais l’on est aimé pour son mérite. La prouesse permet donc souvent de surmonter le conflit.

Spoiler:
 

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier / Héritier
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ripe for victory
Messages : 4593
Membre du mois : 47
Célébrité : Bradley James
Maison : Redwyne
Caractère : Patient - Capricieux - Brave – Misogyne - Fidèle - Hautain - Charismatique - Têtu- Stratège- Manipulateur
Ripe for victory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Dim 17 Avr - 23:36

Décidément Théa s'en voulait de se retrouver ici. Être sur les terres de roi Haren Le Noir, celui-là même qui s'en était pris à ses côtes. Elle se mordit la lèvre après avoir prononcé ses dernières paroles. Elle regarda ses hommes et constata qu'eux aussi auraient aimé être ailleurs, ou à défaut de pouvoir transpercer l'homme de leur lame. Mais l'attention de la jeune femme fut vite happée par la nouvelle tournure des événements. Visiblement le maître des lieux et prince du Sel et du Roc n'avait pas apprécié la manière dont le jeune homme lui avait parlé. Voilà qu'il lui faisait remarqué sur un ton qui aurait pu être celui de Lady Karstark. Cette dernière resta muette et attendit patiemment que l'orage soit passé. Mais au fond d'elle-même, elle avait bien aimé la réparti de l'homme le plus âgé. Un brin un peu trop arrogant sans aucun doute, sûr de lui et de sa position ce qui n'était pas étonnant au regard de sa place dans l'héritage paternelle. Quant au plus jeune, il avait la fougue de la jeunesse qui ne semble pas encore voir à quel moment il faut s'arrêter. Une inconscience qu'elle avait également aux vues de ses multiples prises de bec avec son roi et beau-frère Torrhen Stark.

Soudain l'orage craqua, un éclaire fissura le ciel et l'homme s'approcha, menaçant du blondinet. Théa Karstark lança un regard entendu à ses hommes mais ne bougea pas d'un centimètre. Elle observa la scène, jaugeant le moment opportun pou agir. Le Prince de Sel et de Roc reprit la parole. Il remit à sa place le jeune homme, espérant sans doute que ce dernier cède face à lui. C'était raté. Le blondinet, dénommé Ser Redweyne ne vacilla pas. Il resta sur ses positions répliquant même sur le même ton que son interlocuteur. La Brune frissonna. Elle se demanda si la conversation n'allait pas déraper. Elle s'avança et planta son regard tour à tour sur les deux hommes. Et puis sa voix raisonna dans la salle, froide, cinglante comme le vent du Nord. Aucune émotion sur son visage et ses yeux ne reflétaient que les ténèbres qui habitaient son cœur.

« Allons bon messires, cessez de vous chamailler ainsi. J'ai l'impression de voir deux loups prêts à se sauter à la gorge. Nous sommes tous sur les nerfs alors tachons de faire avec. » siffla-t-elle. Un de ses hommes ajouta même tout bas que ses propos étaient presque une insulte envers ces magnifiques bêtes ce qui lui valut un regard ampli d'éclairs de la part de la jeune femme. Puis le calme revint un peu. Le Prince de Sel et de Roc alla essuyer sa hache. Théa Karstark ne le quitta pas des yeux. Ses prunelles sombres rencontrèrent celles de l'homme lorsque ce dernier se tourna vers elle après avoir proposer de les mener jusqu'à la demeure de Lord Mallister. Il regarda la jeune femme et lui expliqua la raison de sa présence. Lady Karstark arqua un sourcil. Décidément elle n'aimait pas cela. Non seulement elle était déranger dans son entreprise mais en plus elle devait composer avec deux hommes qui ne semblaient pas du tout s'entendre. Et elle ne parlait même pas de ses propres hommes prêts à faire la peau au Fer-Né dès qu'elle détournerait le regard. En plus de cela, les deux hommes avaient la fâcheuse manière de décider pour elle de la suite de son voyage. Le prince avait eu tôt terminer d’énoncer sa proposition que déjà le Blondinet acceptait l'incluant, elle, aussi dedans.

Lorsque Théa jugea qu'elle pouvait enfin s'exprimer, elle les regarda à nouveaux tous les deux. « Je vous remercie de tant d'égards envers moi Ser Redwyne, mais apprenez que je peux prendre les décisions qui me concerne de ma propre volonté. Veillez à ne pas trop parler en mon nom Messire. Quant à Son Altesse, croyez-vous que je vous suivrai sans me méfier de vous ? Je vous remercie de votre proposition. Mais je ne l'accepte pas de bon cœur. » ajouta-t-elle avant de faire un léger signe de tête à ses hommes.

« Passez devant Votre Altesse je vous en prie. Vous connaissez sans aucun doute mieux que nous le chemin. »



Spoiler:
 




Dernière édition par Théa Karstark le Lun 27 Juin - 0:55, édité 1 fois

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Karkstark
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
the Sun in the shadow of the Wolf
Messages : 666
Membre du mois : 4
Célébrité : Janet Montgomery
Maison : Karstark
Caractère : Loyale - Froide - Aimante - Franche - Douce - Mélancolique - Protectrice - Maladroite - Élégante - Rancunière - Généreuse - Imprudente - Réservée - Trop méfiante
the Sun in the shadow of the Wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Sam 30 Avr - 9:31

« Ser Redwyne, si vous étiez un de mes sujets, vous seriez déjà mort. »

Ce n’est pas une phrase lâchée sans au moins un soupçon de vérité, évoquant ouvertement les conséquences macabres d'une situation irrespirable. La contestation ouverte n’est vraiment pas dans nos mœurs. Je l'aurais vraisemblablement abattu si ma patience avait atteint ses limites et refroidi sa témérité. Peu importe comment. La mort est une source d'imagination pour l'homme d'armes comme elle l'est pour le peintre. Et le pire dans tout cela, c’est que le Bieffois persiste dans l’erreur. Perdant son temps à discourir avec la mauvaise personne, au mauvais endroit. Je ne saurais que lui rappeler la nécessité de consulter une carte pour réaliser qu’il se situe en plein territoire fer-né.  Cela ne serait peut-être pas suffisant. Quoi qu’il en soit, je maîtrise mes nerfs du fait que je n’ai aucun intérêt à m’en prendre à lui.

La dame originaire du Nord semble tenter de jouer la pacificatrice avant d’émettre une critique à chacun de ses interlocuteurs. En bref, cette rencontre fortuite n’a rien d’idyllique pour chacun de nous. Lord Mallister détient peut-être l’habileté nécessaire pour accueillir des hôtes venus d’ailleurs sans que cela ne se déclare en un véritable pugilat. M’approchant de la porte d’entrée menant directement à une rue principale de Salvemer, je réponds durement à Lady Karstark me passant de sa sollicitude.

«Qu’il en soit ainsi si vous le souhaitez, Lady Karstark. »

Mes hommes disposés autour de moi, nous ouvrons la voie alors que les rues sont les vestiges d’une lutte dévastatrice entre brigands et hommes d’armes de Salvemer. La nuit baigne la cité dans une atmosphère relativement inquiétante. Les ruelles paraissent étroites et le danger potentiellement soudain. Néanmoins, nous avons l’avantage de connaître les lieux et les zones qui pourraient se relever risquées. Je ne recherche plus à adresser la parole aux malheureux voyageurs de ce jour. Si un fossé culturel nous sépare de fait, celui que nous avons creusé nous-même semble encore plus grand.

Quoi qu’il en soit, nous avons purgé Salvemer de ces bandits qui pensaient profiter de la situation. La demeure de Lord Salvemer se tient désormais devant nous. Celui-ci vient nous accueillir après que ces gardes aient ouvert la porte de sa forteresse imposante donnant une vue saisissante sur la baie.

« Lord Salvemer, l’ordre a été rétabli sur votre domaine. Les dommages sont assez importants néanmoins…Je vous présente de nouveaux hôtes pour la nuit : Lady Karstark et Ser Redwyne de La Treille. Puissiez-vous leur offrir le couvert et un toit…jusqu’à ce qu’ils puissent s’en aller. C’est-à-dire dés demain matin. »

J’expose sèchement mes intentions à tel point que j’imagine Lord Mallister suffisamment intelligent pour se douter que la situation me déplaît fortement. Le laissant en compagnie de ses nouveaux invités, je m’éloigne vers les écuries.  Les chevaux me seront une meilleure compagnie.


Joren "The Butcher" Hoare

Days in and days out, i will get extreme to show how badly i want it.
Breaking skulls, taking souls, delivering death and digging holes.
Unleashed, Unhinged and Undisputed.



Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Gouverneur des Îles de Fer et Prince du Sel et du Roc.
Âge du Personnage: 34 ans.
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Brûle de t'élever.
Messages : 763
Membre du mois : 8
Célébrité : Charlie Hunnam
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieux – Sans Pitié – Fou Amoureux - Arrogant - Patient - Jaloux
Brûle de t'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Mar 3 Mai - 22:40

Aylan faisait preuve d’une arrogance peu commune, le fait qu’il ait un fer-né en face de lui le forçait à se comporter ainsi. Il ne pouvait supporter de devoir être en compagnie d’un pouilleux qui pillait les côtes prospères du Bief il y a plusieurs années. Qui plus est ce dernier faisait en sorte qu’il lui sorte davantage par les trous de nez. Il était un Hoare, donc un membre de la famille royale qui gouvernait les îles de Fer. Qui plus est, il était le prince, prince des hommes qu’il exacerbait autant que les Dorniens. Tous les Bieffois ne leur prêtaient pas une telle haine, mais il fallait dire que les Redwyne les avaient longtemps combattu par le passé pour la maison Gardener et avaient tenu fermement le passage en leur interdisant l’accès aux côtes méridionales du Royaume de la Main Verte. Plusieurs membres de la maison de la Treille avaient péri dans les batailles contre les fer-nés et les Redwyne ne l’oublieraient jamais.

De plus, leur lien avec les Targaryen renforçait leur mésentente avec ces pendards, mais ils ne pouvaient le savoir.  Bref, tout un tas de facteur était à prendre en compte pour comprendre pourquoi il se comportait ainsi. Et malgré la situation, le chevalier n’était pas prêt à faire beaucoup d’efforts pour que la bonne entente règne. Le Prince fer-né l’informa que s’il était un de ses sujets, il serait déjà mort. Il avait probablement une justice des plus expéditifs et aimait que tout le monde soit à sa botte et lui montre du respect. Mais bon il pouvait toujours courir ou attendre que le Mur fonde pour qu’Aylan s’incline devant lui ou s’excuse de ses propos.

Pour lui répondre, il s’exclama sur un ton toujours des plus provocateurs :


« Mais je ne le suis pas !»

Devant d’autres maisons royales, il aurait montré du respect envers leurs membres, en respectant le protocole. Mais un Hoare ! Jamais ! Le moins qu’on pouvait dire, c’était que c’était tendu. Peut-être mieux fallait-il être dans les rues que dans la taverne à ce moment donné, on y serait plus en sécurité. Aylan était sur ses gardes, le fer-né pouvait à tout moment le charger pour lui faire regretter ses mots. Il était prêt à tout, sur le qui-vive et pour cela, il n’avait pas encore rengainé son épée. Les mots de Lady Karstark retentirent pour décrire parfaitement la situation. Ils étaient à couteaux tirés et elle les compara deux loups prêts à se sauter à la gorge. La Nordienne voulait qu’ils coopèrent.

Elle pouvait toujours espérer, dès qu’ils se seraient sortis de ce merdier, le Redwyne n’avait plus envie d’entendre parler du fer-né, il l’avait déjà bien trop vu et supporté à son goût. Le jeune homme ne réagit pas lorsqu’elle lui déclare qu’elle n’avait pas besoin de lui pour prendre ses propres décisions et qu’il ne devait donc pas l’inclure dans ses plans. Elle se faisait des idées, il s’était déjà fait rabrouer une fois par la Nordienne, elle était maintenant libre de faire ce qu’elle voulait, il n’allait pas lui courir après tout de même.

Ils effectuèrent leur sortie, le groupe avançait avec prudence dans les ruelles de Salvemer. Il semblerait que les brigands aient décidés de prendre la fuite. Ils avaient probablement réussis à piller de nombreuses richesses et à suffisamment semer le trouble à leur gout. Mais peut-être n’étaient-ils pas tous partis, une embuscade était encore possible. Les ruelles étroites représentaient de vrais coupe-gorges pour les compagnons d’infortune.

Ils finirent d’arriver dans l’ombre de la forteresse de la maison Mallister, le seigneur local ouvrit les portes et le prince discuta un court laps de temps avec lui. Il lui intima l’ordre de l’héberger pour la nuit, ainsi que la nordienne, mais de les faire partir dès le lendemain matin. Il n’avait pas l’air de comprendre qu’Aylan était déjà l’invité de Lord Mallister. Mais bon passons, le fer-né s’en alla vers les écuries. Très bien, bon débarras ! Le Bieffois et ses chevaliers retrouvèrent la sécurité et la chaleur de la salle de réception où les autres invités de sa maison l’attendaient. Son oncle avait pu entendre la conversation du prince avec le seigneur de Salvemer :


« - Je vois que tu t’es fait un nouvel ami ! De ta faute, notre séjour va s’en retrouver écourté… »

« Nous avons accomplis ce pourquoi nous sommes venus, les accords sont conclus avec Lord Mallister, plus rien ne nous retient ici. Dites-vous que c’est un mal pour un bien, nous reverrons plus rapidement les côtes de La Treille ainsi !»

Jenzo ne répondit rien, il savait que son neveu aimait avoir le dernier mot et qu’il aurait trouvé d’autres arguments pour défendre son point de vue. Son oncle alla vers Lord Mallister pour essayer de lui parler. Aylan vit que la nordienne était seule pour le moment, vu qu’ils étaient coincés par la tempête, autant essayer de faire un tant soit peu connaissance. Il remplit deux verres de vin, que sa maison venait de vendre aux Mallister, se dirigea vers la dornienne et lui en proposa un :

« Lady Karstark…Ce n’est certes pas une de nos meilleures cuvées, mais il peut amplement surpasser les vins Dorniens. Il semblerait que la situation aurait pu échapper à notre contrôle, peut-être même que nous ne serions plus ici, vous et moi, pour déguster ce vin des plus savoureux. »


Le Chevalier  fait de l’amour une valeur suprême qui peut entrer en conflit avec l’honneur ou le devoir patriotique. Mais l’on est aimé pour son mérite. La prouesse permet donc souvent de surmonter le conflit.

Spoiler:
 

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier / Héritier
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ripe for victory
Messages : 4593
Membre du mois : 47
Célébrité : Bradley James
Maison : Redwyne
Caractère : Patient - Capricieux - Brave – Misogyne - Fidèle - Hautain - Charismatique - Têtu- Stratège- Manipulateur
Ripe for victory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Lun 16 Mai - 0:37

« Je vous remercie votre Altesse. »

Sur les dernières paroles du prince, le petit groupe sortit finalement de leur refuge improviser. L'homme les menait dans la demeure de Ser Mallister. Lady Karstark était curieuse de connaître l'homme qui serait bientôt son hôte. Mais les rues de Salvemer ne l'inspirait pas. Elle se rapprocha de ses hommes, espérant éviter tout incident fâcheux. Les rues semblaient si étroite et le danger si proche. Non vraiment la nordienne n'aimait pas ces lieux sinistres. C'était un peu étrange venant de sa part. Surtout lorsque l'on savait à quel point elle pouvait se murer dans un silence mortifère à errer dans les couloirs de Karhold. Mais elle le disait elle-même, les murs de sa demeure avaient quelque chose de plus chaleureux.

Après quelques rues et ruelles, le groupe arriva devant l'imposant forteresse de Lord Mallister, seigneur de Salvemer. L'homme les accueillit après que ses hommes aient ouverts la porte de la demeure. Théa Karstark ne dit pas un mot et se contenta de suivre les autres et d'entrer en silence. Ses yeux regardaient un peu partout. Elle voulait tout connaître de ces lieux. Elle s'occupa alors à retenir les moindres détails alors que le prince du Sel et du Roc discutait avec le maître des lieux. Visiblement, il faisait en sorte qu'ils soient ses hôtes. Malgré tout, elle capta facilement le sentiment d'agacement et bien plus qu'ils pouvaient inspirer au prince. Elle leva un sourcil lorsque ce dernier affirma qu'ils partiraient dès le lendemain matin. Même s'il était vrai que lady Karstark voulait quitter les bords du Conflan au plus vite, elle ne pourrait le faire que si la météo était de son côté et uniquement si ses hommes étaient en mesure de reprendre la route. Or elle le voyait bien, ils étaient fatigués et ils allait falloir plus qu'une simple nuit pour rétablir tout ce petit monde. Théa était résignée et regarda en silence le prince prendre la direction des écuries. Elle, elle alla trouver une place dans un des fauteuils présents dans la grande salle de réception. Elle fut rapidement rejointe par le jeune blondinet qui retrouva manifestement de la famille. Un homme vint lui parler et la Nordienne se détendit un peu, s'enfonçant légèrement dans son assise.

L'un de ses hommes venait de finir sa phrase lorsqu'elle remarqua dans son champs de vision le jeune homme, un verre de vin à la main. Elle le toisa du regard attendant qu'il s'explique. Puis elle inclina légèrement la tête lorsqu'il le lui proposa. Voulait-il faire connaissance ? Pourquoi pas, après tout, ils étaient tous coincés ici. Elle accepta le verre et s'en saisie. Elle fit tourner légèrement le verre entre ses doigts et regarda le liquide rouge faire quelques vaguelettes à l'intérieur.

« Laissez-moi goûter ce vin Ser Redwyne. Je vous dirai après ce qu'il en est. Mais vous avez raison, cette fin de journée aurait pu très mal finir. J'en tire une excellente leçon et les côtes Conflanaises ne sont pas prêtes de revoir mon visage. »

Lady karstark porta à ses lèvres le liquide rouge et déglutit doucement pour capter tous les arômes. Il était bon c'était indéniable. Elle fit un petit signe de la tête à l'un de ses hommes. « Auriez-vous la bonté dans donner à mes hommes, Ser Redwyne. Ils sont lasse u voyage que nous faisons et un peu de boissons ne leur fera pas de mal j'en suis certaine. » Non pas qu'elle poussait ses hommes à boire, mais lady karstark connaissait les tendances des hommes du Nord. Et rien de tel qu'un peu de boisson pour les dérider quelque peu. Elle tenait à ce qu'une relative bonne ambiance demeure entre les murs de la forteresse des Malllister. Puis la lady s'extirpa du fauteuil et se dirigea vers l'extérieur.

« Veuillez m'excuser Ser Redwyne. Je reviens dans une minute. » fit la jeune femme en passant la porte. Elle se dirigea vers les écuries et y rejoignit le prince des Îles de Fer et du Conflan.  

« Votre Altesse, notre compagnie vous déplaît-elle à ce point que vous préfériez celle des chevaux ? Cela peut s’avérer très désagréable d'être ainsi reléguer après des animaux. Mais rejoignez donc Lord Mallister quand cela vous siéra davantage. Le vin coule en sa demeure » Puis lady karstark se retira et retourna à l'intérieur. Elle alla s'asseoir et reprit son verre de vin pour le vider entièrement. « Ces Fer-né... » elle n'acheva pas sa phrase. Elle regarda le bieffois et poursuivit. « Pour qu'elle raison êtes vous ici Ser Redwyne ? » demanda-t-elle ne sachant plus s'il le lui avait déjà dit ou non.



Spoiler:
 




Dernière édition par Théa Karstark le Lun 27 Juin - 0:54, édité 1 fois

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Karkstark
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
the Sun in the shadow of the Wolf
Messages : 666
Membre du mois : 4
Célébrité : Janet Montgomery
Maison : Karstark
Caractère : Loyale - Froide - Aimante - Franche - Douce - Mélancolique - Protectrice - Maladroite - Élégante - Rancunière - Généreuse - Imprudente - Réservée - Trop méfiante
the Sun in the shadow of the Wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Dim 12 Juin - 10:24

(Désoulé du retard )


La quiétude de la nuit est un refuge adéquat. Inquiétante pour certains, elle représente parfois un intérêt vital pour la bête qui sommeille. C’est le moment qui me permet de me retrouver en phase avec les éléments. L’envie de festoyer et de boire en compagnie de nordiens, de bieffois et d’autres étrangers ne m’habite aucunement. Pourquoi irais-je feindre de passer une bonne soirée en leur compagnie alors que tous les peuples de Westeros détestent le mien ? Je peux être le laquais d’Harren pour les tâches de terrain mais je ne suis pas là pour faire plus que mon devoir et j’espère que ma survie est la plus belle épine qu’il peut recevoir.

Le lever du soleil apporte la pitié à ceux qui craignent la nuit et aux mêmes hommes s’évertuent à faire naître une colère insatiable. Mais, un jour se parera d’une obscurité similaire à la nuit et j’apporterai plus d’âmes au Dieu Noyé qu’aucun souverain Fer-né.  Alors que mon visage adopte une attitude placide relativement trompeuse, la nordienne vient à ma rencontre pour que je rejoigne le salon de lord Mallister.

Elle ne se trompe pas sur un point. Je préfère en l’occurrence la présence des chevaux que de certains nobliaux de Westeros. Pourquoi irais-je rechercher la présence de personnes qui n’ont jamais recherché à reconnaître les miens et mon peuple ?

« Je ne suis pas là pour vous, lady Karstark.  J’ai déjà été suffisamment bienveillant cette nuit. »


Si seulement elle savait que mon attitude est en quelques sortes édulcorée et imposée par les circonstances de ma fonction et de ma filiation. La seule personne pouvant capter mon intérêt à l’intérieur est lord Mallister. C’est pourquoi, au vu de la rareté de nos entrevues, je me décide à venir au milieu de ces étrangers. Du bruit. Beaucoup de bruit et de voix inondent mon esprit tout à coup. Ma vue perçoit tout ce ramassis de la condition humaine se croyant supérieur aux miens en tout point.

Je ne prête guère attention au Redwyne et à la Karstark qui ont semble t’il trouvé un prétexte avec cet événement fâcheux pour écouler du vin dans leur godet. Un serviteur vient à ma rencontre pour me proposer de quoi m’abreuver mais je rejette d’un geste de la tête son initiative. D’autant plus que je ne leur prête en aucune façon un soupçon de confiance.

«Salvemer est aux premières loges des caprices de la nature…demain vos hommes auront fort à faire. »


Il a tenu son rang vis-à-vis de chacun de ses interlocuteurs et son habileté devra être distinguée et récompensée lorsque, à mon retour à Harrenhal, j’évoquerai la situation à l’ouest du continent.


Joren "The Butcher" Hoare

Days in and days out, i will get extreme to show how badly i want it.
Breaking skulls, taking souls, delivering death and digging holes.
Unleashed, Unhinged and Undisputed.



Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Gouverneur des Îles de Fer et Prince du Sel et du Roc.
Âge du Personnage: 34 ans.
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Brûle de t'élever.
Messages : 763
Membre du mois : 8
Célébrité : Charlie Hunnam
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieux – Sans Pitié – Fou Amoureux - Arrogant - Patient - Jaloux
Brûle de t'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Sam 18 Juin - 18:37


Tout cela aurait pu très mal finir, disons qu’ils auraient pu tous finir égorger ou étriper. Mais ça n’avait pas été le cas, fort heureusement. Ils en étaient sortis indemnes, sans même une égratignure. On pouvait clairement dire que cela relevait du miracle au vu de la situation dans laquelle ils s’étaient embarqués. Ils pouvaient s’estimer chanceux, les Sept veillaient sur leurs personnes, il n’y avait aucun doute là-dessus. Ils étaient maintenant en sécurité et plus rien ne pouvait leur arriver. Du moins, il l’espérait, sinon Lord Mallister faillirait à ses devoirs d’hôte en étant incapable de protéger ses invités sous son propre toit. Puis avec le prince Hoare toujours dans les parages, il fallait rester un minimum sur ses gardes et vigilant. C’était bien connu les fer-nés n’avaient aucun honneur et Aylan doutait donc qu’ils prennent en compte les règles d’hospitalité comme pourrait le faire tout individu civilisé.

Mais le fer-né n’était pas dans la pièce, première bonne nouvelle de toute la soirée d’ailleurs. Il espérait ne pas le recroiser de sitôt celui-là. Il s’assit et s’enfonça dans un des fauteuils en face de Lady Karstark, après que cette dernière ait saisi la coupe qu’il lui proposait. Elle s’estima apte à juger le vin de sa maison, elle pouvait le pensait, mais le jeune homme ne savait pas si elle serait capable de capter toutes les saveurs d’un vin de cette qualité. Il n’avait pas connaissance que le Nord cultivait le raisin afin d’en obtenir du vin par fermentation.

A vrai dire, le climat de cette région n’était clairement pas des plus propices à la culture d’un tel mets. La maison « la plus au Nord », qui pouvait se vanter de produire un vin « potable », était la Maison Veneur du Royaume du Val et de la Montagne. Sa tante lui en avait rapporté lorsqu’elle était revenue des festivités de Goeville. Même s’il n’était pas des plus objectifs, il jugea que le vin du Val avait tout à envier au vin de la Treille connu comme le meilleur vin des Sept Royaumes. Il sourit donc doucement à sa phrase. Il acquiesça à son affirmation concernant un potentiel futur passage dans le Conflans. Il leva sa coupe en sa direction pour approuver ce qu’elle venait de dire :


«-Je ne peux que rejoindre vos propos, Lady Karstark. Bien qu’au vu des activités de ma maison, je serais peut-être sujet à revenir un jour en ces lieux…  »

Elle lui demanda si les hommes du Nord pouvaient s’abreuver avec ce doux breuvage. Aylan hésita un court laps de temps et resta dubitatif face à sa demande. Il était clair que ça lui faisait un peu mal de servir une boisson d’une telle qualité à de simples roturiers. Mais bon, après tout la soirée avait été mouvementée et il avait bien mérité leur pitance. Il héla son serviteur, qui arriva rapidement à ses côtés.

«Rhedor, fais en sorte que les gobelets des hommes de Lady Karstark ne soient jamais vide.»

Son serviteur douta un instant, car l’ordre paraissait surprenant venant du Redwyne. Son regard se fit plus insistant pour lui faire comprendre que c’est bien ce qu’il voulait. Il s’en alla donc remplir les gobelets de tous les nordiens présents dans la salle de réception. Aylan était certain qu’ils ne feraient même pas l’effort de savourer le vin et qu’ils ne chercheraient qu’à s’enivrer plus que de raison. Cela le désolait un peu, mais certes, il avait consenti, c’était une situation exceptionnelle.

La nordienne se leva sans rien dire, Aylan resta perplexe et arqua un sourcil d’incompréhension. Ce n’est qu’au niveau de la porte qu’elle s’excusa et n’attendit pas le retour du Bieffois. Cette dame était des plus étranges, il avait déjà pu le remarquer à son comportement à l’auberge. Il n’y prêta pas plus d’attention que nécessaire, elle faisait ce que bon lui semble après tout. Il porta la coupe à sa bouche pour en tirer une gorgée. Il se laissa bercer un tout instant par danse des flammes du bois qui brûlait dans le foyer. Son oncle vint lui tenir compagnie un court instant, ils discutèrent des bénéfices qu’engendreraient un tel commerce avec les Mallister. C’est vrai que cela ne ferait que les enrichir.

Quand son oncle s’en alla, la nordienne réapparut et pas seul apparemment. Le fer-né ne tarda pas à remontrer le bout de son nez, il s’en serait bien passé. Aylan regarde étrangement la nordienne, était-ce elle qui l’avait fait revenir ? Si c’était bien le cas, le fin mot de l’affaire était de savoir pourquoi. Au vu des ancestrales tensions entre le Nord et les îles de fer-Conflans, il ne comprenait pas sa réaction. Il resta des plus perplexes, jusqu’à ce que la question de la brune le fasse sortir de ses songes.


«Le commerce, Lady Karstark. Et l’espoir d’apporter à cette region un vin des plus correct, car elle n’en possède aucun que je jugerais de bon goût pour l’instant…»

Puis il demanda :

«Et vous, Lady Kartark ? Qu’est-ce qui vous amène dans ces contrées ? Vous êtes bien loin de chez vous. »


Le Chevalier  fait de l’amour une valeur suprême qui peut entrer en conflit avec l’honneur ou le devoir patriotique. Mais l’on est aimé pour son mérite. La prouesse permet donc souvent de surmonter le conflit.

Spoiler:
 

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier / Héritier
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ripe for victory
Messages : 4593
Membre du mois : 47
Célébrité : Bradley James
Maison : Redwyne
Caractère : Patient - Capricieux - Brave – Misogyne - Fidèle - Hautain - Charismatique - Têtu- Stratège- Manipulateur
Ripe for victory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Lun 27 Juin - 0:52

Les yeux de la Brune ballayaient la pièce. Elle regardait ses hommes veillant qu'aucun débordement ne survienne. Elle leur accordait ce moment de détente mais elle ne voulait pas que cela conduise à un incident. Ils n'étaient pas en terres alliées. Elle savait ce qu'ils pouvaient tous risquer. Elle n'avait pas oublié la campagne du Nord face aux fer-né et comprenait parfaitement les réactions de ses hommes. C'était aussi pour cela qu'elle gardait un œil discret sur eux. Sa curiosité fut piquée lorsque le jeune homme annonça que ses activités pouvaient l'amener de nouveau sur ces terres Conflanaises. Elle se demandait bien ce que cela pouvait être bien qu'elle s'en était fait sa propre petite idée.

Mais ce qui aurait pu faire presque sourire la Nordienne, fut la réaction de l'homme qui devait servir à boire à ses hommes. Il refusait presque de le faire. Théa fronça un instant les sourcils et se détendit lorsque le jeune garçon appuya sa requête. Puis finalement, laissant là ceux qui devaient la protéger, elle s'en alla rejoindre à l'extérieur le prince du Sel et du Roc. Leur conversation fut brève. L'homme n'était pas de ceux qui se laissait faire sans rien dire. Il alla même jusqu'à confirmer les dires de la jeune femme. Elle le dévisagea avec un brin de mépris, presque insolent dans le regard. Préférer les animaux, elle pouvait le concevoir mais la façon dont il l'avait dit, elle n'avait pas su cacher son mécontentement certain.

« Le contraire aurait été mal venu, si je puis me permettre,votre Altesse. À moins que son Altesse veuille déclencher un incident fâcheux, maintenant qu'elle connaît l'identité de l'un de ses hôtes. » lâcha la nordienne en tournant les talons et retournant vers l'intérieure de la demeure des Mallister. La remarque était salée et vive comme à son habitude. Elle pouvait se montrer aimable mais s la personne ne l'était pas, alors elle ne faisait plus ou presque, aucun effort pour l'être elle-même.

De retour à l'intérieure, Damon s'approcha de la jeune femme et lui souffla quelques à l'oreille. Théa Karstark le regarda gravement et puis retourna s'asseoir. Mais elle ne quitta pas l'homme du regard pour autant. Cela lui permit de faire un geste pour le stopper net lorsqu'il posa sa main sur son arme alors que le prince du Sel et du Roc rentrait à son tour dans la pièce. Le garde et la jeune femme et se regardèrent et long moment. Elle s'était pourtant rassise, reprenant son verre de vin et le vidant d'un trait après avoir pester après les Fer-né. Puis elle avait reprit sa conversation avec le jeune Redwyne comme si de rien était. Elle laissait ainsi le prince discuter avec Lord Mallister.

Pour affaire, c'était donc bien pour affaire que le blondinet était en ces lieux. Le vin, une boisson prisée, même au Nord. Mais elle devait bien avouer qu'elle n'y connaissait franchement rien. En revanche, cela était beaucoup plus facile pour elle de répondre à  sa question. Théa Karstark coula un regard vers le dénommé Damon et fit par répondre.

« Un malheureux concours de circonstance. Nous faisions route vers l'Île aux Ours avant de n'être dévié bien plus au Sud sur les terres Conflanaises. Mais je ne compte pas m'éterniser en ces lieux. Hormis le fait qu'elles sont possessions Fer-né, cela n'était certes point ma destination première. » conclut-elle en soupirant. Elle reprit un verre et poursuivit.

« Mais cela m'apprendra à ne pas rester sur mes terres. Finalement ma demeure me convient tout aussi bien et au moins je n'y ai pas de mauvaises surprises. Mais trêves de bavardage. Le reste ne vous regarde point mon cher. » lâcha la Nordienne sur un ton presque assassin et revêche. Elle lui reprochait presque de l'avoir ainsi poussée à dévoiler le secret de sa venue ici. Elle s'en mordit la lèvre, faisant perler une goûte de sang à la commissure. Son regard qui s'était presque adouci se referma et retrouva l'expression qu'il avait lorsqu'ils s'étaient rencontrés pour la première foi à l'auberge.



Spoiler:
 



Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Karkstark
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
the Sun in the shadow of the Wolf
Messages : 666
Membre du mois : 4
Célébrité : Janet Montgomery
Maison : Karstark
Caractère : Loyale - Froide - Aimante - Franche - Douce - Mélancolique - Protectrice - Maladroite - Élégante - Rancunière - Généreuse - Imprudente - Réservée - Trop méfiante
the Sun in the shadow of the Wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Dim 3 Juil - 12:23

L’ambiance festive ne m’intéresse guère. Je n’ai jamais réellement eu la réputation d’un bon ripailleur. Lord Mallister, malgré son manque d’effectif et sa difficulté à gérer les troubles au sein de sa cité, se débrouille davantage sur le plan relationnel. Ma présence ici ne fait qu’accentuer la complexité de la tâche pour lui. C’est pour cela qu’après une brève discussion avec lui, je jette un rapide coup d’œil au reste de la pièce.

Dans peu de temps, je pourrai reprendre la mer et faire en sorte d’oublier ces mésaventures. Je n’apprécie guère la condescendance des continentaux et un jour, lorsque mon père me cédera davantage de responsabilités, je leur ferai comprendre que nous valons bien plus qu’une simple réputation de marins pilleurs...

Je ne leur cède pas un regard et je quitte la demeure de lord Mallister pour rejoindre les écuries avec mes hommes. Je regrette en partie le fait d’être tombé sur eux dans cette auberge. Si ils avaient été pris à partie par des insurgés…cela ne m’aurait pas réellement déçu. Ils peuvent s’estimer heureux de se retrouver dans la baie de Salvemer au plus fort de la tempête. Le Dieu Noyé aurait dû les emporter mais ce n’est que mon opinion. Nous trouverons un endroit pour nous établir un peu plus loin. Si la mer est toujours déchaînée, les conditions sont meilleures sur la terre ferme.  Une fois équipé de mes gants de cuir, j’intime à mes hommes d’un signe de la tête de quitter les lieux.

(HJ: Comme vous voulez si vous souhaitez continuer tous les deux Smile )


Joren "The Butcher" Hoare

Days in and days out, i will get extreme to show how badly i want it.
Breaking skulls, taking souls, delivering death and digging holes.
Unleashed, Unhinged and Undisputed.



Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Gouverneur des Îles de Fer et Prince du Sel et du Roc.
Âge du Personnage: 34 ans.
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Brûle de t'élever.
Messages : 763
Membre du mois : 8
Célébrité : Charlie Hunnam
Maison : Hoare
Caractère : Ambitieux – Sans Pitié – Fou Amoureux - Arrogant - Patient - Jaloux
Brûle de t'élever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Lun 4 Juil - 23:57

La Nordienne lui révéla la raison de sa venue ici, Aylan en croyait à peine ses oreilles, elle était peu vraisemblable. L’île aux Ours, une des îles les plus septentrionales de Westeros et domaine de la Maison Mormont, était sa destination d’origine, et elle finit par se retrouver ici, dans le Conflans. Le Redwyne s’y connaissait très bien en navigation pour avoir été formé depuis sa plus tendre enfance à ses enseignements, cela lui paraissait fort improbable que les Nordiens aient dérivé aussi loin de leur objectif. Cherchait-elle à le duper ? Et si oui, pourquoi ferait-elle cela ? Non il se fourvoyait, elle n’avait pas de raison de lui mentir. Les dieux pouvaient se montrer bien cruels de temps en temps et les vents étaient incontrôlables. Ces derniers pouvaient faire doubler le temps de trajet, obligeant les bâtiments à se passer de voile et à user les bras des pauvres marins.

Les vents avaient vraiment dû être très forts pour les amener ici, une tempête avait dû par-là et emporter ces nordiens bien loin de leur contrée. Il hocha simplement la tête lorsqu’elle dit qu’elle ne s’attarderait pas dans le Conflans. Mieux valut pour elle d’avoir atterrir à Salvemer plutôt que dans les Îles de Fer, disons que si ça avait été le cas, il y aurait un moment qu’elle aurait perdu toute sa vertu. Il y avait meilleur endroit certes, mais c’était loin d’être le pire.

Le chevalier vit la Karstark se resservir un verre de vin, il jeta un coup d’œil vers le sien qui était à peine à moitié vide. Les nordiens devaient vraiment avoir un sacré penchant pour la boisson. Elle avait bu le contenu de sa coupe en un rien de temps, avait-elle pris la peine de déguster son vin ? Il était sûr que non ! Quelle hérésie ! Aylan se retenait de montrer son mécontentement, mais il bouillonnait intérieurement.


La suite ne lui plut pas davantage, surtout la façon dont elle termina sa phrase, comme si c’était lui qui l’avait agressé dans l’auberge. Il avait été des plus serviables et avenants depuis leur rencontre, et depuis le début, la femme le traitait comme un ennemi. Soit, il n’allait pas faire davantage d’efforts si sa compagnie était si désagréable. Il lâcha un soupir las en se relevant de son fauteuil :

«-Comme vous semblez si peu encline à discutailler, Lady Karstark, je vais vous laisser. Vous me donnez l’impression que je fais une bien mauvaise compagnie, je ne vais donc point vous faire souffrir davantage de ma présence.  Puisse les Sept gonfler vos voiles et vous faire revoir les côtes nordiennes que vous chérissez tant.   »

Sur ces mots, il inclina légèrement la tête pour la saluer une dernière fois, la reverra-t-elle un jour ? Peu probable. Mais au vu de la fin de leur discussion, peut-être n’était-ce pas une mauvaise chose. Il alla discuter un peu avec Lord Mallister et son oncle, avant d’aller prendre du repos dans les appartements que l’on lui avait préparé.

(HRP: Tu peux clôturer le RP si tu veux Théa. Merci à vous deux pour le RP, à refaire ! Je passerais dans vos fiches de lien ! =DD)


Le Chevalier  fait de l’amour une valeur suprême qui peut entrer en conflit avec l’honneur ou le devoir patriotique. Mais l’on est aimé pour son mérite. La prouesse permet donc souvent de surmonter le conflit.

Spoiler:
 

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Chevalier / Héritier
Âge du Personnage: 18 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ripe for victory
Messages : 4593
Membre du mois : 47
Célébrité : Bradley James
Maison : Redwyne
Caractère : Patient - Capricieux - Brave – Misogyne - Fidèle - Hautain - Charismatique - Têtu- Stratège- Manipulateur
Ripe for victory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   Dim 17 Juil - 23:31

Théa avait eu cette fois encore la verve froide et tranchante. Elle ne faisait plus vraiment attention au fer-né qui de toute manière conversait ailleurs. La nordienne avait accepter de discuter avec le jeune homme blond. Mais leur bavardage ne s'annonçait pas d'un si bon augure. Il fallait croire que la nordienne et le blondinet n'arriverait pas à s'entendre et encore moins à se comprendre. Elle ne voyait nullement en lui une compagnie désagréable. Mais visiblement c'était ainsi qu'il avait pris la chose. Théa Karstark leva les yeux au plafond et haussa les épaules suite aux dernières paroles du garçon. Elle ne voulait pas se battre. Elle le laissa dire et finalement le laissa quitter la pièce sans rien ajouter. De toute manière cela n'aurait servit à rien. Elle n'allait tout de même point s'expliquer. Elle avait d'autres choses à faire. Elle resta là, dans la salle et regarda ses hommes s'enivrer encore un peu.

Au bout d'un moment, la jeune femme se leva de son fauteuil. Elle regarda ses hommes et notamment le dénommé Damon. Elle s'approcha de lui et lui murmura quelques paroles à l'oreille. L'homme acquiesça et se dirigea vers les autres. Il était temps d'aller dormir. Le retour serait épuisant sans aucun doute. Il fallait retourner au Nord vers les côtes nordiennes. Puis Lady Karstark se rapprocha de Lord Mallister. Elle s'inclina devant lui et le salua. L'homme lui répondit, sourire aux lèvres. Mais la jeune femme ne réagit pas à son invitation à se dérider quelques peu.  La jolie Brune avait déjà en tête le trajet du retour. Elle quitta ensuite la pièce et se dirigea vers la chambre qui lui était dévolue. Elle fut rejointe sur le seuil de cette dernière par Damon. Elle dévisagea l'homme qui aurait presque fait preuve d'un peu trop de zèle en voulant monter la garde à l'intérieure. Théa Karstark le foudroya d'un simple et regard et l'homme resta sur le pas de la porte qui se referma devant lui.

Le lendemain matin, le groupe de Nordien quitta la demeure de Lord Mallister et fit route vers le Nord. Le voyage du retour fut long, mais moins que celui de l'aller. Fort heureusement, les vents étaient plus cléments. Mais cette fois si, Lady Karstark renonça à faire halte sur l'île aux ours. Elle avait eu bien trop d'émotions pour le restant des mois à venir. Non, le groupe traça directement en direction de Karhold, le plus rapidement possible. Plus le temps passait et plus les épousailles de sa nièce Jeyne s'annonçaient et sûrement se préparaient si l'accord tenait toujours. La tante de la princesse nordienne ne savait toujours pas comment elle réagirait le jour venu. Elle avait bien négocié avec sa famille pour ne point y paraître, son géniteur avait tout simplement fait abstraction de toutes ses demandes les balayant comme si elles n'avaient jamais été formulées.

« Ma très chère fille, vous voilà enfin ! » s'écria Menora Karstark lorsqu'elle aperçut la chevelure brune de sa fille s'avancer dans la court de Karhold. Enfin de retour chez elle, enfin elle pouvait retrouver les murs protecteurs de la forteresse. La fille salua sa mère et cette dernière déposa un baiser affectueux sur son front. Théa remercia d'un signe de tête discret Damon et ses hommes pour ce qu'ils avaient fait sur les terres du Conflans. Les terres du Conflans, elle ne dit pas un mot à ce sujet et regagna ses appartements avec le même air ampli de réflexion qu'elle avait en quittant ces lieux.



Spoiler:
 



Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Karkstark
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
the Sun in the shadow of the Wolf
Messages : 666
Membre du mois : 4
Célébrité : Janet Montgomery
Maison : Karstark
Caractère : Loyale - Froide - Aimante - Franche - Douce - Mélancolique - Protectrice - Maladroite - Élégante - Rancunière - Généreuse - Imprudente - Réservée - Trop méfiante
the Sun in the shadow of the Wolf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Prisoners of fate [Tour II - Flashback - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Majora ♥ you've met a terrible fate, haven't you ? (terminée)
» Godefroy-Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon [Terminé]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Conflans
-
Sauter vers: