AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Mer 13 Jan - 11:19

Je me rends compte que cela fait maintenant des heures que j'étudie ces cartes. Je cherche des solutions, des actions. Je me dis que vu ce que coûte sans aucun doute la guerre au Noir, il doit sans aucun doute trouver de nouvelles sources de financement. Mes provocations n'ont recueilli pour le moment que le silence le plus plat. Eren Hoare s'est targuée de son honneur, de sa parole et de la discipline qu'elle avait cherché à raffermir chez ses marins. Je n'en croyais évidemment aucun mot mais cela ne m'empêchait pas de noter qu'elle savait faire beaux jeux de mots. Cela dit, je n'étais absolument pas dupe. Je savais qu'à un moment ou à un autre, les boutres allaient revenir sur mes côtes. Comment les protéger? Avoir quelques navires ne suffiraient pas; les fer-nés feraient comme dix ans plus tôt, attirant la patrouille en mer pour la submerger sous le nombre, dans un piège aussi vif qu'impitoyable. Je devais trouver autre chose. Développer les fortins côtiers et autres feux d'alarme était bien entendu une option plus qu'envisageable, mais cela me priverait de quantité de troupes et je ne savais pas vraiment si je pouvais me le permettre. Je continuais donc de regarder ces cartes, encore et encore. Les copistes du mestre avaient fort à faire et je payais à grands frais toutes ces copies que je faisais de la topographie du Nord.


On vint m'annoncer qu'une haute dame venait réclamer audience. Un instant, je me demandais s'il s'agissait de Sharra Arryn, venue me donner des nouvelles de nos dispositifs ou venir quérir une réponse ferme et définitive à ses différentes propositions. Ou pour tout autre motif. Mais cela ne semblait pas être le cas et il y avait beaucoup à dire sur ce sujet. Quoiqu'il en soit, mon garde  me dit que non, qu'il s'agissait d'une nordienne. Lady Corbois. Tiens. Je me demande ce qu'elle me veut. Je demande au garde de prévenir l'intendant qu'on nous apporte à manger, puisqu'il est l'heure de déjeuner et que je n'aurais pas le temps d'un long repas en compagnie des Lannister ni de tous les invités qui se pressaient à Winterfell. Je devrais sans aucun doute me rattraper le soir même, mais ce n'était pas très grave. J'empile mes cartes et vais les poser sur le lit, alors qu'on fait rentrer la dame. Je boitille dans sa direction.



| Dame Corbois, bien le bonjour. |


Je prends sa main et y dépose un baiser râpeux, car barbu.


| Que me vaut le plaisir et l'honneur de votre demande d'audience privée? |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11365
Membre du mois : 174
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Jeu 14 Jan - 18:55

Je n’étais pas impatiente d’ordinaire. Mais je n’ai jamais été non plus particulièrement patiente, je le reconnais. Et me retrouver ainsi désœuvrée, encore et toujours, ne m’aide pas à attendre. Je tourne en rond et vais finir par connaître Winterfell aussi bien que les domaines Corbois ou Mormont…
Jusqu’à présent, j’avoue avoir une nette préférence pour les sources chaudes et la bibliothèque. Et pour le Bois Sacré. La bibliothèque est bien plus fournie et intéressante que celle que j’ai pu voir jusque-là. Le Bois Sacré ressemble aux autres certes, peut-être un plus grand, et l’atmosphère y est tout aussi sereine et agréable. Quant aux sources… j’adore. Vraiment.
Mais à force, même les bains, la lecture ou le calme peuvent taper sur les nerfs. La lecture des missives venant de Corbois et mes instructions ne prennent au final guère de temps. Benjen se remet, plutôt bien, et commence à vadrouiller, ce qui m’empêche d’être trop présente à ses côtés.

Me voici donc de nouveau à prendre la route des appartements du roi. Car je n’ai pas assez à faire pour m’occuper et cesser de ressasser. Je crains que cela ne me porte préjudice, mais je devrais parvenir à m’en sortir.
Je me souviens fort bien de ce qu’il m’avait dit, je me souviens fort bien que ce n’est apparemment point lui qui décide. Mais qu’importe. Il n’est pas dans mes habitudes de ne pas prendre les devants et de ne pas chercher une solution par moi-même.
Certes, je ne sais pas comment il prendra ni ma visite, ni ma demande. Mes demandes. Je ne sais encore exactement ce que je peux ou non demander. Nous ne nous sommes point mal quittés, mais je redoute toutefois quelque peu sa réaction. Je n’ai pas été la plus… Si j’ai été fort aimable et diplomate. Toutefois, ce n’est point ce qu’il attendait de moi. Et je ne suis point certaine de sa véritable humeur à mon encontre. Sans doute est-il trop occupé et trop indifférent pour m’en tenir rigueur. Je l’espère. Quoique non, pas indifférent non plus, n’exagérons point.
Je me pare d’une robe noire, entrelacée de blanc, marquant ma silhouette ostensiblement, mais sans paraître pour autant vulgaire.

Relevant la tête, je me dirige une nouvelle fois vers ses appartements, sans avoir prévenu à l’avance. Mais je fais les choses correctement, un minimum, et demande audience. Je patience, les mains sagement croisées sur mon ventre, alors qu’on va le prévenir. Bien, il est là, c’est déjà cela.
On me fait entrer et j’avance, avant de m’incliner profondément. Je relève la tête en l’entendant, et ne peut retenir un sourire.

« Messire. »

Je me relève alors qu’il embrasse ma main. Mon sourire s’agrandit.

« Je suis vraiment ravie de voir que vous vous portez mieux Altesse. »

Je l’observe, légèrement hésitante.

« Je ne vous ai, encore une fois, point averti de ma visite. J’espère ne pas importuner. »

J’inspire profondément. Et me lance.

« Il n’y a guère de sujet qui puisse nécessiter une audience privée de ma part mon Roi. »

Un sourire nait sur mon visage.

« Vous m’avez dit que vous n’étiez pas décisionnaire, je m’en souviens parfaitement. Et je sais que cela n’est point la coutume, ni même véritablement forcément… opportun de ma part. Mais tourner en rond et être oisive par défaut ne me convient guère. Je crains que cela n’ait rongé le peu de bienséance que j’ai d’ordinaire. »

Mon sourire s’agrandit une seconde, avant que je ne reprenne un air plus sérieux.

« J’aurais aimé pouvoir converser avec vous concernant votre futur mariage. Ou tout du moins votre future épouse.
A moins que votre choix ne soit déjà arrêté. »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 428
Membre du mois : 15
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Dim 24 Jan - 15:35

Je ne savais pas trop ce que l'ex-Mormont, désormais Corbois, désirait de ma part pour venir me voir à nouveau, alors que la dernière fois la beauté du septentrion m'eut repoussé. Je n'avais alors désiré qu'un peu de chaleur et de proximité, revenant de guerre sans mon frère, trahi par la femme dont je m'étais bêtement entiché et plein de souvenirs, de doutes et de désirs de guerres à venir. Je ne savais pas vraiment à quel jeu elle jouait, mais il ne faisait aucun doute qu'elle ne le pratiquait qu'en bonne intelligence, car je le savais, joli minois et douces manières faisaient bon ménage chez cette femme. La belle avait un but. Certes, elle était venue à Winterfell pour profiter des festivités au moins autant que pour avoir des nouvelles de son fils. Je la savais aussi ambitieuse ; plus jeune je savais que plusieurs de mes frères lui avaient susurré, après en avoir joui, qu'ils pourraient aisément en faire leur princesse. Je savais que ce genre de parole ne tombait jamais dans les oreilles d'un sourd, de cela j'étais certain. J'attendais donc de voir et si possible, de lui faire dévoiler ses propres cartes. Je préférais après tout jouer à découvert que présumer de la main qu'elle pouvait détenir, qui ne serait jamais que présomptions.


La brunette entre et s'incline profondément, sacrifiant aisément à la politesse et aux usages qu'elle se doit d'avoir en présence de son souverain. Il ne fait pas le moindre doute qu'elle soit parfaitement au fait des nécessités de la Couronne et de l'étiquette. Elle se relève au moment où je lui offre un baise-main. Elle me complimente.



| Je vous remercie pour vos bons mots, lady Corbois. |


Je secoue doucement la tête devant son hésitation.


| Oh non, pas le moins du monde, ma Dame. |


Je la laisse commencer à expliquer la raison de sa visite, voyant assez rapidement là où elle veut en venir. Elle se propose donc comme épouse. Je lui souris poliment, flatté quelque part, mais jamais fort touché de ce genre de proposition et ce n'était pas la première fois que l'on me la faisait, celle-là. Depuis ma victoire contre les sauvageons, il y avait une certaine propension à me trouver comme un bon parti et la rumeur de mon remariage n'aidait pas à calmer lmes ardeurs. La moitié des royaumes m'avait offert une main à épouser, et l'autre moitié ne tarderait probablement pas à s'escrimer en autres ouvertures. Je reste calme, poli. Je sais que Nelya Corbois était un choix tout à fait valable, mais choisir n'était pas la priorité du moment et j'étais de toute manière trop curieux.


| Ainsi donc c'est cela, ma dame, qui vous amène me voir. Je dois avouer y avoir déjà pensé, car en plus d'être très belle femme et dame de ma connaissance, vous êtes également tout à fait digne d'épouser un Sire de Winterfell. Mais pourquoi, alors que le Nord se voit pressé de demandes de quantité d'autres royaumes, devrais-je argumenter pour vous plutôt qu'une autre? |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11365
Membre du mois : 174
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Lun 25 Jan - 14:23

Cela aurait pu être facilité si peut-être je ne le connaissais pas tant. Ou si tout du moins, lui, ne me connaissait pas. J’aurais pu jouer la douce veuve timide et souriante, douce et forte. Oh, forte et souriante, je l’étais certainement. Mais le reste… Je ne l’avais jamais été.
Le fait que l’on se soit… fréquentés étant plus jeunes étaient autant un avantage qu’un inconvénient. Les convenances et les politesses, je savais fort bien en jouer et les utiliser. Mais face à lui, qui savait que j’avais toujours été plus expansive et insouciante que je n’aurais dû, il ne m’était guère possible de réellement jouer dessus, au risque de paraître fausse en plus du reste. Bien évidemment, je ne pouvais pas non plus parler aussi ouvertement que nous pouvions le faire dans notre jeunesse, entre deux ébats, alors que ses mains abusaient de moi et que je dérobais ses lèvres.
Mais il connaissait mon passé, il me connaissait moi. Certes, j’avais changée, j’avais évoluée. La preuve en était que je me présentais devant lui, ce que je n’aurais certainement point fait auparavant. Mais, fondamentalement, j’étais restée la même, et il devait bien le savoir. Je voulais plus. Même si je n’étais pas dupe concernant les chances que j’avais de réussir au vu des propositions qu’il devait avoir reçu, je restais tout de même un parti plus qu’intéressant.

Je lui souris et mon sourire s’agrandit alors qu’il me rassure concernant ma visite. Et comme à mon habitude, ou tout du moins comme je peux être capable de le faire avec certaines personnes, je vais plutôt directement au but. Et le connaissant, il vaut mieux que je le sois. Il a toujours préféré la franchise non ? Et de toute manière, il n’y a guère de raisons qui nécessiteraient ma demande d’audience.

« Je vous remercie Messire de vos doux compliments. C’est un honneur que de retenir ainsi votre attention. »

Je le fixe et incline la tête pour le remercier de son compliment.
Je souris en hochant la tête.

« Je ne doute pas que vous ayez eu nombres de propositions plus qu’intéressantes. Pouvoir régner à vos côtés sur un royaume tel que le nôtre séduirait le parti le plus difficile… »

Des demandes de quantité d’autres royaumes ? De quelles familles ? Souhaitait-il consolider ainsi d’autres alliances ? Si c’était le cas, cela se révèlerait problématique. J’avais beau être un parti tout à fait digne d'épouser un Sire de Winterfell pour reprendre ses mots, face à une alliance entre deux royaumes, cela ne serait point suffisant. Mais après tout, qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas ? Charge à moi de parvenir à le convaincre.
Je le regarde, avant de faire quelques pas dans la pièce.

« Les familles Mormont et Corbois ont beaucoup donné pour le royaume. Comme nombre d’autres familles, il est vrai…
Mais mon père vous a recueilli, vous et vos frères, comme ses propres fils fut un temps. Les Mormont ont toujours été le premier rempart contre les sauvageons et contre les Fer-nés. »


Une marque de reconnaissance. De gratitude. Envers ma famille, mes familles plutôt qu’envers moi d’ailleurs.

« Le Nord a besoin plus que jamais d’union, d’unité. » Je souris et secoue la tête. « Pardonnez-moi, je ne cherche pas à dire que vous ne le saviez pas ou que je suis plus à même de savoir ce qu’il faut au Nord que vous. Je cherche simplement à vous confier mon ressenti. Le permettez-vous Mon Roi ? »

Je le dévisage, avant de reprendre.

« Vous êtes un grand roi. Vos guerriers, vos soldats vous suivraient jusqu’en enfer s’il le fallait. Mais même les combattants aspirent parfois à autre chose.
Le mariage de votre fille leur permet d’oublier quelques temps les horreurs de la guerre et des combats qu’ils mènent à vos côtés. Mais il leur faut davantage. Un espoir, une reconnaissance. De leurs efforts et de leurs sacrifices. Un mariage avec une nordienne issue d’une grande famille les rassurerait et apaiserait leur cœur. »


Je souris en faisant quelques pas vers lui.

« Et à titre beaucoup plus personnel, j’ai beaucoup donné. A vous, au royaume, aux vôtres…
Vous me connaissez. Vous savez qui je suis, ce dont je suis capable. Je pourrais être un soutien, une épaule sur laquelle vous appuyer au quotidien, une amie en qui avoir confiance et à qui parler, une amante pour vous apporter des moments de réconfort et de plaisir. »


Je penche la tête sur le côté, m’arrêtant à un pas de lui.

« Je suis loin d’être parfaite, vous le savez. Vous savez que je suis prête à beaucoup pour obtenir ce que je souhaite, que je n’ai guère de limites et que j’apprécie de pouvoir jouir de la vie. Mais je suis volontaire et intelligente, je connais le Nord et ses besoins, la plupart des nobles me connaissent et m’apprécient. Je saurais vous aider et vous soulager autant que vous me laisserez le faire mon Roi.
Vous le savez. »


Je le fixe, un léger sourire aux lèvres. Tout cela, il le sait déjà fort bien. Mes arguments et mes raisons. Cela ne tient qu’à lui, en vérité, au final.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 428
Membre du mois : 15
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Lun 1 Fév - 16:49

Je n'avais finalement qu'une idée assez peu détaillée de ce que venait faire Nelya Corbois. L'ex-Mormont avait titillé ma curiosité, car si j'avais cru la voir venir en tant que prétendante au poste désormais libéré de favorite du Roi, elle m'avait repoussé. Je n'avais pas l'habitude de courir les jupons sinon ceux des catins, les nobles dames ne restant qu'en général et pendant des années, assez peu intéressées par la chose avec moi alors qu'il y avait tant de jeunes héros dans les parages. Pas Nelya Corbois. Elle, elle était intéressée. Mais comme il y avait toujours de jeunes fols pour lui tourner autour, elle n'était ni en manque d'attention, ni d'amour, ni de plaisir. Il fallait encore concevoir que l'on puisse laisser libre cours à autant d'ambition à nos âges respectifs, pour comprendre qu'il était tout à fait possible qu'elle vise plus haut encore. A tâtons, j'essayais de la pousser à se dévoiler. J'entrevoyais beaucoup de possibilités, d'éventualités, mais il n'en fallait pas trop le temps que la femme s'explique d'elle-même. Je savais ce qu'elle désirait, mais les moyens qu'elle mettrait pour l'obtenir étaient encore pour moi un mystère. Je savais aussi qu'elle n'était pas femme à avoir froid aux yeux et que cela pouvait signifier beaucoup pour l'avenir. D'un autre côté, son sourire enjôleur ne peut plus masquer très longtemps la certitude que j'ai de mon côté qu'elle a tenté de me manoeuvrer, la fois précédente, en m'éconduisant. Cette rencontre-ci devait être guidée par un sentiment d'urgence sans doute plus fort, ce qui ne pouvait que la destabiliser dans sa tentive. J'étais donc tout ouïe.


Je dois reconnaître à Nelya que sa stratégie, directe, ne peut qu'aller dans le sens de mon propre caractère. Elle me remercie de mes compliments et parle d'honneur. Je souris, doucement, content qu'un petit jeu de plus vienne battre le rythme de ces longues festivités. Elle continue à son tour de me charmer, de me séduire de compliments. Elle jauge mon humeur et la situation, pour savoir jusqu'à quel point elle peut se lancer. Et elle chemine, alors que l'étiquette voudrait qu'elle reste immobile en me faisant bien face. Bien sûr, Nelya commence par répéter les sacrifices consentis par sa famille pour le trône au fil des ans. Elle embraye donc logiquement sur des notions d'unité et de cohésion. Je la regarde fixement.



| Oui, dame, je vous permets. Parlez sans hésitation. |


Pendant que j'en ai la patience. Revoilà les compliments, teintés de certaines vérités. Elle commence avec intelligence sur mes talents guerriers, car elle sait que la guerre et le sang, au Nord, font à peu près tout dans la politique. Habilement, elle repart sur l'intérêt du pays puis le sien, sur ce qu'elle est, ce qu'elle a fait. Une amie et une maîtresse. Une chaufferette améliorée dans le lit de ma femme, dans le souvenir vivant de Sigyn. Je ressentais parfois l'instante importance de me remarier, politiquement parlant. Mais à d'autres moments, j'hésitais. Je n'avais toujours pas mis un terme à l'histoire commencée près de vingt ans plus tôt et c'était compliqué d'avancer dans ces conditions. Elle se rapproche au moment où elle évoque l'intimité royale, pour se faire tantôt plus fragile, tantôt ambitieuse et solide. Et elle assène une vérité. Je médite un instant, plongeant mon regard sombre dans le sien. Je souffle.


| Oh, vous avez sans doute raison sur toute la ligne ou peu s'en faut, ma dame. |


Je m'éloigne pour nous servir deux coupes de vin.


| Vous devez toutefois savoir que je ne me remarierais pas par amour, et encore moins par plaisir. Le premier est une chimère dangereuse pour tout monarque, le second n'est jamais qu'une option prise sur ce qui est réellement important. Je me marierais tout simplement par devoir, et le devoir m'empêche déjà de produire des concurrents pour le trône de ma lignée. Paradoxe, puisque le mariage sert à concevoir. Equilibre qu'il me faut déployer avec toute la prudence possible. |


Je lui mets une coupe en main et porte la mienne à mes lèvres.


| Je donnerais tout, Lady Corbois, pour redevenir le jeune homme que je fus jadis. Un homme plein de vie et de fougue, courageux et téméraire. Je ne le suis plus aujourd'hui. Mais quand je vous vois aujourd'hui, je me plais aux souvenirs de notre jeunesse. Nous avons, je crains, usé de l'hospitalité de votre père. Ce que nous avons fait... C'était bien, c'était important. Depuis, nous avons eu tous deux des enfants, nous avons mûri. Etes-vous consciente que je ne suis plus du tout l'homme d'autrefois, et plus du tout l'homme qu'il vous faudrait, Nelya? Je règne seul. Je ne cherche pas une partenaire, une maîtresse ou une aimée. Je cherche des épées. De l'or. Du poids diplomatique. Mon coeur n'est plus ardent et passionné comme jadis, il est fait de rouages et de métal. Outil du Nord lui aussi. Je ne suis pas sûr, en vous voyant, que vous voudriez du rôle qui ira à dame mon épouse. |


Je préférais être honnête, même si je n'avais pas refusé.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11365
Membre du mois : 174
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Mer 3 Fév - 10:17

Je sais ce que j’espère, ce que je désire. Mais face à lui, face au roi que je ne connaissais guère, je n’étais point certaine de l’issue. Certes mes arguments, mes raisons et mon raisonnement sont valables, sans y avoir travaillé, car la plupart sont évidents et exacts, il s’avère néanmoins que je me les suis répétée avant de venir lui demander audience.
Et je sais qu’il n’a jamais aimé les subterfuges, je sais qu’il vaut mieux aller directement au but face à lui, tout roi qu’il soit.

Je me tourne vers lui, lui demandant son accord pour poursuivre, alors que déjà j’empiète sur l’usage et la bienséance en me déplaçant dans ses propres appartements, et même simplement en lui tournant le dos. Mais je me sens incapable de rester immobile. Et c’est stupide que de devoir lui faire face alors que je ne lui manque aucunement de respect pour autant. Même si cela, je le garderai pour moi. Et je reprends dès lors qu’il m’autorise à parler. Mes familles, le royaume, les besoins et les attentes, moi, mes attentes. Je souris et m’approche. Et après m’être éloignée, je me rapproche trop pour l’étiquette je le crains. Mais qu’importe. Je ne le quitte pas des yeux, un léger sourire toujours présent.

Je le regarde alors qu’il s’éloigne, et nous verse du vin. Oh, cela, je le sais fort bien. Je n’attends nullement amour et autre fadaise. Je hausse presque malgré moi un sourcil alors qu’il parle d’enfant. Non pas que j’espérais prendre le pas sur ses enfants actuels, mais avoir un prince ou une princesse parmi les miens, cela ne serait point négligeable…
Je m’empare de la coupe, le remerciant d’un signe de tête et d’un sourire, alors qu’il poursuit.
J’esquisse un sourire à ses paroles. Suis-je la même moi ? Certainement pas. Parfois, j’aimerais tout autant revenir à cette époque. Je le dévisage. Ah, c’est donc ça. Je souris davantage et bois une gorgée. Lui n’est pas passé au tutoiement, mais de Dame et Lady Corbois, je passe à Nelya. Oui, c’est un détail, oui, je le retiens. Mais le reste par contre, me plait certes moins.

« Je ne suis plus là même non plus. La jeune fille que j’étais préférait de loin la liberté au carcan et au poids qu’aurait représenté un tel mariage. Même un d’un peu moindre importance… »
Car si ce n’était reine, j’aurais pu être princesse… Quelle petite sotte.
Je secoue la tête et fronce les sourcils en souriant. « Mais effectivement, nous avons mûri et évolué. En bien ou en mal, je ne saurais le dire avec certitude. »

Je secoue la tête avant de le fixer à nouveau.

« Non, je ne connais pas l’homme que vous êtes devenus. Je connais le roi, de loin, comme tout à chacun. Mais l’homme a certainement changé autant que moi je l’ai fait…
Et tout comme vous, vous devez vous douter que je n’attends guère davantage d’amour ou de passion dans une nouvelle union. Si désir et plaisir il y a, cela n’en sera que plus réjouissant c’est certain, mais comme vous le mentionnez, cela reste une option.

Toutefois, bien qu’ayant déjà eu des enfants, des fils et une fille, je ne me suis guère résignée à ne plus enfanter. Peut-être est-ce là un moyen de me rassurer et de me dire que je ne suis pas encore totalement… Un moyen de me dire que je suis encore jeune, désirable et belle.
Et j’aime mes enfants, en avoir de nouveaux, si je me remarie, m’a toujours semblé… normal. »


Je souris et hausse légèrement les épaules. J’inspire profondément.

« Les épées, vous les avez déjà. Les Corbois et les Mormont vous ont toujours été fidèles, et ils continueront de l’être. Parce qu’ils vous font confiance et en foi en vous et dans les vôtres.
L’or… Je crains de ne guère pouvoir me battre à ce niveau malheureusement.
Quant au poids diplomatique… Je suis à l’aise en société, je connais les convenances, même si je n’en use pas toujours, je sais écouter autant que faire rire, tout autant que je sais parfaitement faire bonne figure et même séduire. Mais je doute d’avoir une réelle influence en dehors du Nord, si ce n’est en comptant sur mon sourire et ma conversation. »


J’esquisse un sourire amusé, avant de reprendre plus sérieusement, avec plus d’hésitations, presque précautionneusement.

« Je vous remercie d’être si franc mon Roi…  Il est vrai que je ne suis pas certaine de supporter n’être qu’un joli ornement que l’on sort et dispose pour les grandes occasions. Je ne suis pas femme à simplement regarder et me laisser porter par les autres. Je sais que vous dirigez seul, depuis de nombreuses années. Je ne demande pas non plus à outrepasser ma position, quand bien même le rôle de femme spectatrice ne m’a jamais plu. »

Je le dévisage, avant de rire un peu, légèrement amusé.

« Je dois avouer que même si je suis persuadée que la couronne m’irait bien et que je saurais en être digne, que même si je sais que je serais capable de faire beaucoup, le fait de n’avoir qu’un rôle décoratif, de n’avoir de reine que le nom n’est guère enthousiasmant pour moi… »

Je penche la tête sur le côté, toujours souriante.

« En mentionnant ainsi que je ne saurais avoir un quelconque poids à vos côtés, êtes-vous subtilement et aimablement en train de me m’informer que je ne suis guère intéressante pour vous mon roi ? »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 428
Membre du mois : 15
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Sam 6 Fév - 18:42

La Corbois est venue me voir sans détour. Je lui fais donc l'honneur de lui répondre honnêtement, avec le plus de franchise possible. Il ne faut pas que l'on se masque à la vérité des impératifs qui sont liés à mon devoir, à d'autres choses qui ne feraient que creuser un fossé de mensonges bien peu commodes à assumer par la suite. J'avais depuis longtemps estimé qu'il était moins dangereux de s'aliéner parfois quelques personnalités que de prendre le risque de leur raconter des bobards, qui, à terme, pourraient se retourner contre nous. J'estimais donc ne pas avoir besoin de faire cette erreur, d'autant que je comptais assez sur la soutien de la Corbois sur d'autres sujets, car elle représentait finalement une seigneurie importante, surtout avec l'état et la jeunesse de son fils. J'essaie quoiqu'il en soit de lui donner des raisons qui ne l'offusqueront pas de l'attente que je lui demande et des explications dont j'ai moi-même besoin ; je sais que les femmes, dans leur inconstance, ont parfois du mal à accepter ce qu'elles prennent comme des rebuffades, même si ce n'est pas le cas ici. Je me demande quoiqu'il en soit avec quelle forme de diplomatie la belle va chercher à me convaincre. Je la connais suffisamment pour connaître certains de ses atouts parmi les meilleurs, et je sais aussi qu'elle n'aura pas beaucoup de scrupules à en user avec moi. Nelya a déjà réussi à se montrer assez persuasive et rigoureuse dans les arguments qu'elle m'a opposés. La belle sourit et accepte le verre de vin que je lui tends. Elle m'explique qu'elle n'est plus la même. Et qu'elle a évolué.


| Alors, trinquons à notre espoir d'avoir plutôt évolué en bien. |


J'entrechoquais le godet contre le sien avant de tremper mes lèvres dans le liquide sirupeux. Nelya me confirme ne connaître le Roi dont elle n'est pas proche, contrairement au Torrhen de ses souvenirs. Elle reconnaît mes changements, ce que je suis devenu. Bien sûr qu'elle convient de tout ce que je lui dis ensuite. Comment pourrait-elle me contredire et attendre que j'aille ensuite dans son sens ? Je n'en sais rien, mais elle n'avait pas pris le risque. Elle rebondit en tous cas admirablement bien sur la question des enfants, ce qui lui permet sans aucun doute, de ne pas se débiner. Plutôt un bon point pour elle, donc. Pour le reste, la jeune femme reste honnête, comme toujours persuasive en avançant des arguments qui ne peuvent que percuter. Elle me confirme que le rôle que j'attends de ma nouvelle femme dans les affaires du Nord ne l'intéresse guère, et me demande si je lui dis cela pour la rebuter.


| En aucun cas, ma dame. J'ai l'habitude d'un exercice du pouvoir en solitaire et si j'aime m'entourer de conseils, je ne reconnais plus à aucune femme depuis la disparition de feue la Reine du Nord le brio ou les aptitudes de commander à mon peuple. N'y prenez nul ombrage ; j'imagine que nous sommes tous marqués d'une manière ou d'une autre par nos épousailles et je ne sais guère aujourd'hui voire de nouvelle Reine du Nord à mes côtés. Ce privilège ira sans conteste pour mon fils. J'entends ne pas m'immiscer dans les affaires des domaines propres à dame ma future épouse, tant qu'elle me laisse pour le Nord la liberté que je conçois. Vous avez cependant raison pour plusieurs choses ; vous avez l'avantage d'être connue pour votre fertilité en plus, si je m'en souviens bien, de vos appétits... |


{Je souris, lui montrant qu'il n'y avait par là aucune insulte.


| Vous assureriez par mariage que le Nord reste particulièrement uni, ses épées, ses efforts financiers et diplomatiques également. Vous ne seriez pas potiche pour autant, vous auriez bien sûr à gérer Winterfell en mon absence, et il semble que la guerre qui couve en nos frontières ne m'éloigne à moyen ou long terme... Je vous reconnais donc des qualités, Nelya. Ce n'est pas un secret. Et deux veufs iraient très bien à se remarier. Mais je ne saurais pourtant vous donner une réponse définitive, peut être pas avant de longs mois. Je ne vous cache pas avoir été demandé à plusieurs reprises, par des maisons importantes également et je ne saurais léser aucune de mes demandeuses en ne démêlant pas avec mes conseillers les avantages et inconvénients de chaque proposition. Si jamais attendre ne vous agrée pas ou si la crainte d'une désillusion serait trop forte, je me fais fort pourtant, de vous donner une place importante dans le royaume, que vous sauriez mériter. J'ai plusieurs de mes conseillers notamment, qui ne sont pas mariés et qui président au destin de beaucoup... |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11365
Membre du mois : 174
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Jeu 11 Fév - 18:54

Je me retrouve, un verre à la main, à argumenter pour me vendre moi à mon roi. Et ce n’est visiblement pas gagné. Alors que je discute, je réfléchis à ces autres royaumes qu’il a mentionnés. Je sais qu’il est visiblement… proche de la reine du Val. Et qu’elle chercherait également à se remarier… Elle ? Qui d’autres sinon ?
Je ne peux guère m’offenser ou m’offusquer de ses réponses, quand bien même aucune suzeraine ne serait en jeu, je ne suis certainement pas la seule femme à vouloir obtenir ce rôle. Il serait stupide de sa part de précipiter les choses… Or, si imprudent il a été plus jeune, il n’a pour autant jamais été sot.

Je lève mon verre en souriant, avant d’en boire une gorgée et de poursuivre. Je ne sais si je saurais me résoudre à ce rôle si superficiel qu’il envisage pour sa future femme. La couronne compenserait-elle ce manque d’intérêt ? Dans le fond, sans doute que oui. Après tout, le titre de reine n’est à prendre à la légère pour autant. Mais je ne peux pas confier aussi ouvertement que cela importe peu. D’autant plus que je n’en suis pas si sûre. Surtout sans enfant. Pourtant, je reste la plus franche possible. Concernant mes attentes, mes désirs et ce que je peux amener dans une union. Il ne faut pas se leurrer, il connait aussi bien que moi mes forces et mes faiblesses, ou peu s’en faut. Si j’ai changé, si j’ai muri, je reste tout de même plus ou moins la même.

J’esquisse un sourire, un peu triste, un peu compréhensif alors qu’il parle de feue la reine Sygin, et des changements qui suivent un mariage. Marquée, je l’avais sans doute été. Peut-être pas de la meilleure des façons. Lucan avait réussi à étouffer tout ce que j’aurais pu éprouver pour lui, et même maintenant, je n’avais aucun remord pour ce qui était arrivé. Oui, je suis sans doute insensible, mais la faute lui en revenait en partie. Mon sourire s’agrandit et se fait taquin, en réponse au sien. Mes appétits n’étaient point connus de tous, fort heureusement, mais lui était particulièrement bien placé pour les connaître il est vrai.
Gérer Winterfell comme je gérais actuellement Corbois ne serait guère difficile, je savais faire depuis fort longtemps. Je hoche la tête alors qu’il mentionne devoir en discuter avec ses conseillers. N’a-t-il pas dit qu’il gouvernait seul ? Peut-être cela concerne-t-il uniquement sa future épouse. Mais étrangement, je l’imagine assez mal en discuter avec ses conseillers, mais sans doute me trompais-je.
Un sourcil se hausse quand il mentionne ses conseillers, qui ne sont pas davantage mariés que lui…

Soit, j’ai fait et dit ce que je pouvais. Les cartes sont entre ses mains, n’est-ce pas ? Alors, amusons-nous… un peu… S’il le permet.
Je reprends un ton plus bas, retrouvant mon sourire espiègle.

« Mes appétits ne sont pas connus de tous mon roi. Seuls certains privilégiés sont au courant… Mais je n’ai guère changée, il est vrai que mon époux n’aura pas à se plaindre de ce point de vue-là. »

Je le dévisage, souriant toujours. Je bois une gorgée, avant d’inspirer profondément.

« Feu mon époux a disparu il y a près de 5 ans. Quand bien même ai-je pu recevoir plusieurs demandes, je n’y ai jamais donné suite, en outre car le domaine reviendra à mon fils et à personne d’autre, et il n’est pas question qu’un homme vienne mettre son grain de sel dans ma gestion. »

Je souris amusée. Il n’était pas le seul au final à ne pas souhaiter l’invasion d’une tierce personne.

« Et malgré mon orgueil certain, je ne saurais être vexée ou offensée si votre choix se portait sur une autre Majesté…
La désillusion sera certes difficile à encaisser de savoir que vous ne répondiez pas favorablement à une telle déclaration d’amour de ma part. »


Je le dévisage, un léger sourire toujours aux lèvres. Ce n’est point très malin de plaisanter à ce sujet face à lui, mais je ne sais faire autrement. Quoique si, je sais. Mais qu’importe.

« Pardonnez-moi. Je prends tout ceci au sérieux croyez-moi. Je ne prendrais nul ombrage de ce que vous déciderez. Et attendre quelques mois ne me parait donc point insurmontable mon roi. »

Je pose mon verre.

« Concernant vos… propositions, je ne les rejette pas. Cela serait-il totalement déplacé de ma part d’attendre votre réponse me concernant avant de vous répondre à ce sujet ?
Je ne doute pas que vos conseillers soient des hommes valeureux, et ils sont de par le fait hauts placés. Mais autant être honnête jusqu’au bout, le titre de reine reste plus attractif à mes yeux, il serait stupide de le nier.
Qui plus est, je ne sais guère comment Conrad Omble, puisqu’il fait partie de vos conseillers à marier, se comporterait avec son épouse. Pas plus que les autres.
Alors que vous, même en ayant changé, je vous connais. Un minimum. Je sais qu’à certains points de vue, je ne regretterais nullement vous avoir pour époux. »


Et mon sourire taquin est de retour alors que je le fixe.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 428
Membre du mois : 15
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Ven 12 Fév - 18:33

Etait il chose plus cruelle que devoir se remarier si jeune ? Et cela faisait pourtant huit ans que j'étais veuf. Nous avions été unis si jeunes avec Sigyn que j'avais l'impression qu'elle avait toujours été avec moi. En fait, notre union avait duré à peu près une décennie seulement, plus ou moins, sur les plus de trente années de mon existence. Avec elle, j'avais eu des enfants, des héritiers qui passaient maintenant vers l'âge adulte. Déjà. Nous n'avions pas perdu de temps à l'époque, je n'avais même pas encore de véritable barbe quand on m'annonça que j'allais être père pour la première fois. Pas sûr que je sois plus mature physiquement lorsque Sigyn m'annonça être enceinte la seconde fois. Tout était allé si vite. Quelqu'un avait dit que les grands hommes étaient comme des météores, amenés à illuminer leur siècle de leur passage. Si j'étais un grand homme, alors devais je être immense car ma comète à moi fusait à toute vitesse. Je n'avais pas trente-cinq ans, que j'avais déjà des enfants presque tous autonomes, qui n'allaient pas tarder à voler de leurs propres ailes. J'avais connu trois guerres, une de cinq ans et deux de six mois, et d'innombrables conflits locaux contre les pirates ou les sauvageons. Je me sentais déjà vieux, en faisant le bilan de mon existence. Ce bagage que je me traînais, assez pénible, impliquait également que j'avais des attentes, des goûts et des motifs de dégoût aussi, qui n'étaient plus ceux qu'un jeune homme. Je devais chercher ce qui était le mieux pour le Nord aujourd'hui, c'était impossible autrement de pouvoir avancer dans la bonne direction.


Nelya Corbois boit avec moi. Elle lève son verre et trinque, comme attendu. Elle écoute pourtant, absorbe les informations dont nous avons déjà parlé. Elle est aussi intelligente qu'elle est belle. Elle aussi, de ce fait, est dangereuse. Elle comprend très bien mes raisons et cela lui donne d'ailleurs quelques munitions supplémentaires, de cela je ne doute pas. Elle me souffle que ses appétits ne sont pas si largement répandus que cela. Je souris à ses paroles, autant profiter qu'elle prenne assez bien les choses.



| Oh, de cela je ne doute pas. J'ai quelques souvenirs ma foi fort agréables. |


Je note donc de son côté qu'elle tient à ce que ce soit elle ou son fils qui gère le domaine Corbois et non une tierce personne, ce que je trouve d'assez bonne guerre, somme toute. Nelya reconnaît ensuite qu'elle ne saurait pas non plus se vexer si je lui préférais une autre altesse royale. Heureusement encore, je restais maître de mon choix. Il fallait reconnaître que la « candidature » de la jeune femme ne comportait pas beaucoup de défauts... Toutefois, je fronçais les sourcils quand elle me parla de déclaration d'amour.


| Ne mêlez pas l'amour à tout ceci. Je ne saurais dire que j'aime quiconque. | Menteur.... | Et vous non plus, en tous cas pas un homme que vous n'avez ni vu ni côtoyé pendant bien longtemps. Il ne s'agit que de raison d'état. |


Oui, cela m'avait un peu agacé. Elle avait sans doute plaisanté, mais ce sujet là n'était guère agréable, ni synonyme d'amusement d'aucune sorte. Quoiqu'il en soit, elle acquiesce au fait qu'elle ne laissera pas passer sa chance au motif qu'elle devra attendre pour avoir une réponse définitive. Si je pouvais en effet me marier avec presque n'importe qui de mon choix, il me semblait bien peu honorable de laisser des propositions en plan, sans le plus élémentaire respect poiur ces dames. Quoiqu'il en soit, je comprenais son point de vue. Qu'elle attende et si elle se voyait déboutée, elle ne manquerait pas de se rabattre sur un autre choix.


| Comme vous le souhaitez, ma dame. Il faut toutefois que vous ayez conscience qu'il n'y a pas que mon union qui soit surveillée de près, et certains de mes conseillers ou de mes neveux risquent fort d'être également mariés dans les mois à venir. C'est donc à vous de décider, mais je pense que nous en saurons plus après les épousailles de ma propre fille. Où j'espère bien vous y voir, dailleurs. Danser avec vous me rappellera d'autres souvenirs plaisants, d'une époque sans conteste moins compliquée. |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11365
Membre du mois : 174
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Lun 15 Fév - 15:06

Je l’écoute et bois à sa santé. A notre santé. Devrais-je vraiment me montrer si franche ? Je pourrais dissimuler mon envie d’avoir à nouveau des enfants. Je pourrais feindre ne pas vouloir davantage qu’un simple rôle de représentation. Le croirait-il ? Peut-être, sans doute. Après tout, comme il a dit, voilà de nombreuses années que nous ne nous sommes vus, et nous avons tous deux bien changés. Pour autant, d’un autre côté, je sais qu’avec lui, la sincérité paiera sans doute davantage. Et cela fait partie de mes qualités pour ce rôle non ? Mon besoin de plus, mon envie d’obtenir une situation toujours meilleure.
Et bien que la conversation ne semblait s’y porter, il parvient à parler de mes appétits et besoins. Quoique si, il y a sans doute un lien. Même si je doute qu’il fasse ce même genre de commentaire aux autres dames qui lui portent attention. Je devrais sans doute m’estimer privilégiée… Si l'on veut... Et je ne le contredirais certainement pas toujours est-il. Mon sourire malicieux s’accentue.

« J’ai conservé moi-même de très bons souvenirs. Même si cette époque se fait lointaine… C’est fort dommage d’ailleurs. »

Mais quoiqu’il en soit, je ne peux faire plus ou rajouter de nouveaux arguments. Même si le fait que d’autres royaumes soient en lice me contrarie quelque peu. Contre d’autres ‘simples’ Lady, je saurais tirer mon épingle du jeu assez aisément, mais face à des têtes couronnées… Mise à part si évidemment, il privilégiait un rappel de l’union du Nord, ce qui satisferait sans doute plus ses bannerets. Cela étant, ce n’est point moi qui détient la décision finale. Je retiens une grimace et incline la tête. J’avais oublié qu’il était aussi rabat-joie. Car cela il l’avait toujours été bien davantage que Ryman ou même Brandon.

« Pardonnez-moi Majesté. Je ne voulais pas vous offenser. C’était une plaisanterie malavisée. Je ne saurais évidemment dire que j’aime un homme que je ne connais plus. Je m’en excuse une nouvelle fois. »

Pour le peu que j’ai jamais réellement aimé un homme. Bien sûr que si tu en as aimé. Au moins un ou deux. Mais il devrait tout de même apprendre à se dérider. Tout roi qu’il soit. Toute affaire d’état qu’il s’agit. Il finira par mourir avant l’âge s’il continue ainsi.
Toujours est-il que je peux attendre, je ne suis plus à quelques mois près. Surtout si j’ai une chance d’obtenir ce que je désire tant. Et à défaut… Eh bien, je saurais faire avec un peu moins. Je saurais toujours avancer et obtenir plus. Non ?

« J’en ai bien conscience. Mais ils ne trouveront tout de même point tous épouse dans les mois à venir n’est-ce pas ? Et vos neveux cherchent-ils donc tous également à se marier ? »

Je souris, fronçant légèrement les sourcils.

« Je crains que les concernant, je ne sois un peu trop… âgée non ? Ne répondez pas je vous en prie, ce n’était qu’une question rhétorique, j’espère toujours être une belle et douce demoiselle. »

Mon sourire s’agrandit alors que je le fixe.

« Et j’assisterais bien évidemment à la cérémonie. Je ne louperais cela pour rien au monde. »
Mon sourire se fait mutin. « Ce sera un honneur que de pouvoir danser avec mon roi. Et un plaisir que de partager de nouveaux souvenirs avec vous. »

Je me mordille la lèvre en le dévisageant. Je pose mon verre avant de m’incliner légèrement et de lui tendre la main.

« Puis-je abuser de vous et solliciter dès à présent une danse avec vous ? »

Je souris, les yeux relevés vers lui.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 428
Membre du mois : 15
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Mar 16 Fév - 15:47

Je me rends compte que ma situation n'a sans doute jamais autant attiré les donzelles du Nord et d'ailleurs. J'ai passé huit ans de veuvage tranquille. Personne n'est venu me voir spontanément et c'était à moi d'aller trouver des gueuses susceptibles de m'intéresser. J'avais une existence tranquille ; c'était entré dans la norme que je règne seul, que je n'ai pas de femmes. Certaines avaient essayé, avec plus ou moins de succès, mais globalement plutôt moins que plus. Mais voilà que se répand à dessein la rumeur de mon remariage, et elles se bousculent pour me voir, pour entrer dans ma couche, pour me demander de les épouser, me supplier presque, pour certaines. D'autres, comme la Durrandon, avaient une attitude à l'opposé qui du coup m'intriguait assez. Mais je notais là ce que j'avais ressenti depuis longtemps. Merci Nelya Corbois ; je n'ai jamais été aussi intéressant que lorsque le Roi cherchait femme à épouser. Cela faisait longtemps maintenant, qu'elle était veuve. Enfin longtemps... Si elle gardait soit disant tous ces souvenirs de moi, ces vieux sentiments si je savais lire entre les lignes, pourquoi n'était elle pas venue plus tôt ? Parce que le Roi ne cherchait pas épouse. Des ambitieuses, aussi vénales qu'on était en droit de l'attendre. C'était tentant, malgré tout. Je ne cherchais pas à ce que l'on m'aime. C'était forcément décevant, de se rendre compte que ça ne serait effectivement pas le cas, mais le Nord avait plus besoin d'une Reine que moi d'une femme. Il fallait que je prenne une décision. Je devais profiter de la présence de mes plus hauts bannerets pour se faire, d'ailleurs. Leur demander leur avis, écouter leurs aspirations sur leur future souveraine. Oui, c'était peut être la solution la plus adéquate. Je jette un regard sévère à la jeune femme, son trouble jeu me perturbant de plus en plus.


| Vous trouvez cela dommage, mais vous m'avez repoussé, lors de notre dernière rencontre. Vous avez fait le choix de ne pas partager ma couche, Nelya. C'est à vous de l'assumer maintenant. |


Ton assez ferme, mais sans méchanceté pour autant. Je lui faisais comprendre que je n'appréciais pas de me faire manoeuvrer par qui que ce soit, et que je comprenais bien qu'elle opérait quelques calculs sur ma personne. Je n'aimais pas trop cette perspective de fausseté. J'aimais le jeu, bien sûr plus encore avec les femmes et moins en politique, mais je n'aimais pas que l'on me touche d'aussi près sans que j'en comprenne les tenants et les aboutissants. Je la sens se raidir quelque peu quand elle s'incline, une fois que je la rabroue. Je suis le Roi. Les règles de jeu ne sont pas les mêmes avec moi qu'avec le commun des mortels. Nelya Corbois était très douée, très intelligente, et très séduisante. Mais elle ne pouvait pas me prendre pour un homme du commun.


| Ne soyez pas contrariée, c'est moi qui, à force de fréquenter les sauvageons, en oublie mes bonnes manières ; Il y a simplement des sujets plus difficiles que d'autres. |


Je hausse ensuite les épaules dans une attitude qui se veut nonchalante et décontractée.


| Je ne saurais vous dire. Les choses s'emballent, se précipitent. Quelques mois de plus, cependant, ne vous raviront pas votre beauté. Il y a des choses qui sont faites pour durer. Nous danserons ensemble, alors. |


Et voilà qu'elle semble hésiter. Me tends sa main. Je fronce les sourcils. A quel jeu joue-t-elle, maintenant. Je ne comprends pas ce qu'elle me demande. Je repose mon verre à mon tour.


| Une danse ? Mais il n'y a pas de musique, ma chère. Je n'ai pas le talent qu'avaient mes frères pour la fête et je crains que sans rythme, je ne sois capable de vous faire virevolter avec aisance. |


A quoi tout cela rime-t-il ? Cherche-t-elle à me séduire pour de vrai, pour que je la choisisse elle plutôt qu'une autre, m'aguichant mais se refusant, pour me pousser plus encore à lui tirer le jupon ? Si c'était le but, elle m'avait effectivement bel et bien oublié. Je n'étais pas homme à user de stratagèmes indirects, et ses manœuvres m'indisposaient ; je n'aimais pas avoir la sensation d'être un jouet entre les mains d'une séductrice que je reconnaissais experte.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11365
Membre du mois : 174
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Jeu 18 Fév - 14:29

Je le dévisage alors qu’il me rappelle que je l’ai repoussé la dernière fois. C’est vrai. J’avais été tentée, tout comme je le suis là, mais je ne pouvais me résoudre à n’être qu’une chaufferette à ses yeux.

« Pardonnez-moi si j’ai été maladroite dans mes paroles, ce n’était point mon intention.
Mais ne puis-je trouver cela dommage que le temps passe si vite sans pour autant vous sauter dessus mon Roi ? Ne puis-je souhaiter à nouveau retrouver la rudesse de vos mains sans pour autant me montrer honnête avec vous ? »


Je secoue la tête en détournant les yeux. J’esquisse un léger sourire.

« Je ne vous ai point repoussé… J’ai voulu être honnête avec vous. Ne pensez pas que je me joue de vous Majesté.
Je vous ai dit la dernière fois que j’attendais davantage qu’une simple nuit à vos côtés, que je ne désirais nullement être uniquement une de vos maîtresses. Et il n’est rien de plus vrai. J’ai été franche avec vous, vous savez fort bien ce que je désire, ce à quoi j’aspire.
Pour continuer à être franche, il est bien difficile de faire des… avances à un homme, lorsque l’on a ma position, sans passer pour une… Alors retrouver un ancien amant, devenu roi qui plus est, est bien plus qu’embarrassant…
Mais il n’en reste pas moins vrai que je désirais déjà… passer du temps avec vous.
Vous avez toutefois raison. Je ne peux sans doute m’en prendre qu’à moi-même. »


Je sais bien que cela n’était point une remarque réellement désobligeante de sa part, mais il n’en reste pas moins qu’il est assez clair. Peut-être aurais-je dû accepter. Mais je n’aurais point aimé n’être qu’un passe-temps. Et puis, si l’on en reste à ces besoins triviaux, j’ai amplement de quoi faire actuellement. Même si effectivement, une partie de moi aurait été curieuse de tester à nouveau avec lui.
Ce qui me gêne davantage est l’impression qu’il donne. Certes, j’essaie de manœuvrer quelque peu. D’obtenir ce que je souhaite. Mais je ne tente pas tant que cela de le manipuler. Je ne m’y risquerais pas, pas avec lui du moins. Pas trop.
Et pour le peu, il n’apprécie visiblement pas. Même s’il n’a jamais été réellement connu pour ses bonnes manières si j’ai bonne mémoire… Je souris légèrement.

« Vous ne me contrariez point. J’ai été malhabile, je ne désirais aucunement vous blesser. »

Il hausse les épaules. Comme si tout cela ne comptait guère. Et sans doute est-ce un peu le cas alors que la guerre couve et gronde toujours. Pour autant, je ne peux pour ma part négliger mon avenir et ma possible future union.
J’incline la tête.

« Je vous remercie du compliment, mais ma beauté, comme le reste, n’est malheureusement pas éternelle. J’espère toutefois que quelques mois n’y changeront effectivement rien. » Je lui souris. « Et j’attendrais impatiemment dans ce cas de pouvoir danser avec vous. »

Je le fixe et fais une légère moue, alors qu’il fronce les sourcils et me répond. Certes, Ryman n’aurait aucunement hésité, musique ou non. Ou peut-être qu’après si longtemps, aurait-il réagit de la même manière, avec le même regard, je ne sais.

« Certes, cela est plus difficile sans musique, je le reconnais volontiers. Mais j’aurais pu vous guider… » J’esquisse un sourire. « C’était sans doute une idée saugrenue pour profiter quelque peu de votre présence mon roi.
Mais  vous l’avez dit, je me dois d’assumer ma décision, quand bien même je pourrais la regretter. »


Je m’incline.

« Merci de m’avoir accordé du temps, et de m’avoir écouté Majesté.
Je ferais sans doute mieux de ne point vous déranger davantage. »


Je relève la tête et lui sourit.

« Avant de créer de nouvelles situations inconfortables, pour moi principalement... »


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 428
Membre du mois : 15
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Jeu 18 Fév - 18:52

La Corbois a la mémoire courte. Je ne suis pas de ceux qui oublient les refus. Et je ne suis pas non plus de ceux qui se prêtent au jeu de la séduction sans s'intéresser aux conséquences possibles. J'avais suffisamment subi les affres de mon propre désir sans me laisser tenter par de nouveaux problèmes analogues. Je ne voulais plus prendre quiconque pour maîtresse qui soit susceptible de me causer du tord, personnellement ou envers le Nord tout entier. Je ne comprenais pas vraiment où voulait en venir la Corbois, sinon qu'elle attendait quelque chose de moi. Pas que le seul plaisir de l'étreinte avec un vieil amant retrouvé. Cela la rendait suspecte à mes yeux. J'avais compris qu'elle souhaitait être reine, mais refuser mes avances tout en poursuivant ce but, cela n'impliquait-il pas qu'elle cherchait à se faire désirer et par là même, obtenir quelque ascendant que ce soit sur moi ? Je pensais bien que c'était le cas, même si elle n'en était pas consciente. Peut être jugeait-elle simplement qu'elle devait se mettre le plus d'avantages possibles de côté pour devenir Reine, et qu'être seulement ma maîtresse ne ferait avancer sa cause en rien. C'était vrai. Mais c'était sans doute pire que d'essayer de me manipuler par désir. J'avais appris durement la leçon de me contrôler. Ses questions montrent une incompréhension réelle, ou feinte autrement, rapport à ce que je lui rétorque.


Nelya cherche à me rassurer, à me conforter sur la bonne interprétation de ses propos. Elle ne jouerait pas, mais je sais qu'il s'agit d'un mensonge. Ou au moins je le pressens. Je sens pourtant qu'au moins sur le reste, elle est honnête. Ca sert assez bien son ambition, finalement, d'avoir ces explications. Je prenais un air calme, serein. Je comprenais où elle voulait en venir, mais cela servait aussi d'avertissement de mon côté par rapport à ce que je lui avais déjà dit.



| Soit, pardonnez moi dans ce cas de vous prêter des intentions qui ne sont pas les vôtres. Le veuvage je le crains, ne m'a rendu plus ours que loup il semblerait, et je tiens à m'excuser si mes propos vous ont malmenée. Je reconnais que la situation de veuvage n'est guère en faveur des femmes |


Encore que cela ne me faisait ressentir aucun remord. Pourquoi me bousculer moi-même pour des choses que j'aurais dites ? Je disais ce que je pensais ou ce que j'avais besoin de savoir, rien de plus. J'avais su sonder ses ambitions, ses qualités, ses attentes. Je ne savais pas vraiment comment elle se positionnait vis à vis de moi, sinon qu'elle me considérait comme quelqu'un de suffisamment malléable pour tenter les approches dont, je ne doutais pas, elle pouvait gratifier ceux dont la position l'intéressait. Je la pensais vénale, oui. Pas forcément dans le mauvais sens du terme car elle était suffisamment intelligente pour savoir qu'on ne pouvait rien posséder dans le Nord sans égale mesure d'investissement personnel, donc elle était prête à se vendre pour devenir Reine tout en étant capable de trimer ardemment pour se faire. Je respectais cela. Cela ne lui gâchait donc pas ses chances d'être choisie. J'avais un signe de tête dans sa direction, simplement pour lui faire comprendre que je n'étais pas blessé, pas comme elle le pensait en tous cas, et que je laissais couler l'affaire, qu'elle suive simplement son cours.


| Je me ferais un plaisir de combler cette impatience, en ce cas, en invitant je pense, la seule nordienne capable de rivaliser de beauté avec celles que l'on dit plus belles femmes de Westeros. |


Là encore, j'étais honnête. SI je trouvais nombre de nordiennes tout à fait séduisantes et avenantes, rares étaient celles à pouvoir se comparer à la plus belle femme de Westeros en titre ou à celle qui lui rivalisait cette couronne, Jordane Lannister. Il fallait le reconnaître, Nelya Corbois était tout à fait capable de rivaliser avec ces dames. Sur le domaine de la beauté, c'était certain. Sur le domaine de l'intrigue sans doute aussi. Quoiqu'il en soit, la belle a l'air déçue de mes réticences. Mais en dehors d'une bonne corne de boisson alcoolisée, je ne m'abandonnais assez rarement à d'autres formes de plaisir non officiels. Ou avec Mathie, sans doute. Mais danser sans musique, sans occasion pour le faire, n'éveillait pas en moi la flamme de la fougue qui autrefois me faisait brûler de jeunesse. Autrefois. Ce genre de chose était révolu depuis longtemps. J'offre un sourire poli à la dame de Corbois, avant de lui répondre avec affabilité.


| Vous avez raison, il serait plus sage d'en terminer ainsi pour nous deux. Je vous remercie Nelya, pour votre franchise et votre proposition. Je vous prie de croire que le Nord saura s'en rappeler, et saura aussi le récompenser. A bientôt, ma Dame. |


Je prends sa main, y dépose un baiser et appelle mes gardes. Il semblerait que la toile pourrait encore s'agrandir...





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon



Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 11365
Membre du mois : 174
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Dépassionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   Mar 1 Mar - 12:49

Je souris et incline la tête. S’excuse-t-il réellement ? J’en doute. Si, bien évidemment le pense-t-il sans doute un peu. Au moins sur le fait qu’il ne souhaitait point me tourmenter. Mais je doute qu’il ne considère pas effectivement que je joue avec lui, ou que mes intentions ne sont pas tout à fait celles annoncées. Mais qu’importe au final. J’ai somme toute été plutôt franche dans l’ensemble.

« Il n’y a rien à pardonner Majesté. » Je souris. « Et ne venez pas dire que les Ours sont davantage discourtois que les Loups. Cela ne serait guère délicat de m’en faire mention à moi.
Et le veuvage n’est évident pour personne, mais il est particulièrement difficile pour une femme il est vrai. »


Je savais, ou du moins, une partie de moi savait pertinemment qu’il ne serait certainement pas aussi aisé de pouvoir le manœuvrer. Mais qui ne tente rien… Oui, s’il ne s’était, mine de rien, montré plutôt aimable et conciliant, il aurait simplement pu m’éconduire et passer outre. Mais je savais qu’il prendrait ma proposition en compte. Même si au vu de tout ce qu’il me disait, je doutais davantage qu’avant du résultat.
Je l’observe, avant de sourire, un peu timidement. Non, être trop arrogante n’est pas forcément une bonne chose, alors je sais faire.

« Vous me flattez mon Roi. J’ai eu l’honneur de croiser les reines du Roc et du Val, et je dois avouer que les rumeurs sont bien loin de la réalité les concernant… Votre compliment me touche beaucoup. Je vous en remercie. »

Au moins quelque chose qu’il me reconnait. Quoiqu’il a fait un joli listing un peu plus tôt de mes qualités, je devrais m’en sentir flatter également. Je le suis, sans doute. Mais après tout, il ne fait que reconnaitre les faits, n’est-ce pas ? Je serais un atout de poids, pour n’importe quel homme, même pour le roi.
Je retiens un soupire, mais pas une légère grimace alors qu’il refuse de danser. Plus ou moins poliment. Certes, lui proposer cela a lui n’était point très malin. Mais quand bien même, il est trop… rigide.
Je lui rends son sourire et m’incline profondément avant de me relever quand il saisit ma main. Le Nord saura s’en rappeler. Amusant comme formulation. Mais il gouverne seul comme il a dit, c’est donc plutôt logique je suppose.

« Merci de votre patience et de votre écoute mon Roi. »

Je m’incline à nouveau, lui souriant, avant de rapidement m’éclipser.


La norme est ennuyeuse. Les folies sont les seules choses que l'on ne regrette jamais.

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady de la Maison Corbois
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Messages : 428
Membre du mois : 15
Célébrité : Morena Baccarin
Maison : Corbois
Caractère : Exubérante –manipulatrice – égoïste – hédoniste – affranchie – superficielle – intelligente – arrogante – sûre d'elle – ambitieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Facing Vassals and Women [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» L'avenir est un long passé [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]
» Les Mêlées du Grand Tournoi [Mini-Missions] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Nord :: Winterfell
-
Sauter vers: