AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Enfin de retour |tour II - terminé]
MessageSujet: Enfin de retour |tour II - terminé]   Mar 1 Déc - 20:18





   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1739
Membre du mois : 47
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Enfin de retour |tour II - terminé]   Jeu 3 Déc - 19:04


Enfin de retour...

Par les Sept ! Le Mestre n'avait aucune délicatesse ! Serrant les dents, je le laissais pourtant faire, sans le houspiller. J'avais un regard clinique sur ma blessure, il était évident que j'en porterais les cicatrices. Elles seraient un rappel constant, je ne savais pas si je devais m'en réjouir ou non. Mère avait été horrifiée, non pas par la laideur de la plaie mais par le fait qu'il lui était apparut que je n'étais pas immortel. Retrouver l'étreinte chaude de Jordane avait été comme un onguent sur mon propre cœur. Certain avait peur de la reine, a juste raison d'ailleurs, mais elle restait une mère et moi un fils, retrouver celle qui me donna le jour fut un bonheur et sans doute nous sommes nous laissé aller a quelques effusions. Cela n'avait, sur l'instant, pas d'importance. J'avais noté ses traits tirés et son teint pâle, l'inquiétude, le climat rigoureux du Nord sans aucun doute. Nous nous étions longuement entretenu jusqu'à ce qu'il fut temps pour moi de me faire soigner et remettre sur pieds. D'une façon comme d'une autre, il semblerait que je serais handicapé a mon propre mariage. D'ailleurs au vu de la situation, je me demandais si il ne faudrait pas le repousser...Tout en la chassant bien vite. Nous ne pouvions pas rester éloigné du Roc trop longtemps mais quelque part, il me répugnait de devoir interrompre une période de deuil. Jeyne ne risquait pas d'être la mariée rayonnante qu'elle aurait mérité d'être en portant le deuil de son oncle. Moi même, je n'avais pas le cœur à la fête et pourtant...Nous n'aurions pas le choix n'est ce pas ? Repousser le mariage serait un mauvais signal. Je grimaçais légèrement en serrant les dents. Bon sang ! La douleur s'évaporerait elle un jour ?

J'étais assis sur ma couche, le froid mordant ma peau alors que j'étais torse nu et le mestre oeuvrant avec précision lorsque ma fiancée fit son entrée. Je levais les yeux et souris légèrement en la voyant s'imposer. Le mestre n'eut guère son mot à dire et je suivis l'échange avec un amusement qui n'atteignait malheureusement pas mes yeux.

« Il n'avait aucune chance n'est ce pas ? »

fis je lorsque le mestre nous quitta et que ma promise s'installa à mes côtés, reprenant l'oeuvre déjà entamée. Mon sourire prit des accents un peu mélancolique.

« Je suis heureux d'être revenu . »

Au prix de vie qui ne méritait pas d'être ainsi fauchées. Je le savais, tout comme je savais que je ne pouvais m'offrir le luxe d'en souffrir. Parfois la vie nous poussait à être égoïste et a, tout simplement, s'estimer heureux, l'être même d'être en vie. Je repoussais une mèche de ses cheveux venue se perdre sur son front de ma main valide.

« Cela n'a pas été facile pour vous n'est ce pas ? Et cela ne l'est toujours pas si j'en crois l'éclat de vos yeux. »

Si j'avais hérité quelque chose de ma mère, c'était bien sa capacité à cerner et a comprendre ce qui ne se disait pas. Et je lisais sans trop de peine dans les yeux de ma fiancée. Elle avait perdu un oncle même si j'ignorais à quel point ils avaient été proches d'ailleurs. J'avais la chance de voir ma famille entière et je mesurais en cet instant le miracle que cela était en cette époque de trouble.
© charney


Dernière édition par Lyman Lannister le Sam 5 Déc - 11:31, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin de retour |tour II - terminé]   Ven 4 Déc - 14:30



    « L'avantage d'être une princesse et d'avoir un sale caractère. »

    Je l'observais attentivement. Quelque chose avait changé en lui. Peut-être une part... d'innocence. Le terme n'était pas le plus approprié, mais Lyman avait combattu, sur un champ de bataille, pour la première fois de sa vie. Il avait tué des hommes. Il avait été blessé. Il s'était aguerri et cela ne se faisait pas sans quelques séquelles. Mon père avait eu ce qu'il voulait. Mais à quel prix ? Je m'appliquais sur sa blessure, me faisant la plus douce possible afin de ne pas susciter une douleur inutile chez lui. La blessure avait déjà plus deux semaines et avait entamé son processus de cicatrisation, mais une infection n'était jamais à bannir alors qu'elle n'était pas totalement refermée. Je lui avouais être contente de le revoir et il me confia être heureux d'être de retour.

    « Je crains que vous ne reveniez avec un souvenir cuisant de votre séjour du Nord. J'en suis peinée. Vous avez découvert toute l'horreur de ce pays qui m'est cher, j'aurais aimé vous en dévoiler toutes les beautés... »

    C'était vrai. Il avait été confronté à la rudesse, à la dureté, au jugement impitoyable de son roi. Je retins un frisson en songeant à ce qu'il avait fait : crucifier tous les sauvageons. Tous. Même les femmes et les enfants. Un mal nécessaire. Pourtant... J'imaginais les hurlements, les pleurs, heure après heure... Cela devait être horrible. Comment verrouiller son cœur à cela ? Des enfants innocents... Qui seraient devenus des ennemis plus tard. Lyman pensait-il que mon père était un barbare sans cœur après cela ?

    Mais quand je sentis sa main repousser une mèche de cheveux, je relevais le regard vers lui. J'aurais aimé qu'il ne soit pas si... perspicace. Et pertinent. Je me mordis l'intérieur des joues, pour ne pas me laisser aller au chagrin et ne pas me retrouver à pleurer dans ses bras. Je n'avais pas le droit alors qu'il avait vécu bien pire.

    « Comme je vous l'ai confié dans ma lettre, l'attente est quelque chose d'horrible. Je ne savais pas où vous étiez, ce que vous faisiez. Pendant ce temps, l'esprit imagine mille hypothèses, de la plus heureuse à la plus tragique... Et parallèlement, alors que mon esprit et mon cœur étaient entièrement tournés vers les batailles livrées, je me devais de tenir Winterfell, d'organiser notre mariage... Je... Je regrette tant qu'il se scelle ainsi dans le sang. Cela me paraît indécent quand tant de gens vont pleurer les leurs. Et... Je regrette que mon oncle ne soit pas là pour voir ça. »

    Non, je ne pleurerais pas. Je commençais à bander son bras, me concentrant sur ce que je faisais pour ne pas penser à la douleur qui me paralysait le cœur.

    « Il m'a élevé vous savez ? Quand le roi du Nord guerroyait, c'était Brandon qui était à Winterfell, qui veillait sur la famille Stark. Il n'y avait plus qu'eux d'eux sur toute une fratrie, décimée par les nombreuses batailles contre le Noir. Il a été un père pour moi, quand j'étais plus jeune. Il a été celui qui a assisté à mes premiers pas, qui me prenait dans ses bras quand j'étais triste, qui riait quand je me mettais en colère, à qui je confiais mes peurs concernant l'avenir. Mon aversion à me marier et partir, plus récemment. Il me comprenait comme personne. Je ne sais si c'était juste pour me rassurer ou s'il avait déjà décelé quelque chose entre vous et moi, mais il était confiant pour notre avenir ensemble... »

    J'eus du mal à masquer le tremblement dans ma voix. Je terminais le bandage en ajoutant :

    « Je ne réalise pas encore que je ne le verrais plus. Pour le moment, c'est abstrait et cela tient la douleur quelque peu éloignée. Je n'ai pas encore eu le courage d'aller le voir... Il le faudra pourtant. Je le lui dois. »

    Mon ouvrage achevé, mes mains retombèrent dans mon giron.

    « Pardon. Vous avez vécu bien pire que moi, je suis égoïste de me plaindre ainsi. Père m'a dit le plus grand bien de vous. Il semblerait que vous ayez gagné son approbation. Pas en tant que roi qui programme une alliance, mais bien en tant que père qui va donner la main de sa fille à un autre homme. J'espère simplement que cette épreuve n'aura pas trop jeté un voile sur votre cœur et votre esprit. Il est des épreuves qui vous changent à jamais. Cette guerre pourrait en faire partie... »

    Ma main se posa sur sa joue, avant que mon pouce ne caresse les ombres violacées sous ses yeux. Lyman n'était déjà pas bien épais avant, mais il avait encore perdu du poids au cours des mois écoulés. Et la malice de son regard semblait avoir disparu...



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1739
Membre du mois : 47
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Enfin de retour |tour II - terminé]   Sam 5 Déc - 11:21


Enfin de retour...



J'eus un léger sourire qui ne se refléta pas dans mes yeux et ce malgré mes efforts pour se faire.

« Ah il n'est jamais trop tard. De plus, il faut tout voir d'un pays pour apprendre à l'aimer. »

Quoiqu'on ne pouvait pas forcément dire que j'aimais le Nord, mais on ne pouvait pas dire que je le haïssais pour autant. Je mesurais maintenant ce qu'avait dut sacrifier mon futur beau père pour éviter la perte et de quoi il protégeait le reste des terres. Je soupirais légèrement alors que les mains de ma promise étaient bien plus douces que celles du Mestre avec mes blessures. Elles n'étaient pas belles à voir d'ailleurs mais je m'en remettrais toujours plus facilement que le reste de mes plaies. Invisibles celles là. Mais elles  n'étaient rien face à celles de ma fiancée. Elle avait raison naturellement, il nous serait difficile de nous marier dans de telles circonstances. Ce serait presque indécent même. Si cela ne tenait qu'a moi je n'hésiterais pas à le repousser. Le temps pour les familles meurtries de faire leur deuil, d'apaiser un peu leur chagrin, mais je craignais que ce ne soit là pas l'avis du vieux Stark ni même de ma mère.

Et puis elle me raconta a quel point son oncle avait compté pour elle. Et je me sentis encore plus désolé d'une telle débâcle. D'un tel gâchis. Parce que quelque part, c'était un gâchis immonde. Nécessaire mais cruel. Je mesurais ce qui avait été arraché à Jeyne et la tristesse se lisait sans peine dans ses yeux. La tristesse et le regret aussi. J'observais son visage tandis qu'elle me livrait l'amour pour son oncle et ce qu'il avait été pour elle. Je n'imaginais que trop ce qu'avait du être sa vie toute seule, sans père partit guerroyer sans cesse. Elle n'avait finalement eut que son oncle.

« Ne vous excusez pas, Jeyne. Si vous ne pouvez me parler que nous resterait il ? Je suis désolé pour votre oncle Jeyne, je ne le connaissais pas réellement et ce que vous m'en dites me fait regretter de ne pas avoir chercher à le faire plus avant. »

Pour le peu que je l'avais côtoyé, il m'avait fait l'effet d'un homme fort. D'un homme d'honneur même. Mais c'était là, la seule image que j'avais eu de lui hélas. Je lui attrapais le menton de ma main valide pour croiser son regard alors même qu'elle s'inquiétait pour moi.

« Et ne vous en faites pas pour moi non plus, il n'y a rien que je ne puisse surmonter, après tout ne suis je pas d'une arrogance certaine ? »

Je lui baisais doucement le front avant de l'attirer contre moi, l'entourant de mon bras blessé certes, mais la douleur n'était rien en cet instant.

« Reposez vous un peu contre moi, Princesse, j'ai peur que vous vous écrouliez de fatigue. Lorsque vous aurez repris des forces alors il sera temps de faire vos adieux à votre oncle. »

Fis je doucement, passant ma paume sur ses cheveux. Oui j'avais certes vu des choses horribles mais elles ne m'abattront pas, bien au contraire. Cela ne faisait que renforcer mon désir de mener la même politique que mon père, parce que maintenant, j'avais vu de mes propres yeux ce contre quoi il nous avait protégé.
© charney
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin de retour |tour II - terminé]   Lun 7 Déc - 16:23



    « J'espère pouvoir le faire avant... notre départ. »

    Ou même quand nous repartirions. Sur le chemin qui me mènerait à ma nouvelle demeure. Mais il n'était pas encore temps de parler futur. J'avais plutôt tendance à me remémorer le passé. Ce que j'avais perdu en perdant mon oncle. Et sans que je ne comprenne comment, je me retrouvais à me confier à Lyman, à lui expliquer en quoi cette perte m'était douloureuse. Brandon n'avait pas simplement été un oncle, bâtard qui plus est. Il avait davantage fait partie de ma vie que mon propre père durant toute mon enfance et mon adolescence. C'était un père que j'avais perdu dans cette bataille. J'étais trop petite pour pleurer mes autres oncles. Et j'étais trop âgée pour pleurer Brandon. Je voulais être forte, ne pas laisser le chagrin me terrasser, pourtant, depuis que j'avais apprit la sinistre nouvelle, de nombreuses larmes avaient maculé mes joues dans le secret de ma chambre. Pourtant, je me repris, m'excusant de me lamenter ainsi. Ce que Lyman balaya de quelques paroles rassurantes. Je hochais la tête, heureuse qu'il accepte mes... jérémiades. Qu'il les prenne en compte et trouve même cela normal. J'espérais pouvoir me montrer autant à l'écoute quand il en aurait besoin. Cela devait se faire dans les deux sens n'est-ce pas ?

    « Vous l'auriez apprécié je pense. »

    Brandon était moins sauvage et obtus que Père. Sans doute d'un abord un peu plus facile. Mais nous ne le saurions jamais. Je m'inquiétais pour lui, ses propres blessures, surtout psychologiques après ce qu'il avait vécu. C'était un baptême du feu tonitruant, violent, cruel.

    « L'arrogance peut camoufler la faiblesse Lyman. »

    C'était même souvent le cas. Un moyen de ne laisser aucune faille, de ne laisser personne trouver ses faiblesses. Une façon de conjurer ses propres doutes et incertitudes. Lyman m'attira alors à lui et si je résistais une demie seconde, cela ne dura pas et je me laissais aller dans ses bras en soupirant. Un soupir un peu tremblant. J'avais l'impression que si je me laissais totalement aller, je fondrais encore en larmes. Je savais qu'il devait avoir mal à son bras. J'avais aussi vaguement conscience que j'étais enlacée par mon fiancé, torse nu. Mais mon cœur était trop pétri de chagrin pour que cela ne m'émoustille. C'était d'un ami dont j'avais besoin en cet instant. De réconfort. De sa chaleur. De sa vie, même si sa joie de vivre avait été quelque peu ternie par la guerre.

    « Quelle ironie, c'est vous qui avez combattu, qui avez assisté à des horreurs, qui avez vu des gens mourir, d'autres hurler et supplier... C'est vous qui devriez être épuisé... »

    Et c'était moi la petite chose tremblante contre lui. J'étais sensible à sa chaleur, mais aussi à la tendresse et la douceur qui émanaient de lui en cet instant. Il n'y avait aucune duplicité dans ce geste. Il me prenait dans ses bras comme il l'aurait fait avec une de ses sœurs, sans se poser de questions, naturellement. Et que cela lui soit naturel avec moi me ravissait.

    « Merci. »

    Je restais ainsi quelques temps contre lui, fermant les yeux et essayant de chasser la tristesse pour simplement profiter du moment présent. De Lyman vivant, qui était la promesse d'un futur que je n'avais pas envisagé. Doucement, ma main se posa sur son torse dénudé. Je souris légèrement.

    « Vous devriez enfilé quelque chose, vous allez attrapé froid. Si j'en juge par ce que j'ai observé chez votre mère, vous n'êtes par armé contre le froid du Nord. »

    Ma main était chaude contre sa peau nue, forcément plus fraîche d'être ainsi exposée.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1739
Membre du mois : 47
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Enfin de retour |tour II - terminé]   Lun 14 Déc - 3:44


Enfin de retour...



« Évidemment. Et je ne compte pas vous enfermer au Roc vous savez, il n'est pas exclut de rendre visite a votre famille de temps à autre. »

Enfin tant que la guerre le permettrait. Je n'étais pas naïf à outrance et les évenements passés m'avait fait contempler bien plus que ce je n'aurais voulu. Cela étant, moi je n'avais pas perdu un membre de ma famille, mais je pouvais imaginer la douleur de Jeyne qui avait perdu comme un père pour elle. C'était un regret que j'aurais, à ne pas l'avoir connu. Je souris légèrement :

« Sans aucun doute. »


Sans doute même mieux qu'avec son propre père. Jeyne l'aimait de cela je n'avais jamais eu de doute mais il me semblait qu'ils n'étaient pas aussi proche qu'elle avait l'être de Brandon. Sa mort me peinait d'une certaine manière. Helàs, le temps ne se rattrapait pas, quelque soit mes efforts pour cela, alors il ne me restait qu'à être là pour ma fiancée et je dois dire que cela me plaisait. Bien qu'elle soit un peu trop perspicace parfois.

« Vous êtes bien trop futée Jeyne. Mais ne vous en faites pas pour moi, j'ai appris énormément, ce ne fut certes pas de la meilleure manière qui soit, je vous l'accorde, néanmoins je sais tirer partit de mes propres faiblesses. »

répondis je d'une voix douce avant de l'attirer contre moi. Elle n'était pas bien, je le voyais à son regard terne, à l'absence de rayonnement de son sourire. Elle se tenait droite parce que tel était son rôle et c'était quelque chose que je connaissais bien pour l'appliquer plus souvent qu'a mon tour. Mais avec moi, elle n'avait pas besoin de tels artifices.

« L'attente est parfois pire que la connaissance, Jeyne. Je suis fatigué oui, épuisé, encore oui, mais ce n'est que physique lorsque votre fatigue est bien plus ancrée dans votre esprit qu'au cœur de votre corps. »

Je l'avais vu sur ma mère. La reine de l'Ouest avait souffert, même si elle conservait sa majesté, j'avais su lire entre les lignes de son visage. C'est seulement lorsqu'elle me le fait remarqué que je me rend compte qu'effectivement, je ne suis pas en tenue décente. Je baisse un instant les yeux sur mon torse nu :

« Effectivement vu l'état du nez de ma mère, je vous concède qu'il fait un tantinet frisquet..Sans compter que ce n'est guère une tenue adéquate pour recevoir une dame non ? »


Fis je avec une étincelle amusée au fond de mes yeux.
© charney
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin de retour |tour II - terminé]   Dim 27 Déc - 11:59



    J'abordais la mort de Brandon, expliquant à Lyman pourquoi celle-ci me touchait tant. Brandon n'était pas que mon oncle, il était l'homme qui avait prit la place de mon père et m'avait élevée. Qui avait accueilli mes chagrins et mes joies. Qui avait enduré mes colères contre l'injustice, sans broncher et avait toujours fait preuve de calme et de patience avec moi, me distillant ses conseils avec bienveillance. Je soupçonnais que Mère et lui se soient rapprochés. Qu'elle se soit reposée sur lui quand son époux bataillait au loin. Mère avait aimé Père, je n'avais pas de doute là dessus, comme lui, l'avait aimé. Mais il n'était pas là et la solitude était parfois terrifiante. Il m'avait plu de nous imaginer une famille. De remplacer mon père par Brandon, plus disponible, moins impénétrable. C'étaient là des espoirs idiots de petite fille en mal de reconnaissance paternelle et tout avait volé en éclat quand j'avais été le témoin silencieux de la peine de mon père à la mort de son épouse. J'avais alors compris combien j'avais été sotte et avais ensuite tout fait pour me rattraper auprès de lui et me rapprocher de cet inconnu.

    J'y parvenais enfin. Pour mieux partir.

    J'ajoutais à l'intention de Lyman qu'il aurait sans doute apprécié mon oncle. Il n'avait pas eu le temps de le connaître, sinon brièvement dans un contexte peu enclin à ceci. Bien que la guerre puisse créer des liens indestructibles entre frères d'armes. Et laisser de profondes blessures. Je craignais cela avec Lyman. Il avait connu un carnage. Il avait vu des horreurs. Cela n'était pas exceptionnel, naturellement, chaque homme connaissant cela au moins une fois dans sa vie, dans ces temps troublés, même si le roi Loren avait œuvré afin de limiter ces conflits. Et Lyman semblait bien déterminé à être davantage diplomate que guerrier. Je ne pouvais lui en vouloir. Même si c'était là une toute autre approche. Je m'inquiétais donc pour lui et sa réponse ne me leurra pas. De nouveau, je souris quand il me répliqua que j'étais trop futée.

    « Vous m'en voyez rassurée. J'aimerais juste que vous compreniez que si je puis me confier à vous, j'espère que vous savez également pouvoir vous confier à moi, sans que cela n'engendre de jugement de ma part. J'aimerais être un réconfort pour vous, une épaule sur laquelle vous appuyer, comme vous pouvez l'être avec moi. C'est aussi ce que j'attends de cette union, Lyman. La confiance. »

    Et c'était parce que je lui faisais confiance que je me laissais aller dans ses bras. Nous n'étions pas encore mariés, mais c'était tout comme. Il était vivant, rien ne pouvait se dresser contre cette alliance. Pourtant, j'étais gênée de quêter ainsi son réconfort quand c'était lui qui devait en avoir davantage besoin. Je n'avais assisté à rien. Je m'étais juste rongée les sangs pour ceux que j'aimais, et j'avais prié pour leur âme et pour celle de tous les inconnus qui tomberaient au combat. Pourtant, je hochais la tête quand il répliqua.

    « Mais je suppose que votre épuisement n'est pas que physique et que quand vous fermez les yeux, vous ne trouvez pas forcément le repos... »

    Des images, des sons, pouvaient hanter un homme. Je l'avais déjà vu. Et je ne doutais pas que cela pouvait aussi hanter Lyman. Temporairement, le temps que l'horreur cède devant l'écoulement simple de la vie. Et j'espérais pouvoir aussi chasser ces horreurs. Je notais alors sa tenue, hum, indécente et tentais un brin d'humour en évoquant l'état de sa lionne de mère, quelque peu défaite à cause du climat rugueux. Il lui faudrait se montrer ingénieuse pour enfiler une robe digne de sa prestance, mais aussi la protégeant du froid, pour notre mariage. Bizarrement, cela ne l'avait rendue que plus humaine à mes yeux. Plus accessible. Cela amena de l'amusement chez mon promis. Non, la guerre n'avait pas tué sa malice.

    « Effectivement, Prince Lyman, c'est honteux de se dévoiler ainsi à une jeune femme, même si elle est votre promise et amenée à en découvrir davantage encore dans quelques semaines. »

    J'en plaisantais mais cela me terrifiait, autant que cela m'excitait. Dans ses bras, je deviendrais femme. Je découvrirais ce qui semblait tant plaire aux guerriers et aux servantes. Même si cela en terrifiait aussi. Tout dépendant de la façon dont l'homme se comportait à priori. Et... Je n'imaginais pas Lyman brutal. Ou il était un excellent comédien.

    « Et je gage qu'une pneumonie serait quelque peu handicapante pour notre mariage, non ? »



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1739
Membre du mois : 47
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Enfin de retour |tour II - terminé]   Sam 9 Jan - 21:55


Enfin de retour...



Je souris légèrement, le discours de ma promise était a son image. Franche et directe. Il était amusant de constater que je ne m'attendais pas a de mauvais coup venant d'elle. Amusant et peut être une erreur d'ailleurs mais qu'importe, ce n'était pas le plus important dorénavant, pas lorsqu'elle m'ouvrait son cœur sur ses blessures et sur ce qu'elle avait vécu durant notre absence. Je ne pouvais pas minimiser ce qu'elle avait enduré par rapport a ce que j'avais moi même supporté. Les choses étaient différentes et difficilement quantifiables.

« Pour l'heure vous avez votre propre fardeau à porter Jeyne, permettez que je me montre égoïste en gardant pour moi mes propres états d'âme. Du moins pour le moment. »

J'étais assez fort pour le supporter durant un temps. Et je savais qu'il ne me serait pas forcément facile d'en parler ouvertement, je ne pouvais m'empêcher de vouloir désespérément prendre du recul sur ce que je pouvais ou non ressentir.

Je ne pouvais nier manquer de sommeil, mes yeux rougis et ombrés parlaient pour moi et rendait tous mensonges totalement inutiles. Mon sourire prit des airs canailles :

« Promettez moi de ne pas songer a ce que je peux penser lorsque je ferme les yeux, votre pudeur ne s'en relèverait pas je le crains. »

De plus, je ne tenais pas plus que cela à parler de mes cauchemars. Ils demeuraient des ombres au creux de mes iris. Des souvenirs et des impressions, mais ils n'avaient aucune matière tangible, le réveil m’attrapait amnésique et quelque part sans doute était ce pour le mieux non ? Je n'en avais aucune idée, toujours est il que je ne me sentais pas reposé pour autant. La douleur aussi me réveillait à intervalle régulier, elle était même devenue une amie au fil du temps. Etrange comme je pouvais me sentir bien plus atteint que je ne l'avais cru au départ, mais comme je l'avais promis, je m'en relèverais. C'était certes mon premier combat mais ce ne serait pas le dernier. Jeyne me sortit de mes pensées en rebondissant sur mon trait d'humour et je pris une mine faussement choquée :

« Voyons Jeyne ! Est ce une façon de parler pour une dame bien née ? »

Mais à vrai dire, le rire dansait dans mes iris, même si je devais avouer que m'atteler a l'exercice s’avérerait difficile si j'étais aussi handicapé que maintenant non ? Ah diantre ! Mais à quoi pouvais je bien penser ?! Ce n'était guère l'instant pour se laisser aller a telles marivaudages.

« Disons que prononcer mes vœux en éternuant et le nez coulant n'a jamais été dans mes projets cela est certain. »


Finis je par dire en riant à moitié cherchant des yeux ma chemise, ou même une veste de peau, ne serait ce que pour me réchauffer un peu.
© charney
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Enfin de retour |tour II - terminé]   Dim 10 Jan - 18:37


    « Comme vous voudrez, mais j'espère que vous ne commettez pas l'erreur de me penser incapable de partager cela avec vous parce que j'ai ma propre peine à gérer. Ce serait me sous estimer. »

    A voir sa mine, il n'était pas prêt de laisser le champ de bataille derrière lui ? Régulièrement, il devait être assailli d'images d'horreur. Mais Lyman ne semblait pas prêt à me laisser voir une quelconque vulnérabilité chez lui, alors qu'il me répondait qu'il pensait à des choses moins terribles et plus... sensuelles quand il fermait les yeux. Je rougis légèrement. C'était une façon assez efficace d'éluder la question. De changer de sujet aussi. Soit. Je pris une petit inspiration, m'armais de courage et répondis sur le même ton :

    « Et bien, vous me voyez ravie de savoir que je vous apporte un peu de réconfort, même indirectement. »

    Mais... n'aurais-je pas du me sentir offensée qu'il nourrisse de telles pensées à mon endroit ? Ce n'était pas convenable. Mais depuis quand notre relation l'étais au fait ? Parce qu'il fallait avouer que nous ne cessions de jouer d'allusions assez osées, sans compter les baisers échangés... Inutile de me la jouer prude désormais, cela ne prendrait pas. Et j'espérais aussi qu'il parlait bien de moi et pas d'autres dames, parce que sinon, j'aurais l'air totalement idiot en me vantant ainsi... Et ce serait une honte cuisante pour moi. Je n'insistais donc pas sur ce qui pouvait bien le tourmenter, il n'était pas prêt à m'en parler. Tant pis... Je plaisantais alors sur le fait qu'il n'était pas dans une tenue décente pour discuter avec moi et il saisit naturellement l'occasion, le rire venant de nouveau éclaire fugacement ses iris claires. C'était déjà cela.

    « Non sans doute pas, mais je crois subir une mauvaise influence. »

    La sienne naturellement. J'avais répondu avec un petit sourire malicieux. Je hochais la tête à sa conclusion.

    « C'était bien ce qu'il me semblait. Merci de m'épargner ce calvaire. »

    Je me levais alors pour aller récupérer sa chemise qui traînait plus loin, l'aidant à l'enfiler avec précaution, avant de la nouer. Puis je me saisi de la veste, plus chaude, la posant sur ses épaules. Je levais enfin le regard vers lui. Ma main caressa sa joue, puis se saisit de son menton, et je l'embrassais doucement.

    « Bon retour parmi nous. Je ferais en sorte que ce que vous avez vécu pour mériter ma main ne soit plus qu'un vilain souvenir en comparaison de ce que vous avez gagné. »

    Je souris, m'écartant à regrets et me dirigeant vers la sortie. Mais avant de partir, je lâchais en le regardant une dernière fois :

    « Reposez-vous, je vous veux en pleine forme pour notre mariage. »

    Et je sortis sur ces dernières paroles, lui adressant un sourire rempli de malice. Et de promesses.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 16 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Wolf Princess
Messages : 1739
Membre du mois : 47
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Enfin de retour |tour II - terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin de retour |tour II - terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Enfin de retour (Agnès)
» Retour à Naelis. {Terminé}
» Le Retour de Ubyr. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Nord :: Winterfell
-
Sauter vers: